EHPAD psychiatrique au Puy : le chantier est lancé sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

EHPAD psychiatrique au Puy : le chantier est lancé

Date : 18/11/2019 | Mise à jour : 18/11/2019 17:32
Partager

Zoomdici l'avait révélé en exclusivité : un EHPAD psychiatrique, une première en France, va voir le jour au Puy. La première pierre a été symboliquement posée ce jeudi et le chantier avance bon train.

"C'est un projet innovant, une première en France, qui a pour objectif d'accueillir les personnes qui ont un trouble psychiatrique déjà antérieur aux troubles de l'âge". Valérie Mourier, directrice des établissements Sainte-Marie en Haute-Loire, se félicitait en juin dernier de voir enfin ce projet aboutir après une dizaine d'années d'attente dans "les méandres administratifs".
Un investissement de 8,6M€ (l'ARS participe pour 1 million d’euros, l'Association Hospitalière Sainte-Marie pour 600 000 euros, le Conseil Départemental pour 500 000 euros et la Communauté d’Agglomération pour 300 000 euros ) pour répondre à un manque d'infrastructures flagrant. Il faut savoir qu'un Français sur cinq peut être atteint par une maladie mentale. À bien des égards, leur prise en charge reste aujourd'hui encore inadaptée et insuffisante.
À l'horizon 2020, elles constitueront la première cause de handicap et d'invalidité dans le monde, selon l'OMS. Pourtant, il n'existe aucune structure en France adaptée à leur accueil au-delà de 60 ans. La première verra donc le jour en Haute-Loire au premier semestre 2021 et proposera une soixantaine de palces.

La pose symbolique d'une brique de Légo géante

La cérémonie de la pose symbolique de la première pierre pour le futur EHPAD Marie Pia a eu lieu ce Jeudi 14 Novembre 2019, à 15h. Ce fut l’occasion pour les partenaires, les élus (député, sénateur, président du Conseil Départementale, maires) et l’Association Hospitalière Sainte-Marie de découvrir ou de redécouvrir le projet.
À cette occasion, chacun a pu poser symboliquement une brique de Légo géante, afin de construire petit à petit le visuel du futur Ehpad, baptisé Marie Pia et qui sera le premier EHPAD psychiatrique de France. Il pourra accueillir 60 résidents et ouvrira ses portes début 2021.


Pensé pour faciliter la prise en charge des patients

En accord avec les Architectes des Bâtiments de France, Bouygues Bâtiment Sud-Est réalisera un bâtiment moderne et performant, avec 4210 m² de surface de plancher et 2906 m² de surface utile) tout en conservant l’aspect visuel de l’ancien bâtiment dont l’une des façades était visible depuis le chemin de Saint Jacques de Compostelle.
Tant sur le plan architectural et fonctionnel qu’au niveau de ses équipements, la construction de cet EHPAD a été pensée pour faciliter la prise en charge des patients (réalisation de coursives ouvertes en étages permettant au personnel d’avoir une vue d’ensemble depuis le patio central, mise en place d’un contrôle d’accès adapté destiné à encadrer les sorties, aménagements spécifiques des salles de bain, réflexion sur l’ensemble des équipements pour protéger les usagers…).

Démolition du bâtiment : une opération de 5 mois résumée en une minute

Le premier EHPAD psychiatrique de France sera donc réalisé sur les hauteurs du Puy-en-Velay, au cœur du Centre Hospitalier Sainte-Marie du Puy-en-Velay. C’est à l’emplacement de l’ancien bâtiment Sainte Bernadette, hors service pendant 30 ans et récemment détruit, que l’EHPAD psychiatrique verra le jour.
La démolition du bâtiment Sainte Bernadette a été initiée en mai 2019 et s'est terminée en octobre.
La construction de l’EHPAD Marie Pia a donc débuté et devrait s'achever en mars 2021 (16 mois). Découvrez ci-dessous la démolition du bâtiment, une opération de 5 mois résumée en une minute (vidéo réalisée par le service communication de l'association hospitalière Sainte-Marie): 


L’Association Hospitalière Sainte-Marie en chiffres

Elle est répartie sur 7 départements : Alpes-Maritimes, Drôme-Ardèche, Aveyron, Haute-Loire, Puy-de-Dôme-Allier. Elle emploie 5 500 professionnels dont plus de 250 médecins et 1 500 soignants dans 36 établissements : Centres Hospitaliers, MAS, ESAT, FAM, CEDA, EPHAD, Foyer de vie, Instituts de formation, Foyer de vie… Avec 1 420 lits d’hospitalisation et 930 places en hôpital de jour, elle gère un budget de 350 millions d’euros.



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire