Le festival Celte en Gévaudan se termine en beauté sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le festival Celte en Gévaudan se termine en beauté

Date : 11/08/2019 | Mise à jour : 11/08/2019 01:27
Partager

Du jeudi 8 au samedi 10 août s'est déroulée la 13e édition du festival Celte en Gévaudan au marché couvert de Saugues. La soirée du samedi a été marquée par un Alan Stivell flamboyant.

Considéré comme le deuxième plus grand festival de musiques celtiques en France, talonnant celui de Lorient, le festival celte en Gévaudan a offert une programmation exceptionnelle cette année. Parmi les groupes présents : Celtica Pipes Rocks, Alan Stivell ou encore les Hongrois de Jolly Jackers...

Le breton Alan Stivell de retour

Auvergnat de naissance mais Breton de cœur, Alan Stivell prend part à la programmation du festival sauguin pour la deuxième fois au festival, et ce pour le plus grand bonheur des organisateurs et du public. Véritable icône de ce style musical, il a livré un spectacle flamboyant au marché couvert de Saugues ce samedi, à son image. En témoigne sa carrière, Alain Cochovenou, de son vrai nom, est monté sur la mythique scène de l'Olympia à seulement 13 ans pour faire la première partie d'un concert de Line Renaud. L'homme est toujours accompagné de sa harpe celtique, un instrument oublié qui fait tout le charme de ses musiques, et notamment de « Pop Plinn », son plus gros tube, dont l'album a été nominé aux Grammy Awards aux États-Unis en 1972 et vendu à plus de 1,5 million d'exemplaires. Sa musique « Tri Martolod » reprise plus tard par Nolwenn Leroy, a elle aussi connu un fort succès.

Un public conquis

Pour la dernière soirée du festival, Alan Stivell a conquis le public, tout comme Gerry Carter, auteur d'une première partie de concert énergétique qui a fait danser les spectateurs. Dominique, une festivalière du Puy-en-Velay, a été ravie du spectacle donné et du festival en général : « c'est la première fois que je me rends à un concert de musique celtique, je n'avais jamais écouté ce style-là, mais c'est vrai que c'est agréable à écouter, ça change ». Maurice, de Brioude, est lui un habitué du festival et ne le manque sous aucun prétexte : « cela fait maintenant 5 années consécutives que j'y vais, c'est devenu une habitude, et puis c'est vrai qu'il y a une très bonne ambiance chaque année, c'est caractéristique de la musique celtique » assure-t-il. Et au fond du marché couvert, il y avait même une tribune pour apprécier les concerts assis.

« C'est la plus grosse fréquentation de l'histoire du festival »

Organisé par une association loi 1901 (qui est donc à but non lucratif), l'organisation du festival a été le fruit d'un travail acharné, où 130 bénévoles ont mit la main à la pâte pour tout préparer : « ça a été une semaine de travail intense, on a commencé lundi dernier à tout installer, on finira sans doute mardi pour tout remettre en l'état » lance Thierry Bonnet, coprésident de l'association. Mais les bénévoles se sont vus récompenser par le record d'affluence du jeudi : « lors de la première soirée du festival, le jeudi, on est monté à 3000 festivaliers et 1500 repas vendus, c'est la plus grosse fréquentation de l'histoire du festival » affirme-t-il. Pour ce qui est de la programmation de l'année prochaine, les organisateurs commencent déjà à chercher qui pourra faire danser les altiligériens : « on a quelques contacts pour l'année prochaine, mais nous en sommes qu'au début. L'idée c'est d'avoir signer les contrats en fin d'année ou début de l'année prochaine » termine Thierry Bonnet.

F.R

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire