L'artiste chinois présente son projet pour le Cévenol au Chambon-sur-Lignon sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

L'artiste chinois présente son projet pour le Cévenol au Chambon-sur-Lignon

Date : 10/04/2015 | Mise à jour : 10/04/2015 19:11
Partager

Le Tribunal de Grande Instance du Puy-en-Velay a opté pour le projet de cité de l’art d’investisseurs privés chinois sur l’ancien site du collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon. Les contours de ce projet visant à la création d’un Parc International ont été dévoilés ce vendredi.

La présentation du projet a eu lieu dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Haute-Loire du Puy-en-Velay ce vendredi matin.
Eliane Wauquiez-Motte, maire du Chambon-sur-Lignon, Jocelyne Duplain, présidente de la CCI, Laurent Wauquiez, député-maire du Puy-en-Velay, Agnès Chavanon, sous-préfète d’Yssingeaux et Philippe Delabre, président de la Communauté de Communes du Pays du Mézenc ont appuyé les deux acteurs du projet, Fan Zhe et son épouse Lei Fan Siyin.

  • Fan Zhe revient sur les grandes lignes du projet au micro de Zoomdici.




"Un projet de culture, pas de business"

Eliane Wauquiez-Motte énonce les caractéristiques du futur Parc International Cévenol. Ce sera un espace d’accueil touristique pour familles chinoises et de séminaires, avec une création d’une structure hôtelière comprenant un restaurant gastronomique.
Le futur parc aura aussi le rôle d’un institut de formation aux métiers du design et des Beaux-Arts, en partenariat avec l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Saint-Etienne, et un lieu d’initiation à la culture et à la langue chinoise, avec un espace multimédia.
Ce sera enfin un parc de sculptures, un espace pour la création artistique contemporaine française et chinoise.
Après avoir rappelé que le Chambon a toujours été historiquement "une terre d’accueil", Fan Zhe insiste sur le côté "échange et partage" entre la France et la Chine. "C’est un projet de culture, pas un projet de business", insiste-t-il.

  • Eliane Wauquiez-Motte considère que c'est "un miracle" qu'un village de moins de 3 000 habitants puisse échanger avec un territoire qui représente autour de 100 millions de personnes. Elle se félicite de ce projet et assure qu'elle est très heureuse d'enfin s'ouvrir sur l'Asie.



Qui sont les porteurs du projet ?

Ce sont deux chinois. Fan Zhe est directeur artistique du P’Art Sino-Français, un parc d’art contemporain de 20ha à Shunde, proche de la ville de Canton en Chine. Il est épaulé par son épouse Lei Fan Siyin, directrice exécutive dudit centre.
Eliane Wauquiez-Motte est la principale bâtisseuse de ce projet. Le 2 septembre 2014, elle s’est rendue en Chine pour une première rencontre avec les acteurs chinois du projet pour définir et aboutir à la création d’un Parc International en lieu et place du "Cévenol".
De leur côté, Jocelyne Duplain, Philippe Delabre et Agnès Chavanon "soutiennent à fond le projet" et apporteront sans hésitation une contribution financière si nécessaire.

10 millions d’investissements

En préambule, les investisseurs chinois mettent sur la table 10 millions d’euros de fonds strictement privés. Mais "les aides publiques ou des collectivités locales seront les bienvenues pour permettre d’asseoir le projet", relève Laurent Wauquiez. "C’est un projet financé et motivé, contrairement au second projet qui n’en était encore qu’au stade de l’étude, et avec l’apport de fonds publics", appuie-t-il encore. Et tous les partenaires soulignent l'impact du projet sur l'économie locale, les retombées pour la commune du Chambon-sur-Lignon et l'ensemble du territoire, tant sur le plan de l'activité, du tourisme et de l'emploi.
Cependant, la réponse à la question soulevée sur le paiement du passif du Cévenol n'a pas été transparente. En effet, un état de 600 à 700.000 euros de dettes a été évoqué et "repris en partie par les porteurs du projet", selon les dires même de Madame le maire du Chambon-sur-Lignon. "L’évaluation du passif est très difficilement chiffrable", s’est irrité le maire du Puy-en-Velay, laissant ainsi dans le flou ce point précis.

  • Reste enfin à savoir le nombre d'emplois que ce projet va pouvoir apporter au territoire. Ecoutez la réponse de la maire du Chambon-sur-Lignon.




G.D.


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJ le 11 avril 2015 - 14h02
"En préambule, les investisseurs chinois mettent sur la table 10 millions d'euros de fonds strictement privé". Cette affirmation est fausse. Ces fonds restent à trouver. Seule la somme d'achat du site a été mise sur la table.

Signaler un abus

img_journalisteGR le 11 avril 2015 - 00h52
Non M WAUQUIEZ le passif n'est "difficilement chiffrable" il est réel aussi, les fournisseurs et autre entreprises qui vont y laisser des plumes dans ce passif n'ont certainnement pas le mème point de vu et surtout pas leurs comptabilité...

Signaler un abus

img_journalistem le 10 avril 2015 - 22h18
Bravo mme wauquiez. ...j espère que vos administrés sont conscients du travail réalisé. C est tout un département qui va en porter les fruits, car il me semble que le chambon sur lignon est en haute loire....!

Signaler un abus