Le Chambon : le collège Cévenol transformé en cité de l'art sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le Chambon : le collège Cévenol transformé en cité de l'art

Date : 09/04/2015 | Mise à jour : 09/04/2015 15:29
Partager

C'est le projet de cité de l'art d'investisseurs privés chinois qui l'a emporté pour le rachat du site de l'ancien collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon.

Ce jeudi 9 avril, à 14 heures, la présidente du tribunal de grande instance du Puy-en-Velay, Chantal Ferreira, a rendu son délibéré. La presse n'y était pas conviée. En revanche, les médias viennent de se voir conviés à une conférence de presse d'un des repreneurs potentiels, restés jusqu'ici très discrets. Ce serait donc leur projet qui a été choisi.
Ce vendredi matin, Lei Fan Siyin et Fan Zhe, artiste chinois aux travaux déjà très étroitement liés à la France, présenteront leur projet de parc international Cévenol en présence de la maire du Chambon-sur-Lignon, Eliane Wauquiez-Motte, qui soutenait ce projet, mais aussi du préfet de la Haute-Loire, Denis Labbé, du député de la circonscription, Laurent Wauquiez, de la présidente de la Chambre de commerce et d'industrie, Jocelyne Duplain et d'André Gast, président du conseil d'administration de l’Association Unifiée du Collège Cévenol (AUCC).

Face à ce projet chinois, l'opposition municipale du Chambon-sur-Lignon proposait la création d'une cité des métiers, de l'artisanat et du bois, avec un apport financier des collectivités.

Dans les deux cas, les offres préservaient l'intégralité du site, sans le morceler.

En avril 2014, André Gast indiquait que le passif financier et les dettes de l'établisement s'élevaient à 650 000 euros. Mais, selon nos informations, le chiffre serait bien supérieur. La somme à débourser pour se rendre propriétaire du site de 14 hectares serait donc rondelette. Le projet retenu dépend d'argent entièrement privé.

Le collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon a fermé l'été dernier. Il n'a pas survécu aux suites du drame de l'affaire Agnès en 2011.

Annabel Walker

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteF le 14 avril 2015 - 22h50
Pourquoi toujours des râleurs sur les commentaires ? De l'argent est investit en France sans coûter au contribuable mais ça ne va toujours pas. Le projet public serait passé, on les auraient entendu dire que ca aller faire augmenter les impôts !

Signaler un abus

img_journalistep le 10 avril 2015 - 12h01
Encore un investisseur chinois, à croire qu'il n'y a plus d'investisseur français ? On va passer sous pavillon chinois sans tarder !!!! et la France sera un département pour la Chine !!!!

Signaler un abus

img_journalisteGC le 10 avril 2015 - 08h20
Une bonne nouvelle, le site du collège est préservé. Les collectivités c'est à dire nous n'aurons pas à mettre la main à la poche. Que le propriétaire soit Chinois peu importe pourvu que les Chambonnaires y trouvent leur compte et surtout un emploi.

Signaler un abus