Infographies : au Puy, des subventions en hausse pour le monde associatif sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Infographies : au Puy, des subventions en hausse pour le monde associatif

Date : 22/06/2020 | Mise à jour : 23/06/2020 23:29
Partager

Une enveloppe de 513 742 € a été provisionné et c'est le sport (47%) qui se taille la part du lion, suivi par les manifestations culturelles (34%). Cette année, un coup de pouce particulier est apporté aux associations caritatives qui étaient en première ligne et qui sont restées sur le pont tout au long de la crise sanitaire.

Difficile d'établir un budget et de définir les subventions aux associations en cette période si incertaine. "Les associations vont être très impactées par la crise, avec de nombreuses recettes en moins", a expliqué en préambule le maire du Puy Michel Chapuis, qui dès sa prise de fonction avait mis l'accent sur l'importance du tissu associatif. "Ces associations, elles font battre le coeur de la ville", déclarait déjà le maire en 2018, "cet argent, les bénévoles nous le rendent au centuple".
Dans ce contexte sanitaire qui a contraint à l’annulation d’un grand nombre d’animations et d’activités culturelles, sportives ou sociales au cours de ces derniers mois, les demandes d’aides financières de la part des associations ont baissé mécaniquement. Les aides allouées aux associations sont conservées pour accompagner les associations qui pourraient se trouver en difficultés ou pour les soutenir dans l’organisation d’événements sur le reste de l’année.

Une enveloppe provisionnée car susceptible d'être modifiée

Les montants qui ont été votés lors du dernier conseil municipal ne sont pas définitifs et ils pourraient y avoir des ajustements, en fonction des évolutions et de la vie de chaque association. Par exemple pour le Puy foot, la subvention a été fixée à 115 000 € mais elle pourrait être ajustée en cas de repêchage en N1. Idem pour le COP Rugby (47 000 €), qui est pour l'instant placé dans une poule Sud. "Si c'est confirmé, il y aura de très importants frais de déplacements et la subvention pourrait être réévaluée", a soufflé le maire du Puy.
A contrario, des manifestations comme par exemple Interfolk n'ont pas pu être maintenues et leur subvention passe de 11 000 € à 1 500 €. Idem pour les Nuits Basaltiques (de 1 800 € à 500 €), les 15 km du Puy (de 12 500 € à 2 000 € ou le Trail Saint-Jacques (de 8 000 à 800 €). "Le problème, c'est qu'ils n'ont pas de dépenses, mais pas de recettes non plus", explique le maire et une provision de 13 570 € pour manifestations exceptionnelles ou aides particulières a été prévue pour la collectivité, en fonction des activités ou non de chaque association. 

243 842 € pour le sport

C'est le sport qui truste la plupart des subventions et Laurent Johanny, conseiller d'opposition, a lancé : "j'espère que toutes les associations, sportives ou non, auront la même écoute bienveillante de la majorité". Sa colistière Céline Gacon a voté contre la délibération à cause d'une association de chasse qui sera pour la première fois subventionnée cette année au Puy (1500 €). "Ils ont un local pour découper le gibier à Taulhac", s'est justifié le maire Michel Chapuis, "il s'agit d'une subvention exceptionnelle d'investissement, pour un poële à bois afin de se chauffer sans ne plus recourir à l'électrique".
Pour une bonne compréhension des infographies, notons que l’enveloppe de 36 000 € d'aides aux compétitions sportives, destinée au club évoluant au niveau Régional ou National, sera répartie en fin d’année au regard des déplacements effectués (une délibération spécifique sera soumise au conseil municipal pour arrêter la somme attribuée à chaque club).






Coup de pouce aux associations caritatives 

La Ville a souhaité accompagner plus fortement cette année les associations caritatives qui étaient en première ligne et qui sont restés sur le pont tout au long de la crise sanitaire que notre pays traverse. Les subventions qui leu sont allouées ont été revues à la hausse avec un gain de 1 000 € pour la Banque Alimentaire, la Croix Rouge Française, les Restaurants du Cœur, le Secours Catholique et le Secours Populaire.

Pour le Roi de l'Oiseau, un "maintien des subventions au plus haut"

"On essaie d'apporter un regard bienveillant sur nos associations", a déclaré Michel Chapuis "et on a fait le choix de maintenir les subventions au plus haut pour l'association du Roi de l'Oiseau car elle a des frais fixes importants, et des salariés, et qu'elle joue aussi un rôle très important pour le lien social et la vie culturelle du Puy-en-Velay". Notons que le budget de l'association du Roi de l'Oiseau a été divisé par deux, pas ses frais fixes. 
En 2019, elle avait bénéficié de 137 224,53 € de la ville du Puy, cette année, une enveloppe de 158 190 € a été votée. "Et il ne faut pas oublier plus de 300 000 € de valorisation de travail de nos agents pour le Roi de l'Oiseau", a souligné Michel Chapuis, "il y a les subventions, mais aussi d'autres aides".



Maxime Pitavy




 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire