Crématorium de Saint-Hostien : un avocat engagé sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Crématorium de Saint-Hostien : un avocat engagé

Date : 08/10/2018 | Mise à jour : 09/10/2018 15:33
Partager

Le Collectif des habitants inquiets de Saint-Hostien, opposé à l'implantation du futur crématorium en bordure de la RN88, a décidé d'engager un avocat lors de son assemblée générale du 28 septembre 2018.

L'implantation d'un crématorium à Saint-Hostien fait toujours débat. Tandis que la demande de permis de construire a été déposée en mairie au mois de juillet derrnier, et que le lancement de l'enquête d'utilité publique se fait toujours attendre, le Collectif des habitants inquiets de Saint-Hostien a décidé de muscler son action en engageant un avocat. "Nous avons constaté que des procédures administratives n'avaient pas été respectées. Nous allons donc nous faire conseiller et aider par un avocat. Nous avions déjà alerté les autorités politiques mais elles n'en ont jamais tenu compte. Peut-être que là nous serons plus écoutés", précise le collectif. Outre cette démarche, les opposants au projet de ce crématorium qui devrait pousser en bordure de la RN88, à Saint-Hostien, pourraient mener de nouvelles actions sur le terrain, comme cette simulation de convois funéraires qui avait été organisée en avril dernier. L'objectif reste le même : "sensibiliser la population et les pouvoirs politiques."

"Nous nous y attendions"

Du côté de l'association crématiste 43 qui avait déjà fait valoir ses arguments en faveur de la création de ce crématorium dans Zoomdici.fr, cette décision d'engager un avocat n'est pas surprenante, "nous nous y attendions", commente Jean-Pierre Charra, vice-président. Et d'ajouter : "des recours seront déposés, ce qui aura pour effet de retarder davantage le projet. Ce qui est d'autant plus regrettable pour les familles des défunts qui doivent se déplacer jusqu'à Saint-Etienne ou Clermont-Ferrand."

Le crématorium fait l'objet de deux pétitions

L'une a été lancée par le Collectif des habitants inquiets de Saint-Hostien et est adressée à la mairie, l'autre par l'association crématiste 43 pour la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay, il y a deux ans. Pour ou contre, chacun y va de son argumentation. Reste à savoir qui obtiendra gain de cause.

Stéphanie Marin 

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 17 octobre 2018 - 14h28
Si vous respectez tant les morts, acceptez que le crématorium s'implante à côté de votre domicile. Quoi ? Vous n'êtes pas d'accord ? haha

Signaler un abus

img_journalisteB le 13 octobre 2018 - 20h26
Peut on dans ce département , voire cette enclave de st Hostien , respecter les défunts âgés ( la plupart du temps) et comprendre les familles affligées ,âgées elles aussi, obligées d'organiser des funérailles loin de chez elles ,loin de leur entourage qui souvent ne peut s'y rendre faute de temps ou au vu des conditions météo difficiles? Qui êtes vous pour oser vous interposer dans ce qui constitue l'Humanité même d'une civilisation,l'hommage rendu à ses morts, parmi les siens?

Signaler un abus

img_journalisteM le 13 octobre 2018 - 06h38
Les GAULOIS sont bien là

Signaler un abus