Lapte : L'antenne de la discorde sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Lapte : L'antenne de la discorde

Date : 06/07/2020 | Mise à jour : 08/07/2020 10:38
Partager

Le torchon brûle entre des habitants de la commune de Lapte et l'équipe municipale en place. L'implantation d'une antenne relais de 40 mètres de haut à la sortie du village de Montjuvin déchaine passions et grincements de dents. 

Stupéfaction et déception. Ce sont les deux sentiments qu'éprouvent actuellement les habitants de Montjuvin, un village de la commune de Lapte, lorsqu'ils ont découvert précisément ce qui se passait sur leur lieu d'habitation. "Après le confinement, les habitants ont constaté qu’une équipe de géomètres était venue prendre des mesures et installer un bornage, partage Céline Chappuis, membre du collectif de Montjuvin. Le premier réflexe de certains résidents a alors été de se rendre en mairie pour comprendre. C'était le 17 juin 2020. Ce jour-là, ils ont découvert qu’un projet d’antenne relais de près de 40 mètres de haut était prévu à quelques pas de chez eux".

Un pylône vert coiffé d'un important paratonnerre

Dur à avaler donc l'idée de s'imaginer côtoyer une longue architecture en métal de couleur verte haute de 36 mètres, surmontée d'un paratonnerre imposant de 4 mètres. "C’est un support de trois antennes installées sur le pylône, le tout encadré d’une enceinte grillagée d’une hauteur de 2 mètres", ajoute Céline Chappuis. Mais pourquoi donc installer un tel dispositif ? "C'est une demande de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour couvrir les zones blanches du secteur en assurant un déploiement du réseau mobile 3G et 4G mobile, et non pas réseau internet fixe, principalement pour le barrage de Lavalette. Le projet a été voté et accordé lors d'un conseil municipal le 19 février 2020." D'après le calendrier prévisionnel, les débuts des travaux sont prévus en août pour se terminer en octobre 2020.



Dernière nouvelle !

Un conseil municipal s'est déroulé mardi soir 7 juillet en mairie de Lapte. D'après Céline Chappuis, l'ensemble des conseillers ont voté à l'unanimité contre le projet d'antenne relais. "L'appui de la nouvelle municipalité nous conforte dans notre démarche, se réjouit Céline Chappuis. Dès ce jour (mercredi 8 juillet, Ndlr), notre requête justifiée est transmise aux autorités compétentes par le nouveau maire Yohann Fanget".

"Cette implantation va générer de graves conséquences"

"Ce que l'on déplore, c'est que nous n'avons eu aucune information sur le sujet et qu'il n'y a eu aucune enquête publique auprès des riverains, fulmine Céline Chappuis. D'autre part, cette implantation va générer de graves conséquences concernant la dénaturation du site naturel et touristique local. Ensuite, il faut savoir que le site de Lavalette, site ciblé pour que les réseaux passent grâce à cette antenne, n'est pas une zone blanche comme prétendue. Certains opérateurs assurent une connexion 4G très correcte." D'après Céline Chappuis et le collectif, une quinzaine de maisons sont situées à 300 mètres de la future antenne. "Cela va avoir trois lourdes conséquences sur eux, détaille-t-elle. La première est l'impact visuel démesuré. La seconde est la décote financière de leurs biens immobiliers. La dernière, et pas des moindres, est le risque sanitaire sur leur santé".

Une pétition signée par 95% des habitants

Pour le côté déception, les riverains n'auraient pas été mis au courant du projet. "Nous avons eu connaissance du dossier d’information seulement le 27 juin, dossier qui aurait dû être accessible en mairie depuis le 15 février, souligne Céline Chappuis. Les habitants se retrouvent devant le fait accompli et dans une urgence d’agir face au mécontentement de la majorité du village." Pour faire entendre leurs voix, ils ont déposé le 22 juin en mairie de Lapte, une pétition contre ce projet en l'état. Selon Céline Chappuis, 95% des habitants de Montjuvin, Scias, Berthousis et Pralong ont apposé leur griffe ce qui représente 110 personnes contre l'installation de l'antenne. "Le 30 juin, des villageois ont organisé un rassemblement pour sensibiliser la population au projet en cours. Aucune information n’a été transmise par la mairie aux riverains, pourtant principaux concernés !"



"Nous pensons qu’il est possible de trouver un lieu plus adapté"

Le jeudi 2 juillet à 20h30, opposants et conseil municipal ont échangé leurs arguments lors d'une réunion exceptionnelle. "Nous avons soulevé la nécessité de réétudier les besoins des populations en réseau téléphonique sur le secteur car, d'après des sites officiels, la commune de Lapte n'est pas une zone blanche mais possède un réseau limité avec certains opérateurs, précise Céline Chappuis. Nous ne sommes pas contre ces antennes, mais il nous semble primordial que le choix de ces lieux d’implantation soit fait rigoureusement en tenant en compte de tous les paramètres. Implanter une telle antenne relais au sein même d’un village et d’un site naturel et touristique, c'est incompatible. Nous pensons qu’il est possible de trouver un lieu plus adapté".

Nicolas Defay

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteNG le 8 juillet 2020 - 11h46
Personne ne veut d'antenne mais tout le monde veut du réseau, personne ne veut polluer et gâcher mais tout le monde adore acheter, personne ne veut le covid mais personne ne veut être confiné ou même vacciné ... Le Français aime le confort, le superflu, le luxe mais prône en même temps la sobriété et le respect de la nature : un idiot paradoxe insoluble !

Signaler un abus

img_journalistema le 8 juillet 2020 - 09h27
comme K J'ai raté un épisode !! ils roulent en vélo ces gents là ? n'ont pas de portable ? se chauffent à la bougie ?

Signaler un abus

img_journalisteJM le 8 juillet 2020 - 09h09
''On a pas eu d'informations'' Pourtant les séance du Conseil Municipal sont ouvertes au public. Mais pour ça il faut s'intéresser à la vie de sa commune.... Il y a même untie WEB où figurent les compte rendu des conseils municipaux. mais pour ça aussi il faut s'intéresser à la vie de sa commune ! Ou alors vous n'avez pas d'internet à Montjuvin, donc avec cette antenne le site WEB de votre commune vous sera accessible.

Signaler un abus