Exposition Chagall à Brioude : le succès de la saison sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Exposition Chagall à Brioude : le succès de la saison

Date : 02/10/2018 | Mise à jour : 04/10/2018 12:36
Partager

L'exposition Chagall de Brioude a attiré un public de plus en plus nombreux depuis son lancement le 21 juillet. Et pour cause: elle accueille quelques-unes des plus grandes oeuvres de l'artiste, sublimées par la scénographie du commissaire Jean-Louis Prat.

Le succès de l’exposition « Du coq à l’âne » consacrée à l’œuvre de Marc Chagall (1887-1995), qui se tient au Doyenné de Brioude jusqu’au 7 octobre, n’a pas faibli depuis plus de deux mois.

Chagall : "du coq à l'âne"

L'exposition a lieu jusqu'au 7 octobre au Doyenné de Brioude (place Lafayette). Ouvert tous les jours de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures. Plein tarif : 6 € (gratuit pour les moins de 10 ans)

Fréquentation record

A moins d’une semaine de la fin de l’événement, la barre des 35 000 visiteurs est sur le point d’être franchie. Un chiffre bien supérieur aux attentes des organisateurs, dont les estimations les plus optimistes n’allaient pas au-delà de 20 000. Depuis mi-juillet, la fréquentation n’est jamais retombée au-dessous des 350 visiteurs par jour, avec un record établi à 1036 visiteurs samedi 29 septembre. « C’est une exposition de grande qualité, tant du point de vue de la scénographie que des œuvres qui sont présentées, estime Sylvie Pierron, responsable du Doyenné.  Elle a eu un rayonnement important dans la région et même au-delà, jusqu’à attirer de fins connaisseurs. » Un article paru dans le journal Le Monde début septembre et un peu de bouche-à-oreille sont venus conforter la renommée naissante de l’exposition.

Un expert aux commandes

Le succès tient toutefois en grande partie à l’intervention de Jean-Louis Prat, le commissaire de l’exposition. Très connu dans le monde de l’art, ce dernier a dirigé la fondation Maeght pendant 35 ans, avant de pratiquer son métier de manière indépendante. Il a personnellement sélectionné la centaine d’œuvres exposées à Brioude avec, pour fil conducteur, une thématique animalière, chère à Marc Chagall. L’artiste avait connu une enfance proche des bêtes à Vitebsk, sa ville natale en Biélorussie. Des années après, émigré en France, il se plaira à transcrire sur la toile les Fables de La Fontaine et leur riche bestiaire.

Le Doyenné: un écrin idéal

De prestigieuses collections parisiennes, comme celles de la galerie Larock-Granoff, de la Bouquinerie de l’Institut ou encore du comité Marc Chagall ont consenti au prêt de quelques-unes de leurs pièces au Doyenné. Le centre Pompidou a même accepté de se séparer temporairement du célèbre tableau intitulé A ma femme.
A cela s’ajoute le cadre choisi : le Doyenné, ancienne demeure des chanoines construite au 12ème siècle. Avec ses magnifiques plafonds du 13ème et du 15ème siècle, il constitue une œuvre remarquable en lui-même. Il a été rouvert pour l’exposition début juillet, au terme d’un an et demi de travaux de restauration.

E.R.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteL le 3 octobre 2018 - 08h56
c'est bien dommage que cette expo. ferme si tôt et ne profite pas de l'arrière saison touristique !!!!!! comment concevez vous le développement touristique et la promotion de la Haute Loire ???

Signaler un abus