Haute-Loire : qui sont les garants du Grand débat national ? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Haute-Loire : qui sont les garants du Grand débat national ?

Date : 18/01/2019 | Mise à jour : 22/01/2019 10:44
Partager

Après la désignation du référent départemental en la personne de Rémy Darroux, sous-préfet de l'arrondissement du Puy-en-Velay et secrétaire général de la préfecture de la Haute-Loire, le comité des garants a été constitué ce vendredi 18 janvier 2019.

Ce comité des garants a été constitué pour s'assurer de la sincérité des synthèses rédigées par les organisateurs, et adressées à la préfecture ou directement sur la plateforme nationale, à l'issue des débats qui auront prochainement lieu dans tout le département.

Six des sept garants ont été sélectionnés par les services de la préfecture pour leurs qualités personnelles et professionnelles, mais également pour leur capacité avérée de par leur expérience d'animer des débats. "Tous ont accepté malgré le risque que cet exercice comporte", a souligné le préfet de la Haute-Loire, Yves Rousset. Et de poursuivre : "L'affaire n'est pas simple, elle relève d'un challenge, mais il est nécessaire pour que le mouvement de révolte se transforme en dialogue et en propositions, et permettre ainsi notre pays d'en sortir vers le haut." Une position partagée par Jean Proriol, président de l'association des maires et des présidents d'intercommunalité de la Haute-Loire et Pierre Gentes, président de l'association des maires ruraux de la Haute-Loire aux côtés du préfet lors de la présentation à la presse des sept garants départementaux du Grand débat national. Un débat auquel Jean Proriol compte bien participer : "AMF43 rédigera ses propres revendications contre la fermeture des services publics, des petites lignes ferroviaires, la désertification médicale et la baisse des dotations de l'Etat."

>> A lire aussi : Grand débat national : quelle organisation en Haute-Loire ?

Si tous les garants ont accepté la proposition de la préfecture, certains ont tout de même demandé un temps de réflexion à l'instar d'Arlette Arnaud-Landau, qui a porté l'écharpe de maire au Puy-en-Velay et a été vice-présidente à la Région.

  

Le septième garant s'est porté volontaire. Il a lui-même adressé sa candidature à la préfecture pour accompagner les organisateurs des débats en Haute-Loire. Il s'agit de Serge Figon, garant à la Commission nationale du débat public.



Les sept garants du Grand débat national en Haute-Loire :

  • Jocelyne Duplain : ex-présidente de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Haute-Loire et membre du Conseil économique, social et environnemental régional.
  • Arlette Arnaud-Landau : ex-maire du Puy-en-Velay et ancienne vice-présidente à la Région.
  • Pierre Liogier : cadre dans l'administration territoriale à la retraite.
  • André Bertrand : actif dans le secteur médico-social, président du Dahlir (Dispositif d'Accompagnement du Handicap vers les Loisirs Intégrés et Réguliers) de la Haute-Loire.
  • Henri De Fontaines : ancien délégué militaire départemental et parachutiste de l'Armée de Terre.
  • Serge Figon : garant à la Commission nationale du débat public.
  • Serge Monnier : professeur de philosophie, ex-maire du Puy-en-Velay et ancien député de la Haute-Loire.

Une dizaine de débats à venir

A ce jour, aucune organisation de débat n'a été actée auprès des services de la préfecture. "Des collectivités ont fait part de leur volonté d'organiser des débats et des particuliers d'une volonté d'y participer. Mais rien n'a encore été fixé, cela devrait se faire d'ici la semaine prochaine. Pour le moment une dizaine de débats sont susceptibles d'être organisés", précise Rémy Darroux désigné référent départemental dans le cadre de ce Grand débat national. Rappelons que la présence d'un ou de plusieurs garants n'est pas une obligation pour organiser un débat. Mais les organisateurs qui souhaiteraient faire appel à eux, devront s'adresser au référent départemental.

Le grand débat national, les infos pratiques

Les informations pratiques relatives aux débats en Haute-Loire (lieux, horaires et thèmes) seront annoncées sur le site internet de la préfecture : http://www.haute-loire.gouv.fr/.

Pour contacter le référent départemental : par email à pref-granddebatnational@haute-loire.gouv.fr ou par courrier à l'adresse de la préfecture 6, avenue du Général de Gaulle CS 40321 43009 Le Puy-en-Velay cedex.

Les informations générales et pratiques relatives au grand débat national sont accessibles sur la plateforme numérique www.granddebat.fr. Ce site permet à ceux qui le souhaitent de s’enregistrer afin de déclarer un débat ou par le biais du numéro vert 0 800 97 11 11.

A compter du 21 janvier, les contributions pourront être directement déposées sur le site www.granddebat.fr ou envoyées par courrier postal (Mission Grand Débat - 244, bd Saint-Germain, 75007 Paris).

Stéphanie Marin

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJG le 21 janvier 2019 - 20h07
Je ne fume pas, et je n'ignore pas les différences politiques des uns et des autres Mais je persiste à penser qu'il s'agit du meilleur à droite, de la meilleure au centre, et de la meilleure à gauche. Et qui ont fait leurs preuves. Je préfère rêver, plutôt que de revivre l'an prochain un remake CHAPUIS/WAUQUIEZ contre l'inconsistant JOHANNY!

Signaler un abus

img_journalisten le 21 janvier 2019 - 16h36
M LOGIER n'est il pas la cheville ouvriere de JP MARCON ( CD43 ), qui a appliqué la commande du président du département afin d'initialiser le démantèlement des services sociaux?

Signaler un abus

img_journalisteCB le 20 janvier 2019 - 20h40
Il faut n'avoir rien compris à ce qui se passe, pour envisager un avenir commun à S MONNIER militant LR, C GRANIER militante LREM, et A ARNAUD LANDAU, militante GENERATION.s. Il,faut arrêter de fumer la moquette.

Signaler un abus