Le Puy : les rives du Dolaizon mises en lumière sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le Puy : les rives du Dolaizon mises en lumière

Date : 17/06/2020 | Mise à jour : 18/06/2020 23:34
Partager

Un à un, les monuments et bâtiments emblématiques du Puy sortent de l’ombre. Prochains en date : les ponts de Baccarat et des Carmes. L'opposition municipale déplore ces investissements et demande que les nuits étoilées soient respectées.

Après l’école Michelet, la Commanderie Saint-Jean, la fresque du boulevard de la République, la façade de l’église Saint-Laurent, et tout récemment la façade du Tribunal de Commerce, avenue de la Dentelle au cœur du quartier des Carmes, la Ville du Puy-en-Velay choisit de réaliser la mise en lumière du secteur du pont des Carmes et des rives du Dolaizon.
Les abords du ruisseau seront mis en valeur et inviteront à la promenade et à la découverte du ruisseau au cœur de la ville. Cette mise en lumière du patrimoine traduit la volonté des élus de donner une identité visuelle particulière à la ville.

Les ponts de Baccarat et des Carmes éclairés

Dans la continuité de la mise en lumière du Tribunal du Commerce et de la future rénovation de l’Église des Carmes, ce projet d'éclairage redonnera la dimension urbaine de l’avenue de la Dentelle, de la placette devant l’église des Carmes et des abords du Dolaizon, avec ses deux ponts, le pont de Baccarat et le pont des Carmes. Ce site se trouve revêtir aujourd’hui une dimension un peu trop routière, comme en témoigne les usagers qui ont tendance à le considérer comme une sorte de "boulevard urbain" périphérique, alors qu’il se trouve au sein même du centre-ville.
"On assiste ainsi à un beau mariage entre la nature, l’histoire et la ville", a déclaré le maire Michel Chapuis, "autant d’éléments qui permettent de transformer la perception de ce site et en révéler l’identité. Les mises en lumière patrimoniales, dosées et délicates du Tribunal du Commerce et, dans un second temps, de l’Église des Carmes vont contribuer à renforcer cette démarche". L’éclairage piéton sera produit par projection à travers les feuillages sur la période la plus fréquentée de la tombée de la nuit à 23h, révélant la présence des arbres et créant un effet d’ombres colorées au sol.

Rendre le passage entre les deux côtés de la promenade plus agréable

Un éclairage spécifique prendra place au niveau des ponts. L’ouvrage originel du Pont de Baccarat a été notamment élargi. Son éclairage doit révéler les formes des voûtes de l’ancien pont, que l’on ne découvre aujourd’hui qu’après une observation minutieuse. Cet éclairage a également pour objectif de rendre le passage entre les deux côtés de la promenade beaucoup plus agréable.
L’éclairage du Pont des Carmes, quant à lui, sera réalisé à l’aide d’un effet rasant révélant sa présence, la simplicité de sa forme et de ses matériaux. L'ensemble des projecteurs et des linéaires encastrés aux abords du Dolaizon et du pont de Baccarat seront de type LED basse intensité.


Les abords du ruisseau seront mis en valeur et inviteront à la promenade et à la découverte du ruisseau au cœur de la ville. / Photo DR Maxime Pitavy / Zoomdici.fr

"Typiquement le type d’investissements qu’il faudra revoir au regard de la crise que nous affrontons"

"Les événements malheureux de vendredi dernier montrent qu’il est important de se préoccuper du Dolaizon au-delà de la création de lumières", a déploré Celline Gacon, conseillère d'opposition (liste "Le Puy en commun, en vert et pour tous"), évoquant des pistes telles que la végétalisation ou la suppression du canal. Laurent Johanny lui a emboîté le pas, déclarant : "ce n'est pas une urgence, déjà beaucoup de lumière est arrivée sur la ville ces dernières années, au détriment d'autres enjeux".
Pour lui, il s'agit "typiquement du type d’investissements qu’il faudra revoir au regard de la crise que nous affrontons (ndlr : en référence à son vote contre le budget). Cela fait des années que j’interviens pour que les nuits étoilées soient respectées au Puy. Le mandat précédent n’a pas du tout permis d’avancer dans ce domaine".

"On ne va pas éteindre les lumières et baisser pavillon"

Laurent Wauquiez, l'un des principaux acteurs dans la mise en lumière de la ville, lui a répondu : "c'est une vraie erreur que vous faites car notre ville doit être belle de jour comme de nuit. Je suis en total désaccord avec votre idée de rétrécissement des investissements. Le Puy mérite que l'on soit audacieux et ambitieux". Rappelant que Puy de Lumières a permis d'énormes retombées économiques pour les restaurateurs du Puy, il a conclu : "on ne va pas éteindre les lumières et baisser pavillon, c'est une profonde erreur de choisir et faire moins comme vous le proposez, car après on enclenche une spirale catastrophique".

Le coût prévisionnel de l’opération s’élèverait à 144 192 € HT (financé à 80% par la Région et à 20% par la Ville). Malgré quatre votes contre, le projet a été adopté à la majorité.

Maxime Pitavy





Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteA le 19 juin 2020 - 15h21
Impossible de ce balader ici en famille. Comme précisé précédemment lieu très mal fréquenté. Avant d'installer des lumières on ferait bien de s'occuper des gens qui nous pourrissent le centre ville.

Signaler un abus

img_journalistepp le 19 juin 2020 - 12h52
On peut ,au moins , penser à éteindre cet éclairage entre 22H et 7H. IL n'y a guère de promeneurs , ni de touristes à 3H du matin . C'est une démarche resposable qui tend à être acceptée dans de nombreuses villes ou villages . Dans la Loire voisine plus de la moitié des communes éteignent une bonne partie de la nuit .

Signaler un abus

img_journalisteCM le 19 juin 2020 - 11h40
En pleine récession nous on embellit nos ponts!!!!! Décidément on à vraiment de l'argent à mettre n'importe où. Continuez....

Signaler un abus