Don du sang : ''les jeunes comprennent l'importance du geste'' sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Don du sang : ''les jeunes comprennent l'importance du geste''

Date : 14/05/2019 | Mise à jour : 14/05/2019 12:49
Partager

Ce mardi 14 mai 2019 et ce jusqu'à 18h30 a lieu une collecte exceptionnelle de sang à la mairie du Puy-en-Velay.

Cette année encore, les élèves du lycée Saint-Jacques de Compostelle du Puy-en-Velay participent activement à la collecte exceptionnelle organisée ce mardi 14 mai 2019 à l'intérieur de la mairie du Puy. Tout au long de cette journée, les lycéens se relaient pour déambuler dans les rues de la cité vellave, déguisés en goutte rouge pour informer et sensibiliser les passants sur le don du sang. Et ça marche, leur sourire et leur enthousiasme attirent les badauds pour ensuite les propulser vers l'Hôtel de ville où le pas doit être ralenti, la faute à une forte affluence. Il faut dire que la Haute-Loire fait partie des territoires les plus généreux puisque 8% de la population en âge de le faire, donne son sang, soit le double du chiffre national.


(Quelques bénévoles et les partenaires* de cette collecte exceptionnelle réunis devant la mairie du Puy. Photo DR/S.Ma)

Parmi les donneurs, les jeunes âgés de 18-24 ans représenteraient "une grande part, selon Carole Jurine, chargée de communication pour l'Etablissement Français du Sang Auvergne-Rhône-Alpes. C'est une grande chance parce que ce sont des donneurs captifs, qui se laissent très vite convaincre de venir donner et qui comprennent l'importance du geste." C'est pourquoi, l'Etablissement Français du Sang (EFS) organise régulièrement des collectes au sein de lycées (même si le nombre de majeurs n'est pas majoritaire) et dans des établissements d'enseignement supérieur. A partir de 25 ans, avec l'entrée dans la vie active, les jeunes se font un peu plus rares dans les collectes, mais Carole Jurine l'assure : "on sait qu'on les retrouvera à un moment donné, parce que l'empreinte est prise, ils seront plus enclins à revenir à la collecte quand ils seront plus disposés, plus disponibles." Ces jeunes représentent un vivier important puisque chaque année au niveau national, 170 000 donneurs qui, soit parce qu'ils ont atteint la limite d'âge, soit à cause d'un critère de sang ou autre, ne peuvent plus donner leur sang. 

Un jour férié est un jour sans collecte

Si cette collecte exceptionnelle a lieu au mois de mai, ce n'est pas un hasard. Ce mois est ponctué de jours fériés. Or un jour férié est un jour sans collecte comme l'explique Carole Jurine.


Piqûre de rappel : quels sont les critères pour pouvoir donner son sang ?

Le premier des critères pour pouvoir donner son sang : être en bonne santé. L'âge minimum requis est de 18 ans. On peut donner son sang jusqu'à la veille de son 71e anniversaire. Il ne faut pas être à jeun car il ne s'agit pas d'un examen médical. Si on donne son sang pour la première fois, il faut se présenter avec une pièce d'identité. Il faut peser au minimum 50kg "puisque nos poches sont normées donc le volume sanguin prélevé reste toujours le même soit 480ml", précise la chargée de communication de l'EFS Auvergne-Rhône-Alpes. Et d'ajouter : "A côté de cela, nous prélevons six tubes qui serviront à pouvoir contrôler le produit qui a été collecté. On fait un certain nombre d'examens, ça s'appelle la qualification biologique du don. Si tous les examens biologiques sont négatifs, la poche pourra être traitée." Il s'agira alors de séparer les différents produits sanguins par centrifugation pour récupérer un concentré de globules rouges, du plasma et des plaquettes.

> Et le don de plasma, c'est quoi ?

Pour participer à cette collecte exceptionnelle, ce mardi 14 mai 2019, rendez-vous à la mairie du Puy, entre 15h et 18h30.

Stéphanie Marin

* Ce mardi, une vingtaine de bénévoles et professionnels de santé recevaient les donneurs de sang à l'occasion d'une collecte exceptionnelle organisée par l'Etablissement Français du Sang en partenariat avec la Ville du Puy et les clubs Rotary Mont-Anis et Lafayette.




 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...