Le Puy : une application pour localiser les bus et acheter ses tickets sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Le Puy : une application pour localiser les bus et acheter ses tickets

Date : 21/09/2017 | Mise à jour : 21/09/2017 16:58
Partager

L'application "My Bus Le Puy", qui donnait déjà les horaires Tudip, permet désormais d'acheter et de composter ses tickets sur smartphone et de géolocaliser le bus le plus proche. Une innovation conçue par une entreprise locale.

Après plusieurs mois de test, l'entreprise ponote Monkey Factory sort officiellement "My Bus Le Puy", l'application mobile permettant de gérer ses tickets Tudip sur son téléphone. Une petite révolution pour les transports en commun de l'agglomération, qui "passent d'un système archaïque à un fonctionnement très moderne", comme le confie Jean-Paul Bringer, vice président de l'Agglo du Puy chargé des transports.

Gratuite et téléchargeable directement sur mobile, l'application "My bus Le Puy" offre de nouvelles possibilités aux usagers Tudip :

Un produit made in Le Puy

Monkey Factory, éditeur de l'application, a son siège au Puy en Velay. Selon son directeur Frédéric Pacotte, "My bus est une première en France". Et avec plusieurs projets en cours dans le reste de l'hexagone, l'entreprise ne compte pas s'arrêter-là. "Des clients du Pays Basque sont venus jusqu'au Puy pour tester notre application!"


Pas de surcoût pour les usagers ni pour l'Agglo

Avec cette application, le prix des titres ne bouge pas d'un iota. Le système est aussi gratuit pour l'Agglomération du Puy. "Nous rémunérons l'entreprise sur chaque ticket vendu en ligne", indique Michel Chapuis, maire du Puy. "Avant, cette commission allait aux buralistes, maintenant elle va à l'application. Ça ne change rien pour nous."

1. Acheter son titre en ligne

Les tickets et abonnements, quelle que soit leur durée, sont désormais en vente sur l'application. L'avantage : éviter l'attente en boutique ou la recherche d'un bureau de tabac. Une fois l'application téléchargée, il faut s'inscrire. Toute la gamme Tudip est ensuite proposée. Le paiement s'effectue par carte bleue : "L'usager passe par un terminal sécurisé. Ses données bancaires ne seront pas consultable par l'éditeur de l'application", précise Frédéric Pacotte, président de Monkey Factory. 

2. Composter sur son smartphone

Vous l'avez peut-être remarqué : un QR code (code barre informatique) se situe désormais au dessus des portes des bus Tudip. Celui-ci permet un nouveau système de compostage : l'usager qui a acheté un ticket en ligne n'a plus qu'à scanner ce code avant d'entrer dans le bus. Son ticket validé s'affichera alors sur son écran, qu'il devra montrer au chauffeur. Un "ticket mobile" animé, pour éviter les captures d'écran.
Pour frédéric Pacotte, ce système permet un gain de temps : "Tout le monde pourra composter en même temps. Qu'il y ait une ou cinquante personnes qui montent dans le bus, cela reviendra au même, contrairement au fonctionnement actuel".

3. Transférer d'un téléphone à l'autre

Un ticket de bus acheté sur l'application peut être envoyé à un proche. Pratique pour dépanner un ami. Mais surtout pour les familles. Les parents peuvent désormais acheter l'abonnement de leur enfant et l'envoyer directement sur leur téléphone.
Et pour ceux qui n'auraient pas d'abonnement internet mobile, l'application est utilisable hors ligne.

4. Localiser un bus en direct

Avec l'application, il est possible de localiser le bus le plus proche, et d'en connaître les horaires de passage. Grâce aux utilisateurs. "Pour éviter un investissement lourd, nous avons choisi de ne pas équiper les bus en matériel de localisation. Toutes nos données proviennent donc du smartphone des passagers." Un système participatif, comme pour l'application routière Waze. De quoi prévoir les retards par exemple. Ce qui induit toutefois un bémol : si le bus est vide, impossible de connaître sa position en temps réel.

Consulter le site MyBus le Puy
Télécharger l'application sur iOS
Télécharger l'applications sur Android


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...