Les coups de pouce de l'Etat et du Département aux plus fragiles sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Les coups de pouce de l'Etat et du Département aux plus fragiles

Date : 23/05/2020 | Mise à jour : 23/05/2020 17:41
Partager

Des budgets ont été débloqués pour les associations d'aide alimentaire, pour les enfants en risque de décrochage scolaire, ou encore pour les étudiants ayant perdu leur job d'appoint.

Afin d'accompagner le déconfinement pour les personnes les plus fragiles pendant la crise sanitaire du Covid-19, la préfecture et le Département de la Haute-Loire débloquent des enveloppes spécifiques.

Les services sociaux du Département et les services de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des population travaillent de manière complémentaire afin d’apporter à chacun l’aide nécessaire à leur vie quotidienne. Aussi, le préfet Nicolas De Maistre et le président du Conseil départemental, Jean-Pierre Marcon, se sont réunis ce lundi 18 mai 2020 à l’Hôtel du Département afin de dresser un bilan de l’accompagnement des publics vulnérables durant la crise sanitaire. Les mesures mises en place par chaque service ont été présentées.

"La crise épidémique pèse lourdement sur les conditions de vies des personnes modestes et en particulier des familles", estiment-ils. D’une part, certains ménages font face à des dépenses plus importantes du fait du confinement ou à des difficultés à subvenir à leurs besoins les plus essentiels. D’autre part, ces ménages ont pu voir leurs revenus diminuer du fait de la situation épidémique. Ainsi une cellule de veille réunit régulièrement les services de l’État, le Conseil départemental, la CAF (Caisse d'allocations familiales), la CPAM (Caisse primaire d'assurance maladie) et les associations départementales des représentants des maires. Cette cellule a pour vocation de coordonner les mesures et dispositifs, d’anticiper les événements et de préparer les prochaines actions.

"Personne n’est à la rue en Haute-Loire"

Parmi les dispositifs suivis de près, notons le soutien aux personnes avec le maintien des minima sociaux (RSA, AAH, AAEH, complémentaire santé en lien avec les partenaires) et le versement d’une aide exceptionnelle de solidarité aux publics les plus fragiles pour un total de 1,5M€. En Haute-Loire, on compte 2974 bénéficiaires du RSA, 1180 bénéficiaires de l’ASS, 4418 bénéficiaires de l’APL. Par ailleurs, 19 750 masques ont été distribués avec le concours du Conseil départemental auprès des personnes âgées, personnes handicapées et titulaires des minimas sociaux.

En tout, plus de 41000 masques à usage unique ou en tissu ont été attribués par l’État aux populations les plus fragiles. D’autres attributions sont prévues au fur et à mesure de l’arrivée des dotations en masques.

Concernant l’hébergement ou le logement, la prolongation de la trêve hivernale a été annoncée jusqu’en juillet par des mises à l’abri systématiques. "Personne n’est à la rue en Haute-Loire", soulignent le préfet et le président du Département. La situation des impayés de loyers sera accompagnée par des dispositifs de prévention des expulsions pour éviter la hausse du nombre d’expulsions locatives et les difficultés des bailleurs sociaux et privés.
Depuis six semaines, jusqu’à 290 personnes sont aidées par l’État via l’attribution de tickets service de 7€ par jour pour un montant global de 78000€.
En ce qui concerne le maintien de l’accès aux soins, des lits halte soins santé et une permanence d’accès aux soins sont disponibles.
Un plan pluriannuel de lutte et de stratégie contre la pauvreté est porté par l’État avec le Conseil départemental.

Elèves et étudiants soutenus

Afin de garantir la continuité éducative dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, il est prévu un accompagnement scolaire des enfants en difficulté avec les centres sociaux et les associations et un suivi par les adultes relais. 5000€ sont en cours d’attribution à l’UDAF (Union départementale des associations familiales) pour l’achat de tablettes pour prêt aux familles concernées.

Une aide de l’État de 200 € pour les jeunes précaires ou modestes de moins de 25 ans sera versée par la CAF en juin. Elle s'adresse aux étudiants ayant perdu leur job d’appoint ou bénéficiant d’une APL (aide personnalisée au logement).

En matière d'aide d’urgence alimentaire, 35 000 € d’aides de l’État ont été alloués à la Haute-Loire et une demande pour une aide supplémentaire de 50 000 € est en cours de délégation pour les associations en charge de la distribution de produits alimentaires. D'autre part, 14 300 masques ont été distribués aux professionnels et résidents en hébergement d’urgence, structures de réfugiés et bénévoles de l’aide alimentaire.

Enfin, les élus en charge d’aires d’accueil des gens du voyage ont reçu des titres services et 3 000 masques de protection.

> En savoir +






 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...