logo_zoom

Deux pépites ponotes à Las Vegas

Date : 31/12/2015 | Mise à jour : 31/12/2015 17:22
Partager

Ce sont deux startups de la French Tech qui vont se présenter au plus grand salon de la haute technologie : le CES de Las Vegas, du 6 au 9 janvier. Deux entreprises sur lesquelles Laurent Wauquiez compte s'appuyer pour faire de la grande région qu'il préside "la Silicon Valley de l'Europe".

OpenStudio et Maskott sont deux entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies et le numérique, basées au Puy-en-Velay. Elles seront présentes au salon Consumer Electronic Show, qui a lieu du 6 au 9 janvier à Las Vegas.
C’est le plus grand salon annuel au monde consacré à la haute technologie et aux différentes innovations dans le domaine. La participation de ces deux sociétés à ce salon de Las Vegas vient couronner la croissance exponentielle qu'elles ont enregistrée ces dernières années.

Nicolas Duwez, Qu'est-ce que c'est que le CES ? Est-ce qu'on y vend un produit comme pour un salon de l'agriculture par exemple ?



Le CES en chiffres

Le CES est le plus grand salon annuel au monde consacré à la haute technologie et aux différentes innovations dans le domaine. En 2015, le CES a accueilli 160 400 visiteurs pour 3 500 exposants sur 18 5000 m² de salon. Seules les 450 startups les plus innovantes au Monde seront exposantes en 2016.

"The place to be"

Maskott présentera Tactileo Cloud, sa plateforme de création de contenus pédagogiques à la pointe de l’innovation, qui peut s’utiliser en mode connecté ou hors ligne avec la Tactileo box, qui connecte apprenants et professeurs ou formateur au contenu numérique. OpenStudio présentera pour la deuxième année consécutive son offre e-commerce Thelia avec cette année une annonce importante sur ses travaux de recherche dans le domaine du e-commerce intelligent...
La participation au CES de ces startups Altiligériennes est l’occasion d’accroître leur visibilité à l’international et de conquérir de nouveaux marchés. Le Co-founder d'Open Studio Nicolas Duwez comme Pascal Bringer, le dirigeant de Maskoot, s'accordent à dire que c'est "the place to be".







Quelles sont les particularités de Maskott ?

Maskott propose des solutions numériques innovantes pour les secteurs de l’Education, de la Formation, de la Culture et des Loisirs. Sa connaissance de l’écosystème éducatif, associée à une forte culture d’innovation et de Recherche&Développement, lui permet de créer des outils intuitifs.
Forte d'une vingtaine de salariés aujourd'hui, Maskott vient d'embaucher fortement ces deux dernières années et son chiffre d'affaires est en progression constante de 20 à 25 % chaque année depuis quatre ans.

Comment fait-on pour tirer son épingle du jeu, qui est très largement mondialisé, quand on vient du Puy-en-Velay ?



Comment procéder pour attirer une main d'oeuvre très qualifiée au Puy-en-Velay ?




Quelles sont les particularités d'Open Studio ?

OpenStudio est une agence digitale de communication installée en Haute-Loire depuis 10 ans. Récompensée trois années consécutives au concours Deloitte Fast 500 Technologie, l’entreprise a connu depuis sa création une très forte croissance.
L'entreprise a connu une hausse de 70 % de son chiffre d'affaires l'an dernier et elle compte, en plus de la quarantaine d'emplois qu'elle propose (au Puy et à Clermont-Ferrand, un site devrait ouvrir à Lyon), embaucher 25 nouvelles personnes en 2016, "car une levée de fonds est prévue".
Est-ce un secteur d'activité particulièrement menacé par l'espionnage industriel ? Avez-vous besoin de vous protéger à cet effet ?




Auvergne Rhône-Alpes au coeur de la French Tech

La France est le pays d’Europe le plus représenté et leader en terme de startups. L’année dernière la présence française a été remarquée au CES avec plus de 160 entreprises dont 66 startups dans l’Eureka Park, représentant 25% de l’ensemble des startups mondiales présentes. Cette année, seules les 450 startups les plus innovantes au Monde seront exposantes, et 10 % viendront de France. Sur ces 45 entreprises de l'hexagone, 34 proviennent de la région Auvergne Rhône-Alpes.

"Le Puy se détache dans la French Tech, on a une vraie carte à jouer dans l'économie numérique"

Le député-maire du Puy Laurent Wauquiez, nouveau Président de la grande région Auvergne Rhône-Alpes, ne masque pas ses ambitions dans la conquête de ce marché : "Le Puy se détache dans la French Tech, on a une vraie carte à jouer dans l'économie numérique. Je veux que la région Auvergne Rhône-Alpes soit la Silicon Valley de l'Europe". Il veut donc devenir leader en e-education, "car il ne suffit pas de mettre du matériel, il faut du contenu et on va y travailler avec Maskoot".
Quant à Open Studio, "je veux faire une plateforme de certificats d'économie d'énergie. On va la lancer au Puy (ndlr : au premier semestre 2017) pour ensuite l'étendre à la toute la région". Lorsqu'un particulier réalise des travaux, il existe des certificats qui permettent des bonus, des bons d'achat ou des crédits d'impôts "mais c'est un peu une usine à gaz que l'on veut simplifier pour que toutes ces plus-values ne soient plus perdues".


Le quid de la formation ponote

"Les entreprises et la formation marchent de concert, donc on compte aussi sur la formation ponote", explique Arnaud Pachot, le Président d'Open Studio. L'IUT du Puy a jusqu'alors fourni son entreprise et devrait répondre à cette attente en étant "dédié à ce type d'activité, avec un pôle digital", répond Laurent Wauquiez.
Pour Pascal Bringer, le dirigeant de Maskoot : "pour l'instant, avec notre montée en gamme dans le recrutement, le Puy n'est plus en mesure de nous fournir du personnel titulaire de bac +4 ou 5. Pour que l'IUT propose ce type de formation, il faut aussi qu'il y ait un terreau d'entreprises en face, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Mais peut être demain si l'on parvient à développer ce pôle numérique au Puy".


Maxime Pitavy


 
Partager

Vous aimerez aussi

Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...