Glissement de terrain avenue des Belges : les premières hypothèses sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Glissement de terrain avenue des Belges : les premières hypothèses

Date : 04/12/2019 | Mise à jour : 04/12/2019 23:13
Partager

Des hypothèses émises lors de l'expertise visuelle qui a eu lieu ce mercredi matin, au lendemain de la constatation d'un glissement de terrain sur la partie haute de l'avenue des Belges au Puy.

Une partie de l'avenue des Belges, entre le boulevard Bertrand de Doue et la rue de la Gazelle dans le sens descendant, est fermée à la circulation (véhicules et piétons) depuis hier matin. Une décision prise par le maire du Puy dans le cadre de ses pouvoirs de police.
En cause, un affaissement de la chaussée observé par les équipes techniques de la Ville du Puy, en bordure de la voie départementale, à proximité du point d'intersection avec la rue Louis Pascal. Un secteur où les travaux se sont multipliés avec le chantier d'aménagement de voirie de l'avenue des Belges ainsi que de l'autre côté du mur qui longe le trottoir, sur un terrain privé, des travaux de démolition des anciens bâtiments de la société Eychenne.

>> A lire : Affaissement de la chaussée avenue des Belges : les mesures d'urgence

Cette multiplication de travaux a-t-elle pu provoquer l'affaissement de la chaussée ? "C'est une hypothèse sérieuse sur laquelle on est en train de travailler", répond Michel Chapuis, le maire du Puy, rencontré ce mercredi matin, sur le terrain entouré de ses équipes, celles du Département, d'une experte mandatée par le Conseil Départemental ainsi que des propriétaires du terrain privé.


(Glissement de terrain, avenue des Belges au Puy-en-Velay. Photo © Zoomdici - S.Ma)

Des hypothèses soumises à vérification par des opérations de carottage et de sondages

Une hypothèse parmi d'autres, l'édile s'interroge également sur les conséquences du réhaussement de la chaussée de presque un mètre, et donc de l'apport d'une charge supplémentaire, suite aux travaux menés sur le Pont de Bellevue réalisés par l'Etat. Mais aussi sur la mauvaise évacuation des eaux de pluie sur la route qui ont pu s'infiltrer et raviner le sous-sol jusqu'à créer un affaissement. Toutes ces hypothèses seront soumises à vérification par des opérations de carottage et de sondages qui seront prochainement effectuées.

Cette voie provisoire sera interdite aux poids lourds et pour des raisons de sécurité, les piétons n'auront pas accès au trottoir.

Création d'une voie entrante temporaire

L'expertise visuelle réalisée ce mercredi matin visait à évaluer la notion de danger autour de ce glissement de terrain, du mur de soutènement et de savoir si celle-ci pouvait empêcher la remise en service de la voie de circulation. "La déviation mise en place empruntant la rue Louis Pascal n'est pas satisfaisante, les automobilistes doivent ensuite enchaîner une série de feux", commente le maire. Mais après l'analyse du terrain par les différents services présents sur place, la décision a été prise de créer une voie entrante temporaire entre la rue Louis Pascal et la rue de la Gazelle en empiétant sur la voie d'insertion dans le sens montant. 
Une bonne nouvelle pour l'édile, "on est au mois de décembre, un mois décisif pour les commerçants. Ceux du centre-ville, mais aussi les usagers en général, auraient été pénalisés si cette avenue -- point d'entrée de ville très fréquenté, Ndlr -- avait dû rester fermée." La réouverture de la totalité de l'avenue des Belges devrait se faire dès ce mercredi soir, c'est en tout cas la consigne donnée par Michel Chapuis.

Quant aux travaux de réparation, ce n'est pas à l'ordre du jour. Des expertises seront d'abord menées pour définir les responsabilités engagées, avant la réalisation d'une étude pour des travaux de confortement.

Stéphanie Marin


 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...