Forte affluence à la manif contre la loi travail au Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Forte affluence à la manif contre la loi travail au Puy

Date : 09/03/2016 | Mise à jour : 09/03/2016 18:02
Partager

Des salariés du privé et du public, des lycéens dont certains sont venus d'Yssingeaux par co-voiturage... Entre 700 et 1 500 manifestants ont improvisé une petite déambulation le long du Breuil ce mercredi midi car "s'attaquer au Code du Travail, c'est créer plus de chômage".

Le rassemblement devant la préfecture du Puy-en-Velay faisait partie de l'une des quelque 250 manif prévues aujourd'hui en France contre la réforme du code du travail.
A 12h30, les organisations syndicales (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, Solidaires et FS) ont annoncé qu'un cortège allait déambuler dans les rues du Puy, alors qu'il était prévu, au départ, un rassemblement fixe devant la préfecture.
A 12h45, les forces de l'ordre ont compté 700 personnes, mais la foule grossit encore. Le cortège remonte le Breuil. Les syndicats, eux, avancent le chiffre de 1 500. Cette affluence est jugée encourageante par les syndicats qui appellent à une démonstration de force le 31 mars pour la prochaine manif interprofessionnelle nationale.
La plupart des manifestants présents ce mercredi considèrent que ce projet de loi "exauce les demandes récurentes du Medef", quand d'autres dénoncent "une attaque contre les conquêtes sociales dans notre pays". La pétition en ligne approche les 1 223 000 signatures ce mercredi midi.

>> Voici un bref retour en vidéo de la mobilisation au Puy :




Des lycéens prêts à faire le déplacement pour manifester

On recensait ce mercredi midi un certain nombre de lycéens, dont l'immense majorité venait de Simone Weil, alors qu'une petite poignée venait du lycée Charles et Adrien Dupuy. On recensait également des lycéens de Monistrol-sur-Loire (lycée De Vinci) ainsi que des élèves du lycée agricole et du lycée privé d'Yssingeax.
Baptiste, âgé de 16 ans, est en terminale Littéraire au lycée privé Saint-Pierre Sainte-Anne d'Yssingeaux. Avec une douzaine de camarades, il est venu depuis Yssingeaux (il a fallu s'organiser en covoiturage, pour certains via Blablacar, et chercher des places dans les voitures des amis ou des parents) pour manifester son désaccord avec le projet de loi. Qu'est-ce qui t'a motivé à venir jusqu'ici pour manifester ?



Est-ce que la jeunesse ne veut plus travailler ?!

Qu'est-ce que tu réponds à ceux qui pourraient reprocher à la jeunesse de ne pas vouloir travailler ?



Un avant goût avant la manifestation du 31 mars ?

Pierre Marsein, de l'Union Départementale de la CGT : ce rassemblement est un avant goût, une préparation à une plus forte mobilisation pour le 31 mars ? Quelles sont les populations venues manifester ce mercredi ?



Où se situe le parallèle avec le CPE ?

Les organisations syndicales ont martelé dans les médias ces derniers jours qu'il y a un parallèle avec le CPE (ndlr : Contrat Premier Embauche), espérant probablement une mobilisation, et une issue, du même acabit. Pour vous où se situe ce parallèle ?




Maxime Pitavy

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteCB le 10 mars 2016 - 20h57
Il n'y a rien d'étonnant à ce que des socialistes qui ont voté et appelé à voter Hollande, mobilisent contre le projet de loi travail, puisqu'ils sont de gauche et que ce projet est de droite ; cela s'appelle la cohérence : ne pas le faire aurait été de l'entêtement et de la lâcheté

Signaler un abus

img_journalisteEE le 9 mars 2016 - 23h17
Je ne suis pas au régime générale et de ce fait ne peu prétendre au chômage ! accident du travail ! congés payée ! mutuelle ! gréve et enfin a la maladie qu après sept jours de carences avec 20 euros par jour (RSI) qui fait 70 heures par semaines ne gagne pas plus que 1200 € qui suis je ? Réponse : un petit Patron qui profite des salariés ! ( installer vous donc a votre compte pour comprendre et après vous changerez d avis sur la devise Liberté, Égalité, Fraternité

Signaler un abus

img_journalisteah le 9 mars 2016 - 20h01
J'ai 18 ans, je suis lycéenne et je trouve ça scandaleux que des gens se permettent de tenir le propos qu'il ne faut pas mobiliser les lycéens. En effet, n'est-ce pas là notre avenir, plus qu'à d'autres ? J'ai fait grève, comme beaucoup d'autres lycéens, en restant toute la matinée assise sur le parvis de mon lycée, une pancarte à la main. Mobilisez nous, pour ne pas finir à genoux !

Signaler un abus