Foot féminin : Le Puy dit "LOL" ! sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Foot féminin : Le Puy dit "LOL" !

Date : 21/09/2020 | Mise à jour : 22/09/2020 08:23
Partager

C'est un rire jaune : sur les 6M€ versés par la FFF aux clubs de D1 et D2 féminine, Le Puy foot touchera... zéro euro ! Les aides seront versées aux clubs ayant des structures professionnelles masculines, une décision jugée "scandaleuse, injuste, inégale et arbitraire" par le club vellave et 13 autres clubs dans la même situation.

- Photo d'illustration / DR Maxime Pitavy / Archive Zoomdici.fr -

Zéro euro sur 6 millions : voilà ce que Le Puy Foot va toucher de la part de la Fédération Française de football (FFF), qui a voté début juin un financement exceptionnel de 6 millions d’euros pour les clubs de D1 Féminine et D2 Féminine (36 clubs au total, dont 24 en D2F).
Oui, mais ça c’était avant que la Ligue de football professionnel ne décide, en Comité directeur, "un mode d’attribution sans queue ni tête et totalement à l’encontre, une fois encore, de l’éthique sportive", dénonce le club du Puy foot.

"Cet acte discriminatoire est totalement contraire aux principes d’égalité"

Le Puy Foot s’associe donc aux treize autres clubs « amateurs » de D1 et D2 féminine (14 au total) pour dénoncer avec force la décision de la LFP (Ligue de football professionnelle) de répartir "de façon scandaleuse, injuste, inégale et arbitraire" les aides au football féminin de haut niveau. Car cette enveloppe de 6M€, qui ne représente que 0,5 % des droits TV de la LFP, va en effet principalement bénéficier aux clubs de D1F et D2F adossés aux structures professionnelles masculines.

La répartition définitive des 6M€

* En D1 : 500 000€ attribués pour chaque club « pro » et 170 000€ pour chaque club « amateur », soit 5,1M€ (85 % de la somme)
* En D2 : 80 000€ attribués pour chaque club « pro » et 0€ pour chaque club « amateur »

"Cet acte discriminatoire est totalement contraire aux principes d’égalité", poursuit le club ponot dans un communiqué de presse, "c’est un manque de considération envers les clubs « amateurs » qui sont engagés pour le développement du football féminin, et qui ne peuvent accepter ce mépris du monde professionnel pour nos joueuses, nos éducateurs et éducatrices, nos dirigeants et dirigeantes, nos bénévoles et nos partenaires qui s’investissent avec force, passion, foi et conviction au service du football féminin au Puy Foot 43". C'est pourquoi les 14 clubs amateurs, privés de ce financement exceptionnel, demandent aux instances du football de rétablir sans délai l’égalité de traitement entre tous les clubs.

> Lire aussi : Le Label Jeunes féminin niveau Or pour Le Puy foot (17/09/2020)

"Nous demandons à la LFP de respecter l’éthique, l’équité et ses règlements intérieurs afin de répartir son aide au football féminin de façon égalitaire"

Dans le communiqué de presse signé par les 14 présidents de clubs, il est précisé : "compte tenu qu’il n’existe aucun club ayant le statut professionnel dans le Football Féminin Français, compte tenu que tous les clubs participant au championnat national de D1F et de D2F possèdent le même statut et sont tous égaux en droits et obligations, compte tenu que l’équité sportive exige que chaque club soit traité de la même manière, compte tenu que l’éthique impose à la FFF et à ses organes déconcentrés de traiter de façon égalitaire ses clubs (article 1 des règlements généraux de la FFF), compte tenu que la FFF est dépositaire d’une mission de service public délégué par l’Etat et qu’à ce titre, elle se doit d’appliquer la loi française dans toute sa rigueur et notamment en ce qui concerne l’égalité des chances et la lutte contre la discrimination, nous contestons formellement le mode de répartition de l’aide au financement des féminines effectuée au nom de la LFP.
Nous demandons donc que l’aide au financement des féminines qui provient de la LFP soit versée à la FFF, charge à cette dernière de la répartir équitablement entre tous les clubs de D1 et D2. Nous demandons à la LFP de respecter l’éthique, l’équité et ses règlements intérieurs afin de répartir son aide au football féminin de façon égalitaire comme cela se pratique déjà en Espagne. Nous connaissons le sens de la justice au bénéfice de l’intérêt général de notre président Noël Le Graët et lui demandons d’intervenir au nom de l’intérêt supérieur du Football Français".

- Information issue d'un communiqué de presse du Puy foot 43 -



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJG le 22 septembre 2020 - 09h50
Encore un mauvais coup du très nuisible AULAS L'OL riche à millions, va toucher le pactole, puisque le club est à la fois masculin et féminin. Et l'argent n'ira pas forcément aux filles ! Les clubs n'ayant qu'une section féminine ne touchent rien. Cela devrait être l'inverse, mais les clubs comme Lyon n'ont aucune pudeur.

Signaler un abus

img_journalistelb le 22 septembre 2020 - 09h22
Et oui c'est pas facile de vivre une discrimination!!!!!!!!! Quand le foot ponot subit ce qu'il fait vivre à tous les autres sports de l'agglo il rigole moins!!!!!Le foot s'accapare plus de la moitié des subventions des collectivités locales.... Je suis pour une proportionnelle au nombre de licencié sans discrimination pour l'attribution des subventions... Et que l'on ne me dise pas que c'est dans ce cas de la discrimination positive... la valeur sociale du foot n'existe plus ...

Signaler un abus