Hausse importante des infractions routières en Hte-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Hausse importante des infractions routières en Hte-Loire

Date : 05/10/2020 | Mise à jour : 05/10/2020 17:54
Partager

Depuis le déconfinement, les services de l’État observent un relâchement des comportements sur la route. De nombreuses infractions sont ainsi relevées par les forces de l’ordre. Une augmentation des procédures administratives de suspension du permis de conduire est clairement constatée.

"Sur les neuf premiers mois de l’année, 794 suspensions administratives du permis de conduire ont été prononcées contre 716 sur la même période en 2019, soit une augmentation de 10 %, indique la préfecture de la Haute-Loire. Les infractions pour excès de vitesse (40km/h et plus) sont en forte hausse (+35 %, soit 287 suspensions contre 188 en 2019 sur la même période). Sur la période des mois de janvier à septembre 2020, on dénombre 76 accidents corporels dont 96 blessés. À ce jour, 9 personnes sont décédées sur les routes de la Haute-Loire (4 motards, 1 cycliste, 4 usagers de véhicules légers)".

La préfecture insiste sur le fait que "les usagers vulnérables (piétons, cyclistes, deux-roues motorisés) sont les plus impactés par ces accidents de la route, car ils sont moins bien protégés en cas de collision, en comparaison des usagers motorisés à quatre roues ou plus. Par ailleurs, on constate une augmentation des comportements à risque où les victimes ne portaient pas les équipements obligatoires de sécurité. En effet, dans 15 accidents corporels sur les 76 recensés, le non port du casque ou de la ceinture de sécurité constitue un facteur aggravant notamment auprès des jeunes (moyenne d’âge de 26 ans)".

Revenir aux bonnes habitudes durant le confinement

Face à ces relâchements, le préfet de la Haute-Loire invite les altiligériens à "prolonger sur la route les comportements de prudence et de solidarité qui se sont si fortement incarnés pendant les deux mois de confinement. Il en appelle à la responsabilité de chacun sur les routes afin d’éviter que de nouveaux drames ne surviennent".

Les équipements de sécurité

Le préfet rappelle "que la ceinture de sécurité permet de maintenir le corps solidaire du siège. En cas de choc, la ceinture constitue la seule chance de rester conscient pour sortir du véhicule. La ceinture est indispensable pour les petits déplacements. Si 11% des passagers avouent ne pas mettre leur ceinture de sécurité pour les petits trajets, il est important de rappeler que 75% des accidents mortels surviennent à proximité du domicile".

"Le casque représente le plus sûr moyen de protéger sa tête en cas de chute ou de collision. Les blessures dues à un choc sur le crâne demeurent la première cause de décès chez les cyclistes. En circulation, le conducteur et le passager d’un cycle, s’ils sont âgés de moins de 12 ans, doivent porter un casque conforme à la réglementation relative aux équipements de protection individuelle. Ce casque doit être attaché".

Risque de chocs à la tête irréversibles et mortels

"Plus de 50% des blessés conducteurs ou passagers de deux-roues motorisés sont victimes de lésions encéphaliques (choc à la tête). Les traumatismes crâniens sont la cause principale de handicap lourd et de décès parmi les motocyclistes. Si le port du casque est obligatoire pour tout conducteur ou passager d’un deux-roues motorisé (art. R431-1 du code de la route), iI est essentiel de bien le choisir et de bien l’attacher".

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistep le 7 octobre 2020 - 19h58
Au puy les infractions sont légions et jamais verbalisées ( interdiction de tourné a droite haut michelet sur rue pierret, ligne continue bld de la république, interdiction a tous véhicule rue de la haute vaysse à rue de la vaysse,les feux rouges, les portables au volant ) bref les consignes du maires sont claires ne pas verbalisé pour ne pas froisser les électeurs.

Signaler un abus

img_journalistem le 6 octobre 2020 - 19h38
malheureusement et c'est vrai il y à des fous du volant et ceux la il faut avoir une tolérence zéro avec , mais il y a aussi les mous du volant , et ceux la aussi sont un réel probleme sur les routes, quand sur des nationales certains se permettent de rouler à 60 ou 70 km/h , voir moins ils sont aussi dangereux que les autres en creant des bouchons et des situations d'énervement pour ceux qui sont coincés derriere...

Signaler un abus

img_journalisterj le 6 octobre 2020 - 09h57
Plutôt que multiplier les radars tous signalés par gps et autres applications, il faut intensifier les contrôles aléatoires et supprimer définitivement le permis pour les grands excès de vitesse. 100km/h sur les avenues du Puy, c'est intolérable !!! Quand les autorités chargées de la sécurité vont elles le comprendre ?

Signaler un abus