Incendies de radars en série : quatre suspects interpellés sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Incendies de radars en série : quatre suspects interpellés

Date : 05/06/2020 | Mise à jour : 06/06/2020 09:23
Partager

Quatre personnes, a priori liées au camp de Gilets jaunes de Lachamp, sont poursuivies pour des attaques sur des radars fixes de vitesse début 2019 sur le bassin du Puy.

"Au cours de la nuit du 3 au 4 janvier 2019, cinq radars faisaient l’objet de destructions ou dégradations sur l’arrondissement du Puy-en-Velay. Une tentative de destruction par incendie était commise sur le radar situé au lieu-dit « la Roche », sur la commune de Saint-Christophe sur Dolaizon. Les radars du Riou (Le Puy), du Zouave (Ceyssac) et Peyredeyre (Chaspinhac), faisaient l’objet d’une destruction par incendie.

L’enquête judiciaire, l’analyse des prélèvements effectués et les investigations diligentées par les enquêteurs de la brigade de Bains et de la brigade de recherches du Puy ont permis d’identifier plusieurs personnes susceptibles d’être mises en cause pour ces faits.

Une opération judiciaire a été déclenchée ce mercredi 3 juin 2020 impliquant les unités de la compagnie de gendarmerie du Puy pour procéder aux gardes à vue et perquisitions dans le cadre de ce dossier. Auditionnées, les quatre personnes mises en cause sont toutes issues de la mouvance des Gilets jaunes et plus particulièrement du campement qui était installé au rond-point de Lachamp, sur la commune de Saint-Pierre Eynac.

Les éléments de preuves recueillis, au cours de l'enquête et lors des interrogatoires, ont permis une convocation des quatre mis en cause devant le tribunal correctionnel le 17 novembre 2020 pour répondre de ces faits."

- Informations émanant d'un communiqué du groupement de gendarmerie de la Haute-Loire -



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 5 juin 2020 - 22h48
Il y a quand même un paquet de gens qui ne plaignent pas de ces dégradations, il faut quand même le dire.

Signaler un abus

img_journalisteHC le 5 juin 2020 - 18h55
5 ans d'emprisonnement et 75.000,00 € d'amendes. Attendons le jugement . . . si c'est par radar, ça va faire une certaine somme, mais ils devaient être prévenus. être gilets jaunes ne donne pas tous les droits.

Signaler un abus

img_journalisteL le 5 juin 2020 - 15h11
L : Il faut des sanctions exemplaires pour ces irresponsables, ces gilets jaunes se croient tout permis et résultat ces dégradations sont payées par l'ensemble de la population. Dégradation, sanction sévère et si possible le leur faire payer...mais c'est une autre histoire

Signaler un abus