Corps retrouvé dans le Verdon : deux Altiligériens mis en examen sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Corps retrouvé dans le Verdon : deux Altiligériens mis en examen

Date : 09/03/2017 | Mise à jour : 10/03/2017 16:09
Partager

Le corps sans vie d'un habitant de Saint-Didier-en-Velay avait été découvert en février dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'enquête vient de faire un bond : deux suspects résidants à Saint-Pal-de-Mons viennent d'avouer un double meurtre. Le second corps est toujours recherché dans le Verdon.

Deux habitants de Saint-Pal-de-Mons viennent d'avouer la séquestration et le meurtre de deux Altiligériens (dont un de Saint-Didier-en-Velay) en février. Le parquet de Clermont-Ferrand a confirmé, jeudi 9 mars, la mise en examen de ces deux frères. Ils seront poursuivis pour enlèvement et séquestration suivie de mort, un crime dont la peine maximale est la prison à perpetuité.


Passés à tabac

A l'origine de l'affaire, la découverte d'un corps dans les Alpes-de-Haute-Provence. Le 19 février 2017, deux chasseurs trouvent un cadavre enveloppé d'un linge blanc dans une forêt proche du lac d'Esparron-de-Verdon. Le corps, ligoté, présente les marques d'un passage à tabac. Les enquêteurs découvrent qu'il s'agit d'un Altiligérien de 45 ans, domicilié à Saint-Didier-en-Velay.

A l'origine, une simple histoire de vol?

Le mystère est resté entier jusqu'à cette semaine. Deux frères, résidant à Saint-Pal-de-Mons, sont passés aux aveux. Ils reconnaissent un double meurtre, et disent qu'ils connaissaient les victimes. Victimes qu'ils accusent du cambriolage de leur logement. "Les suspects reconnaissent avoir séquestré et frappé les deux hommes, afin de subtiliser leurs cartes bancaires, puis de se rembourser. Ils affirment que leur but n'était pas de les tuer. Mais cela s'est terminé dans une violence sauvage. L'état des corps le prouve", déclare le procureur de Clermont-Ferrand, Eric Maillaud.

Ils cachent le corps sur le lieu de leurs vacances

Les deux Altiligériens auraient ensuite tenté de cacher les corps dans le parc naturel du Verdon, dans les Alpes de Haute-Provence. "Ils connaissaient ce lieu car ils y avaient déjà passé du temps en famille. Ils pensaient que les corps seraient difficiles à retrouver", affirme le Procureur.
Ce jeudi 9 mars, en fin de journée, les enquêteurs recherchaient toujours le corps de la seconde victime dans le Verdon. Les deux suspects doivent prochainement faire l'objet d'une détention provisoire.

Clément L'hôte 

 
Partager

Vous aimerez aussi