Ingalawash : ils rockent même en patois sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Ingalawash : ils rockent même en patois

Date : 24/08/2017 | Mise à jour : 29/08/2017 06:31
Partager

Ce samedi 2 septembre, à 19h30, le bar le Black Pearl, en centre-ville du Puy, va accueillir le groupe Ingalawash afin de faire découvrir à ses habitués leur mélange de hard rock, punk et rock californien.

Ce groupe, qui connaît la même formation depuis ses débuts en 2011, est composé de six amis qui veulent avant tout faire de la musique pour le plaisir et passer de bons moments ensemble. Ils ont une vingtaine de concerts à leur actif et souhaiteraient avoir davantage l’occasion de rencontrer leur public.

Qui sont-ils ?

Manu / Chant
Romain / Chant - Violon
Philippe / Guitare
Farid / Guitare
Mars / Batterie
Sébastien / Basse

« Vendredi tout est permis », lance Philippe l’un des guitaristes du groupe. En effet, chaque vendredi soir, Ingalawash se retrouve à l’Assemblée de Servissac pour répéter leurs compositions – toutes en français - et partager de bons moments ensemble. « Le téléphone ne passe pas », plaisantent-ils ! Une belle histoire musicale qui repose sur une amitié forte.

Un EP sorti en mai 2017

C’est à partir de 2014 que le groupe a commencé à composer entièrement. Les musiciens insistent sur l'aspect émotionnel de leurs créations : « les gens doivent se reconnaître », lance Manu, le chanteur. Par exemple, le titre "Grenier de mon esprit" raconte l’histoire d’un grand-père qui parle de son enfance à ses petits enfants, une chanson pleine d’émotions que le groupe souhaite partager.

Ingalawash remercie Pierre Gérentes, du groupe Motel, pour son aide précieuse lors de l’enregistrement de cet EP ainsi que le village de Servissac et la commune de Saint-Germain Laprade pour leur prêt de l’Assemblée de Servissac, un lieu de répétition qui a vu passer de nombreux groupes depuis plus de 30 ans.

Dans leur EP (mini album), Ingalawash met aussi l’accent sur l'ancrage local à travers un titre sur la Bête du Gévaudan intitulé "Bestia". Le groupe a aussi composé une chanson en patois en référence à leur région, sorte d’identité locale. « Nos compo doivent parler aux gens », insiste Manu.

Les six amis d’Ingalawash n’ont qu’un seul but en tête : se voir proposer des dates, faire de la scène et enregistrer un nouvel EP.

M.L.



Pour se procurer leur EP, contacter le groupe sur sa page Facebook ou appeler le 0678623542.





 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...