Le verre, ça se trie, ça se recycle et ça se consigne sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le verre, ça se trie, ça se recycle et ça se consigne

Date : 16/11/2015 | Mise à jour : 19/11/2015 12:10
Partager

Pour lancer la Semaine européenne de la réduction des déchets, une animation sur le cycle du verre est proposée par l’ASEB, ce samedi 21 novembre, place Lafayette à Brioude. A ses côtés, un souffleur de verre et un brasseur ayant adopté la consigne.

Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. C’est le leitmotiv de la Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD), programmée cette année du 21 au 29 novembre.
C’est aussi celui de l’Association de sauvegarde de l’environnement en Brivadois (ASEB), qui conduit régulièrement des actions pour éveiller les consciences à l'enjeu environnemental, économique et sociétal que représente la réduction des déchets.
Les membres de l’ASEB seront présents place Lafayette à Brioude, samedi 21 novembre, de 9h à 18h, pour rappeler une nouvelle fois que tout le monde peut agir, au quotidien, en consommant mieux, en jetant moins et en prolongeant la durée de vie des produits.


30% du verre dans les poubelles d’ordures ménagères

« Cette année, nous avons souhaité parler du verre », indiquent les membres de l’association. « Aujourd’hui encore, 30% du verre est retrouvé dans les poubelles d’ordures ménagères, alors qu’il existe d’autres solutions ». Pour sensibiliser les Brivadois à cette problématique, l’ASEB leur proposera de découvrir le cycle du verre.
Au cœur de leur action, le tri et le recyclage, bien sûr, mais aussi la consigne. Ainsi Charlie Leroux, artisan brasseur à Blesle, sera présent le matin pour témoigner de son expérience, lui qui s’est tourné vers ce processus.


Faire mentir les chiffres

« Nous proposerons aussi, toute la journée, des démonstrations d’un souffleur de verre, qui viendra avec son four pour expliquer les secrets de cette matière et de son art », souligne Virginie Sélaquet, vice-présidente de l’ASEB.
Les membres de l’association entendent bien faire mentir les chiffres et invitent tout un chacun à déposer ses bouteilles de verre dans les colonnes prévues à cet effet, par exemple au parking des Remparts. « Et amenez-nous vos bouteilles de Damoiselle consignées », concluent-ils.


Encore du chemin à faire

La Haute-Loire n'est pas exemplaire en la matière. Lors de la Foire-Expo du Puy-en-Velay, en 2013, dont le thème était le développement durable, nous avions réalisé un test : laisser une bouteille plastique par terre, pourtant à proximité de poubelles, et attendre qu'une âme verte la ramasse opur la mettre à la poubelle.
Le tout était filmé en caméra caché et on se rend compte que les passants faisant un effort pour ramasser le déchet sont bien rares parr apport à tous ceux qui demeurent indifférents, ou qui préfèrent shooter dans la bouteille comme dans un ballon. Retrouvez la vidéo en cliquant ici.


I.A.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteCB le 19 novembre 2015 - 08h44
Quand on voit que le montant du ramassage des ordures a augmenté de presque 17% sur les impots locaux, nous sommes en plein délire. Plus on trie plus c'est cher ! Et quelqu'un fait bien de l'argent avec nos déchets recyclables. Où sont nos royalties ?

Signaler un abus

img_journalistes le 18 novembre 2015 - 20h58
Plus on trie... plus on paye...cela il faut aussi le dire .L'augmentation de la partie ordure sur la taxe foncière est de plus de 10 % sur la région de Brioude...à ce tarif je suis prêt à sauter dans la benne...mais je ne le ferrai pas car les moralisateurs vident mon tiroir caisse...

Signaler un abus