Géant : les chariots bloquent l'entrée sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Géant : les chariots bloquent l'entrée

Date : 15/12/2019 | Mise à jour : 16/12/2019 12:12
Partager

La première tentative de Géant Vals près Le Puy d'ouvrir le dimanche après-midi avec des caisses automatiques s'est heurtée à une opposition des salariés.

Après la grève de ce samedi 14 décembre 2019, à l'appel d'un des syndicats de Géant (CGT) [voir notre article], le mouvement de ce dimanche 15 décembre visait l'ouverture du dimanche après-midi avec des caisses automatiques. La direction avait présenté le projet d'ouverture du magasin le dimanche après-midi de 13h à 20h30, sans salarié Casino et seulement quatre agents de sécurité.
L'hypermarché ouvre déjà ses portes le dimanche matin depuis cet été, emboitant ainsi le pas à d'autres moyennes et grandes surfaces du bassin du Puy-en-Velay, qui pour certaines pratiquent l'ouverture du dimanche matin depuis plusieurs années.
Ce dimanche en début d'après-midi, une poignée de clients seulement s'est garée sur le parking en vue de faire des courses.

"La mort annoncée des caissières"

Christope Romeuf, délégué syndical CGT, explique : "On est contre les ouvertures des jours fériés et des dimanches, on a toujours été contre et puis en six mois depuis la venue de notre nouveau directeur, on ouvre le magasin le dimanche matin, on a eu une amplitude horaire modifiée, on ouvre à 8h du matin au lieu de 8h30. Il a été installé un portail électronique et huit caisses automatiques et aujourd’hui on est à la première ouverture du dimanche sans personnel et avec les agents de sécurité. Ces caisses automatiques, c’est la mort programmée de nos caissières."

Pour Jean-Yves Derigon (photo), secretaire départemental CGT commerce, "Ce n'est pas du chiffre d'affaire en plus, donc c'est complètement inutile... lutter contre le e-commerce je veux bien mais il devrait y avoir d'autres priorités pour la direction, c'est de prendre soin des ses salariés."


Pas de front syndical

FO et la CFDT reviennent sur la grève de ce samedi et déplore par un communiqué* le manque de concertation : la CGT ne nous a pas informés du mouvement de grève du samedi 14 décembre, c’est pour cela que nous n’y avons pas appelé. Nous soutenons tous nos adhérents et sympathisants qui ont décidé de faire grève en solidarité avec leurs collègues malgré la division qui n’est pas de notre fait.

Ambiance tendue

La grande distribution fait face à la concurrence du e-commerce et souffre d'un changement de comportement des consommateurs, ce qui ne manque pas d'alimenter l'inquiétude du personnel depuis plusieurs mois, comme le confirme Christophe Romeuf : "On entend des rumeurs comme quoi on serait racheté par Leclerc, et la direction ne fait aucun démenti et on vit dans un climat anxiogène."

La réponse de Casino

Une nouvelle fois contacté par la rédaction ce samedi 14 décembre, le service presse rappelle que l'expérimentation en ce qui concerne l'ouverture le dimanche après-midi, a un double objectif : contrer la concurrence du e-commerce et correspondre aux nouvelles attentes et habitudes des clients, soit "tout avoir, tout de suite". Une stratégie qui toujours selon le service presse serait gagnante pour l'enseigne : "Au bout d'un mois, un magasin reçoit autant de clients le dimanche après-midi que le matin et sans qu'il n'y ait pour autant de baisse de fréquentation en semaine. Ce sont des clients additionnels. C'est un plus pour le magasin, donc un plus pour nos collaborateurs".



* Le communiqué de presse commun des sections CFDT et FO du Géant Vals ce 15 décembre 2019 :
"Pour la première fois, ce dimanche 15 décembre, le magasin Géant Casino de Vals est ouvert l’après-midi en mode « autonome »… C’est-à-dire sans personnel de l’enseigne, avec seulement des personnels extérieurs de sécurité avec pour seule mission de la surveillance. L’avenir des emplois dans la grande distribution est bien sombre…
- La suppression des services après-vente, de la bijouterie,
- Les caissières sont remplacées petit à petit par des automates (150000 personnes à ce jour, en France)
- Bientôt, la mise en rayon faite par des robots (40 salariés sur le site de Vals près le Puy),
- La fin des rayons à service (traiteur, fromage, poisson, station-service, etc.)
- Plus de conseil, et même de contact avec les clients, tout est déshumanisé…
- La sécurité est assurée par + de caméras (plus de 100 dans le magasin Géant de Vals)
- Ouverture 7/7 jours, 24/24 heures…Les organisations syndicales présentes dans le magasin (CFDT-CGT et FO) sont contre la dérèglementation des ouvertures des magasins. Mais la CFDT et FO n’ont pas été sollicitées pour participer à l’action du dimanche 15… le délégué syndical du 3ème syndicat a sciemment refusé de parler avec les représentants de ces autres organisations. C’est donc volontairement que CFDT et FO ont été exclus. Nous pensons que dans la situation actuelle, la solidarité devrait être de rigueur… Mais (bien que présent depuis peu au magasin Géant Vals), cette troisième organisation fait souvent cavalier seul. En effet, lors de la consultation du CSE, ils n’ont pas participé à la réunion (politique de la chaise vide favorable au patron), alors que la CFDT et FO les avaient informés d’une stratégie commune de mise en place d’expertise (qui a permis de ne pas ouvrir, cette année, les 25 décembre – jour de Noël- et le 1er janvier -jour de l’anLes organisations syndicales CFDT et FO n’ont donc pas pu se faire entendre pour une organisation commune, elles n’ont donc pas souhaité « faire nombre ». Pour autant, la CFDT et FO ne restent pas sans rien faire… La surveillance de ces nouvelles « ouvertures » est de mise, et des actions judiciaires sont prévues à la moindre incartade. Nous faisons appel au sens civique de chacun. L’avenir des emplois de nos enfants ne peut pas être dans le tout automatique, dans le travail dérèglementé… Nos actes ont des conséquences importantes sur le futur que nous préparons : quid des emplois pour nos enfants-étudiants, quid des emplois non qualifiés… NOUS (CFDT ET FO), N’ETIONS PAS PRESENTS SUR LE PARKING DU MAGASIN, MAIS NOUS RESTONS VIGILANTS, ET NOS ACTIONS SE FERONT DANS L’UNITE."







Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 16 décembre 2019 - 21h24
Je ne suis pas sûr que le commerce de centre-ville soit florissant grâce aux grandes surfaces périphériques, est-ce le cas au Puy ou à Brioude ?

Signaler un abus

img_journalistes le 16 décembre 2019 - 21h21
Lorsque je vois que les grandes surfaces arrivent à faire des produits à 100 pour cent remboursé, j'ai l'impression de me faire arnaquer lorsque j'achète un produit sans aucune promo. Je préférerais que les produits soit vendu au prix juste plutôt que de mettre des ouvertures le dimanche .Laissez les employés tranquille et remettez en question votre stratégie de marketing. Au fait, les pubs dans les boîtes aux lettres c'est toujours pas écologique...

Signaler un abus

img_journalisteT le 16 décembre 2019 - 21h16
Non mais les gens ne vont pas partir acheter à Lyon parce que Géant Vals est fermé le dimanche après-midi, faut quand même pas dire n'importe quoi. Les consommateurs doivent rester chez eux, si l'on veut enrayer ce phénomène, et vive les repas de familles, les cueillettes dans les bois, les jeux de société, les balades et les révisions de leçons en famille le dimanche après-midi !

Signaler un abus