Le futur centre nautique d'Yssingeaux se dessine sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le futur centre nautique d'Yssingeaux se dessine

Date : 09/11/2019 | Mise à jour : 12/11/2019 07:54
Partager

Les nageurs devraient pouvoir faire leurs premiers plongeons début 2022 dans cet équipement qui allie sobriété et fonctionnalité.

Les élus de la Communauté de Communes des Sucs (CCDSucs) planchaient sur cet ambitieux projet depuis quelques années. C'est le cabinet PO & PO Architectes qui en a dessiné les plans. Le calendrier prévisionnel ayant été validé en octobre dernier, l'appel d'offres aux entreprises va être lancé.

Un centre nautique qui répond à des besoins

Bernard Gallot, président de la CCDSucs, rappelle que "ce projet est un  projet mûrement réfléchi depuis 2016 à l'échelle communautaire, qui répond à des besoins mais aussi en matière d'attractivité du territoire. Et il y aura encore une large concertation avec les élus communautaires dans les mois, les années à venir pour que cet équipement soit largement adapté aux besoins de la population. Le choix d'Yssingeaux a été fait car la commune se trouve au centre du territoire des Sucs. On a demandé à l'architecte un équipement qui s'intègre parfaitement dans le paysage et avec les établissements scolaires alentours. Côté esthétique, on a fait le choix d'opter pour la sobriété et la fonctionnalité plutôt que le design."

Avec vue sur les Sucs

Prévu sur une parcelle de 5 000 m2, qui doit être cédée à l'euro symbolique par la commune d'Yssingeaux à la CCDSucs, le centre sera situé près du Complexe Omnisport de Choumouroux et des établissements scolaires, à proximité immédiate du centre-ville et du contournement d'Yssingeaux. D'une superficie de 2 100 m2, il offrira un panorama exceptionnel sur le paysage des Sucs. Un parking mutualisé offrira cent places de stationnement et une vingtaine d'autres sera réservée aux deux-roues. Un accès PMR (personnes à mobilité réduite) et une desserte de bus seront prévus.

Economies d'énergie et développement durable

Ce centre nautique s'inscrit dans une conception de développement durable. "Ce sera un équipement en mode évolutif pour développer des choses complémentaires et à moindre coût", explique Christophe Tscherter, directeur des services techniques. Des panneaux solaires seront intégrés sur la toiture végétalisée des locaux techniques. Les larges baies vitrées ouvriront sur l'extérieur avec un ensoleillement plein sud. La filtration par un système de billes à verres a été retenue plutôt qu'une filtration par diatomées. "Le centre bénéfiera d'une supervision informatique pour réduire les coûts de maintenance et faire des économies d'énergie. Cette grosse machine va adapter automatiquement les besoins en matière de lumière et de chauffage," explique le technicien.


Les équipements prévus

A l'intérieur, on trouvera deux bassins. L'un sportif de 25 mètres avec six couloirs de 1,30 à 1,80 mètres de profondeur, et l'autre d'apprentissage. Des accueils spécifiques seront prévus pour les scolaires, les touristes et les locaux. Les usagers pourront profiter d'un espace bien-être : hamman, sauna, spa, un voire deux bains chauffants. A l'extérieur, des plaines de jeux aquatique pour les enfants seront accessibles avec un solarium végétal et un autre minéral. L'idée d'un pentagliss a été abandonnée car jugée trop accidentogène. Une réserve foncière attenante au bâtiment permettra de laisser place à de futurs équipements. 450 personnes pourront fréquenter le centre en même temps.

Ambiances et sensations au programme

Régie directe ou délégation privée, le mode de gestion restera à définir dans les années à venir. Le coût total estimé de l'opération s'élève à 7,5 millions d'euros hors matériel, c'est-à-dire hors mobilier intérieur. L'Etat accorderait deux millions d'euros de subventions, la Région Auvergne Rhône-Alpes subventionnerait, elle aussi, deux millions et le Département de la Haute-Loire un million d'euros. Tous les élus reconnaissent un très beau projet. "C'est une offre assez ludique et complémentaire sur le territoire, en prenant en compte la piscine de Retournac et la base nautique de Lavalette. On va créer des ambiances, des sensations, ce sera la valeur ajoutée à l'équipement", confie avec enthousiasme David Fournerie, directeur adjoint de la Communauté de Communes. Les travaux devraient démarrer en mars/avril 2020. Les nageurs pourraient faire leurs premiers plongeons début 2022.

M-A.B.





 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire