Contournement du Puy : encore un an de retard de plus sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Contournement du Puy : encore un an de retard de plus

Date : 03/11/2014 | Mise à jour : 05/11/2014 11:28
Partager

Après les deux glissements de terrain sur la tranchée couverte, le calendrier du contournement du Puy a du plomb dans l'aile. Ajouté à cela les contraintes budgétaires de l'Etat, on obtient : un nouveau retard dans les travaux. Ce lundi, la DREAL a reporté d'un an supplémentaire la fin des chantiers entamés.

> mise à jour mercredi à 11 heures

Les Ponots, et tout le département, l'attendent depuis plus de 30 ans. Alors on n'est plus à un ou deux ans près, n'est-ce pas ? Enfin... ce lundi 3 novembre 2014, un nouveau report a été annoncé pour le contournement du Puy. Commencé en 2008, le chantier devait se terminer fin 2014, puis fin 2016. Finalement ce sera fin 2017. Et seulement pour la première tranche, de La Chartreuse aux Baraques, à Cussac-sur-Loire.

Pour la deuxième tranche des travaux, des Baraques aux Fangeas, en revanche, rien n'est moins sûr. Chantal Eydieux, de la DREAL, précise que "les procédures d'acquistions foncières par l'Etat sont en cours", que celles-ci sont financées dans le projet, y compris l'aménagement foncier, mais que ces procédures peuvent être longues. Les travaux, eux, n'ont pas encore été programmés. Les financements n'ont donc pas encore été demandés.

Le contournement du Puy en chiffres

9,4 km de travaux dont 8,7 km à 2 x 2 voies
260 m de dénivelé entre le Monteil et la Pépinière
4 points d’échanges
11 ouvrages d’art courants
7 bassins de collecte et de traitement des eaux de chaussées
2 millions d’heures de travail

Alors pourquoi ce énième retard ? Parce que l'Etat serre les cordons de la bourse, surtout depuis qu'il a perdu la manne financière de l'écotaxe. Mais aussi parce que les deux glissements de terrain sur la tranchée couverte d'Ours-Mons ont sérieusement ralenti les travaux. Depuis, une nouvelle entreprise prestataire a été sollicitée. Et elle aura fort à faire.

Gagner du temps

Le contournement de l’agglomération tend à contribuer à l’attractivité de la ville en offrant des gains de temps importants sur les destinations locales, régionales et nationales. Par sa fonction de rocade, il permettra aussi de désengorger Le Puy-en-Velay, traversé en plein centre par l’actuelle RN88. Pour rallier Cussac à Blavozy/Saint-Germain, il ne faudra plus que dix minutes, au lieu de 30 à 45 minutes actuellement. A terme, le contournement du Puy doit donc rendre la Haute-Loire plus accessible et faire gagner du temps, comme l'explique le président de la communauté d'agglomération du Puy, Michel Joubert.




Il donne une vision globale de contournement tel qu'il est prévu. Il n'était visiblement pas au courant du dernier report ce lundi avant l'annonce de la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement) in situ. Ou était-ce plutôt un oubli. Selon la DREAL, les collectivités locales ont été informées de ce dernier report début septembre, lors d'un comité de pilotage sur l'avancement des travaux, comme il s'en fait tous les deux mois.





D’importants travaux de terrassement ont débutés cet été. Ils consistent à réaliser le tracé de la route qui reliera Brives-Charensac aux Baraques, à Cussac-sur-Loire. Ces travaux comprennent également la construction de six murs de soutènement, situés pour la plupart dans le secteur de l’échangeur de Bellevue et La Pépinière.
La section du contournement entre l’échangeur du Monteil et le raccordement aux Baraques est entrée dans sa phase de réalisation en 2010 et aujourd’hui le tracé du contournement se dessine véritablement. Stéphane Roques, directeur du chantier pour l'entreprise Razel-Bec, décrit l'avancé des travaux.





Le viaduc de Taulhac détourne les camions

Les travaux ont débuté en 2010 par la construction de trois grands ouvrages d’art : le viaduc de Taulhac en tête, au printemps 2010, puis en 2011 la tranchée couverte d’Ours-Mons et le doublement du Pont sur la Loire.
Long de 422 mètres, le viaduc de Taulhac était l’un des plus grands ouvrages d’art en construction en France. Sa réalisation a été une étape décisive pour le bon enchaînement des travaux. En effet, il permet depuis le mois de juin 2014 de relier les plateaux d’Ours et de la Pépinière tout en enjambant le vallon de Taulhac. « Un vrai plus pour la circulation des camions qui transportent les matériaux sans gêner les riverains », se réjouit la municipalité. Haut de 30 mètres, il comprend aujourd’hui 1320 mètres d’écrans acoustiques.

Le contournement du Puy est un engagement pris par Laurent Wauquiez pendant la campagne des municipales de 2008 pour « favoriser les échanges entre les communes de l'est et du sud et améliorer la qualité de vie en centre-ville ». Et le député-maire d'ajouter : « C'est une chance inouïe d'avoir pu lancer ce chantier en 2008. Aujourd'hui, ce serait strictement impossible avec les mesures drastiques et les nombreuses baisses de dotations imposées par le gouvernement. Ce type de projet ne pourrait plus voir le jour. »

Le Pont sur la Loire doublé

Les travaux sur le Pont sur la Loire ont démarré en septembre 2011. L’objectif était de doubler le nombre de voies de circulation avec la création d’un nouvel ouvrage de franchissement, parallèle à celui déjà existant. Ce nouvel ouvrage mesure 90 mètres de long et a nécessité la création d’un pilier de 8 mètres directement dans le lit de la Loire, qu’il enjambe.
Le défi technique que représentait cet ouvrage résidait dans la réalisation d’un projet étanche alors qu’une partie de la construction se déroulait directement dans le fleuve. De plus, « l’enjeu écologique était primordial pour la faune et la flore du secteur », commente la mairie. Une pêche de sauvegarde a ainsi été mise en place par la Fédération de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique de Haute-Loire.

Projetons-nous maintenant fin 2017. Si tout va bien, on pourra donc emprunter la nouvelle route, à 2x2 voies entre le pont doublé sur la Loire à La Chartreuse et les Baraques, en passant par le plateau d'Ours-Mons, le viaduc de Taulhac et la Pépinière. On n'entrera donc plus dans Le Puy. C'est donc l'essentiel.

Mais alors qu'apportera la deuxième tranche, si elle voit le jour ? Elle permettra de dévier le trafic de la traversée du bourg des Baraques, où se trouvernt riverains et commerces. Cette deuxième tranche se fera, dans un premier temps, avec une chaussée à double sens, puis, dans un deuxième temps à 2x2 voies.


M.P. et A.W.





  • Respecter le cadre de vie

Outre le désengorgement du centre-ville du Puy-en-Velay qui optimisera la sécurité de tous, les travaux du contournement se veulent respectueux du cadre de vie. En effet, des études acoustiques et paysagères ont été réalisées en accord avec les collectivités et les riverains. Le but : « réaliser une infrastructure la plus respectueuse possible pour les hommes et leur environnement », indique la mairie.
Ainsi, 3000 mètres de protections acoustiques diverses seront implantés dans les secteurs sensibles au bruit. De plus, 700 000 m3 de matériaux extraits du chantier sont réutilisés. Les pentes des talus sont adoucies, pour restituer les terres agricoles ou encore les plantations paysagères « qui respectent l’harmonie locale et les paysages existants », indique la municipalité.

  • Le volet environnemental

Les entreprises de construction, en accord avec la DREAL, s’engagent à limiter leur impact sur l’environnement. A ce titre, un Plan de Respect de l’Environnement (PRE) a été mis en place. Cela se traduit par plusieurs actions concrètes comme la clôture complète du chantier avec de petites mailles pour éviter à la petite faune de pénétrer dans la zone de travaux. La zone humide d’Ours a également été restaurée avec deux mares de substitution pour le triton alpestre ou encore les pêches de sauvegarde qui permettent de répertorier et relâcher des espèces en aval des travaux, dans La Loire et le Farnier.

  • Les infos du chantier accessibles 24h/24

La DREAL a mis en place un site internet spécifique : www.rn88-lepuyenvelay.fr avec toutes les actualités du chantier, des prises de vue, des documents à télécharger…
Une ligne téléphonique « Allô chantier » est également accessible au 0 805 69 68 43  (N° vert) pour répondre à toutes les demandes liées au contournement.

> Voir le chantier en photos



Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistemd le 12 novembre 2014 - 11h37
Oui ;mais comment vont faire les habitants des barraques et alentour qui ont déjà du mal à traverser la nationale toute l'année .Déjà l'été il faut plus de 20 minutes pour traverser dans un sens ou l'autre,alors toute cette circulation supplémentaire qui va se déverser dans un village c'est un manque de respect pour la population locale C'était prévu les Fangeas zone inhabitée ,alors n'arrangez pas le Puy pour pourrir la vie de tout un village qui paye assez d'impôts et veut vivre MERCI

Signaler un abus

img_journalisteB le 7 novembre 2014 - 15h10
On parle de prolonger le contournement du Puy jusqu'au Fangeas... Il serait quand même plus judicieux de finir la liaison du Puy à Saint Etienne en réalisant la tranche qui attend depuis plus de 15 ans entre Saint Hostien et Le Pertuis...et dont les acquistions foncières sont terminées. Cette tranche aurait même due passer avant le contournement, car elle aurait permis le développement économique du bassin du Puy avec une liaison à 2x2 voies entre Le Puy et le bassin Loire-Rhône....

Signaler un abus

img_journalisteCP le 7 novembre 2014 - 12h53
Que de conneries écrites dans la plupart des commentaires ! Quand on ne connait rien au dossier, on se tait ! On croule sous les commentaires du café du commerce de la part d'olibrius qui ne connaissent rien à rien et qui déversent leur bile pour oublier sans doute leur quotidien de gens médiocres et malveillants !

Signaler un abus