En réponse au courrier des parents d'élèves élus, la mairie de Loudes propose un rendez-vous sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

En réponse au courrier des parents d'élèves élus, la mairie de Loudes propose un rendez-vous

Date : 12/06/2019 | Mise à jour : 12/06/2019 14:06
Partager

Dans ce courrier, adressé en copie à la rédaction de Zoomdici, les représentants des parents d'élèves interpellent Jean-Claude Eyraud, maire de Loudes, sur la situation de l'école publique Ulysse Rouchon, qu'ils jugent inquiétante.

Ce courrier, dans lequel les représentants des parents d'élèves de l'école publique Ulysse Rouchon font "part de leurs [nos] inquiétudes et demandes", a été remis à la municipalité de Loudes le 8 juin dernier. La directrice de l'école ainsi que la presse ont reçu une copie de cette lettre également diffusée sur les réseaux sociaux.

En voici quelques extraits. "Cette année déjà, et la situation sera la même l'année prochaine, les enfants de classe maternelle sont dans deux classes différentes, et une seule bénéficie d'une ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles, Ndlr). Il n'est pas possible de les réunir en une seule vu les effectifs importants (42 maternelles l'année prochaine). Par conséquent, nous vous demandons une nouvelle fois de recruter d'urgence une seconde ATSEM pour les classes de maternelles et de rechercher un ou deux emplois civiques pour assurer un encadrement « correct » de nos enfants et les accueillir de manière plus sécurisée." Et de poursuivre : "Le nombre de place à la sieste est très insuffisant ; comme nous l'avions expliqué, les besoins physiologiques et le bien être de l'enfant ne sont pas pris en compte. Pour mémoire, le besoin d'heures de sommeil d'un enfant de cette tranche d'âge est de 12 à 13 heures par jour, dont 2 heures de sieste."

Plusieurs problèmes techniques concernant la cantine et les toilettes sont également énumérés dans cette lettre rédigée par les parents d'élèves élus au conseil d'école : "l'absence d'hygiène : les enfants ne peuvent pas aller se laver les mains ni aller aux toilettes, l'absence de sécurité en cas d'incendie, car la salle n'est pas équipée d'issue de secours, le bruit est insupportable, aussi bien pour les enfants que le personnel d'encadrement, la salle n'étant absolument pas pratique, les repas sont longs, et les enfants sont souvent privés de récréation pour se défouler avant d'aller en classe, le trajet pour se rendre à pied à la cantine est dangereux, notamment pour traverser la route."

"Une réunion exceptionnelle avec le bureau élu du conseil d'école avant fin juin 2019"

Jean-Claude Eyraud a bien pris note de ce courrier qui a donné lieu à une réunion du conseil municipal de Loudes hier, soit le mardi 11 juin 2019. A l'issue de cette réunion, la décision a été prise de répondre favorablement à une ouverture au dialogue concernant les divers sujets abordés dans la missive. "Comme il est proposé dans la lettre, nous provoquerons une réunion exceptionnelle avec le bureau élu du conseil d'école avant fin juin 2019", répond le premier magistrat de la commune. Quant à savoir si la municipalité est prête à recruter une ATSEM supplémentaire, l'une des principales demandes formulées par les représentants des parents d'élèves, l'édile tempère : "on va en discuter avec eux, je pense qu'ils n'ont pas tous les tenants et les aboutissants. Nous reprendrons la lettre point par point. Il y a des choses écrites qui ne sont pas vraies. Mais nous souhaitons traiter ce dossier en toute quiétude. Nous sommes ouverts à la discussion et voir comment on peut améliorer la situation pour la rentrée de septembre 2019."

Stéphanie Marin

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteB le 18 juin 2019 - 12h02
Est ce que ce sont les mêmes parents qui ont refusé le rapprochement avec l'école de St Jean de Nay l'année dernière ? Ils y aurait gagné une Atsem et une école, celle de Saint Jean De Nay, qui est moderne qui a une cantinière, deux tableaux numériques…

Signaler un abus

img_journalisteB le 16 juin 2019 - 19h20
Le plus étonnant dans ce que laisse supposer votre article est que les parents ont alertés la presse et la mairie simultanément. N'y a t-il pas moyen de discuter tranquillement des problèmes avant de faire battre tambour. A moins bien entendu que la mairie soit restée sourde à de précédents appels ?! Je comprends les parents préoccupés par la sécurité des enfants, mais la rue à traverser à Loudes n'est pas une 4 voies et la vitesse réduite. Souhaitons une discussion ouverte positive.

Signaler un abus

img_journalisteah le 13 juin 2019 - 18h36
Complètement d'accord avec JL ! Que seront devenus ces enfants dans quelques années ?

Signaler un abus