Le Bol d'or en ligne de mire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Le Bol d'or en ligne de mire

Date : 19/09/2019 | Mise à jour : 20/09/2019 13:57
Partager

Des kiné, aux cuistots en passant par les nounous, ces passionnés vont tout faire pour que leurs pilotes terminent la plus ancienne course d'endurance moto du monde la tête haute.

MAJ. Ils sont qualifiés !

Ce jeudi, un gros orage a compliqué la tâche des pilotes sur les qualifications. Pierre Lemos et Laurent Filleton se sont qualifiés. Sylvain Coulon et Richard Montchalin, ont dû refaire une séance d'essais. Le team a appris sa qualification ce vendredi midi.

Cela fait deux ans qu’ils préparent la plus ancienne course d’endurance moto au monde. Les 28 membres bénévoles du Team Pierre Lemos Racing sont au Castellet, dans le Var, pour tenter de se qualifier pour le Bol d’Or ce week-end.
En 2015, Pierre Lemos avait participé au Bol d’Or avec son team d’alors, de Saint-Julien Chapteuil. L’équipe avait fini 31ème sur 55, une belle performance (sachant que le haut du classement est forcément occupé par les pilotes professionnels, d’anciens pilotes de Grand prix bien souvent aux budgets qui se comptent par millions d’euros). Pour tenter l’aventure à nouveau, le Ponot Pierre Lemos a monté sa propre structure avec des copains. Il nous présente sa bande de passionnés de moto.


(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Équipés de leur passion et de leur volonté, les amateurs du Team Pierre Lemos Racing ont participé à plusieurs épreuves pour se préparer à leur rêve ultime : le Bol d’Or, 83ème du nom, épreuve mythique du championnat du monde d’endurance moto. En mai 2018, ils ont participé aux 12 Heures de Magny-Cours à Nevers. Avec un des pilotes manquant pour cause de blessure au travail, ils ont terminé 16ème au scratch mais avec le trophée de la régularité. Cela leur a notamment permis de repérer des problèmes de réglage de la moto.

Pour le Bol d’Or, il faut tenir 24h. S’ils sont qualifiés, les pilotes Pierre Lemos, Richard Montchalin et Sylvain Coulon vont se relayer sans temps mort. Chaque changement de pilote leur prend une minute avec le plein et la maintenance de la moto.


(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

> Bol d'or 2019 : comment suivre la course ? (la course a lieu entre samedi 15h et dimanche 15h)

Le team Pierre Lemos Racing concoure en catégorie Superstock (moto très proche de celles du commerce). Ils sont reconnaissables aux phares jaunes (en EWC les phares sont blancs). Chacun des pilotes du team porte un brassard de couleur différente pour les reconnaitre plus facilement : Pierre Lemos en bleu, Richard Montchalin en vert et Sylvain Coulon en rouge.

Blessé en mai, Pierre Lemos n’a pas pu s’entraîner pendant trois mois. Les trois autres pilotes, eux, n’ont pas connu de pépins de santé. Premier objectif pour l’équipe maintenant : se qualifier ! Et pour ça, le Team Pierre Lemos Racing devra pousser la moto à 8 secondes sur 6 km. Ce jeudi après-midi, l’équipe amateure du Ponot est en pleine phase de qualifications au Castellet, dans le Var.
Richard Montchalin, Sylvain Coulon et Pierre Lemos vont se relayer toutes les 50 minutes environ. Leur vitesse maxi ?


(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

La semaine dernière, les équipes ont appris qu’elles n’auraient droit d’utiliser que de l’essence fournie sur place (pour des raisons de sécurité officiellement, pour éviter le transport de carburant), de la 102 introuvable ailleurs pour s’entraîner, incompatible avec les deux motos de série modifiées du Team Pierre Lemos Racing (qui fonctionne au 98 à la base), motos qu’il a fallu modifier en urgence.
En plus, ça coûte 3,80 euros  le litre au lieu d’1,60 euros, soit environ 1 500 euros qui n’étaient pas prévus au budget. Avis aux sponsors potentiels !

Sur les deux ans, le budget moto du Team Pierre Lemos Racing est d’environ 80 000 euros. Cela comprend les deux motos de série modifiées, et la matériel en triple ou quadruple comme les carénages, les pièces, box, décoration, cabine de panneautage, une semi-remorque, l’essence, les pneus, les engagements.
Les recettes proviennent des sponsors (le team est en perpétuelle recherche de sponsors) et d’événements de type loto, soirées, roulage moto sur le circuit d’Issoire, un stage initiation moto enfants de 6 à 15 ans au circuit de karting de Saint-Paulien les 19 et 20 octobre sur moto et équipement fournis, une première en Haute-Loire (stage déjà complet mais l’année prochaine, plusieurs dates pourraient être organisées).

Sur le Bol d’Or, pas d’objectif de classement pour cette équipe de passionnés amateurs. Franchir la ligne d’arrivée sera déjà une grande satisfaction. Quant à la suite après le Bol d’Or ? Pour l’instant Pierre Lemos n’y pense pas ; trop de choses à régler en ce moment.

Annabel Walker



Richard Montchalin tient deux boulangeries à Monistrol et Yssingeaux. Il fait de la vitesse depuis près de 4 ans. Ce sera ses premières 24h à moto.
Sylvain Coulon est originaire du Creusot en Saône-et-Loire. Il participe à des championnats de vitesse depuis des années. C'est le vainqueur en catégorie 600 de la Roadster Cup en 2017.
Laurent Filleton est le pilote de remplacement. Originaire de Saint-Etienne, il a fait des rallyes routiers comme le Moto Tour avec Pierre Lemos.
Pierre Lemos est un ponot de 43 ans employé au service des routes du Conseil départemental.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteFR le 19 septembre 2019 - 22h36
Allez les gars ! Je vous suivrez d'un oeil attentif ,24h c'est long .courage va falloir souder!!! Gaz ! bises à vous tous! Le Mezenc est avec vous!!!

Signaler un abus