Commerces à Brives : un développement intense mais ''équilibré'' sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Commerces à Brives : un développement intense mais ''équilibré''

Date : 17/01/2019 | Mise à jour : 18/01/2019 13:33
Partager

Les commerces fleurissent à Brives-Charensac. Cette ancienne terre industrielle située en bord de Loire, a réussi sa reconversion notamment grâce à l'ouverture du Contournement du Puy, au mois de juillet 2018.

Les inondations de 1980 et le Plan Loire Grandeur Nature lancé en 1994 par l'ancien ministre de l'environnement, Michel Barnier, ont eu pour conséquence de faire partir des sociétés importantes (Sabarot, Celnat, etc.) implantées en bord de Loire ainsi que des entreprises industrielles situées sur la zone de Corsac. Les friches se sont ainsi multipliées sur le secteur de Brives qui, par ailleurs, n'aura pas été épargné par la crise économique.
Mais, depuis quelque temps et petit à petit, ces mêmes friches suscitent l'engouement d'enseignes locales et nationales. "On peut le dire, le point de départ de ce nouvel attrait pour ces friches est le Contournement du Puy", explique le maire de Brives-Charensac, Gilles Delabre. Et à son adjointe en charge du développement économique, Marie-José Allemand, d'ajouter : "Au début de notre mandat [en 2014, Ndlr], certains avaient du mal à se projeter. Maintenant, ce n'est plus fictif mais bien réel et les gens voient le potentiel. Les friches qui ne trouvaient pas preneurs se remplissent aujourd'hui." Un changement cohérent avec la volonté de la municipalité de développer la zone de Corsac sur de l'existant et non sur un schéma d'extension.


(Trois nouvelles enseignes à la place de l'entreprise Brossette. Photo DR/S.Ma)

Trois nouveaux commerces se sont installés le long de la Côte de Tireboeuf, à l'endroit où se trouvait autrefois l'entreprise Brossette : la cave et bar à bières Le Bebock, la Maroquinerie ainsi que le magasin de destockage Mac Destock. Mais aussi et du côté de la Chartreuse cette fois-ci, où trois nouvelles enseignes sont visibles depuis l'avenue Charles-Dupuy : Pain Fermier, Auto Pneu et La Ferme Ponote.

Forum Corsac

La municipalité est elle-même propriétaire d'une ancienne friche, un bâtiment qui abritait l'usine Soleillant. Aujourd'hui, sept lots sur les huit qui forment le Forum Corsac sont occupés. Il ne reste plus qu'un local de 140m² à louer. Pour en savoir plus cliquez ici.

"Nous ne voulons pas créer de concurrence"

Tous ces projets privés ont fait l'objet de concertation avec la municipalité et l'Agglo du Puy. "On essaie de trouver des solutions tout en respectant l'équilibre du commerce dans la zone de la communauté d'agglomération et notamment avec l'espace Chirel et tout le centre-ville du Puy-en-Velay", précise Marie-José Allemand. Le sujet est sensible. Mais à chaque projet, la municipalité veut prouver sa bonne foi et oeuvre en faveur d'un développement raisonné.

Preuve en est, le projet de création d'un Lidl sur un terrain privé situé sur la Côte de Tireboeuf, face à Kiabi. "Nous nous sommes prononcés contre, réagit l'édile. Le projet était d'enlever celui de Chadrac pour en implanter un à Brives. Nous ne voulons pas créer de concurrence entre les communes, ni même entre les commerces de notre propre commune". En effet, en termes de commerces alimentaires, Brives-Charensac propose une offre déjà bien fournie avec Auchan, Leader Price, Grand Frais..., sans compter les enseignes spécialisées dans le bio : Coco Bio, Le Grand Panier Bio... "On marche sur des oeufs. Ce que nous souhaitons, ce sont de nouvelles enseignes, qu'on ne voit pas ailleurs", assure Gilles Delabre. 

L'enseigne Action bientôt sur la Côte de Tireboeuf ?

En lisant entre les lignes, on comprend que malgré un développement du commerce intense sur la zone de Corsac, quelques friches sont encore visibles. Dans le secteur de La Chartreuse -- qui est d'ailleurs au coeur d'un projet d'embellissement porté par la municipalité soutenue par l'Agglo du Puy -- par exemple, juste à côté de Carglass, l'ancien bâtiment Rogaray n'a toujours pas trouvé preneur.


(Du côté de La Chartreuse, l'ancien bâtiment Rogaray n'a toujours pas trouvé preneur. Photo DR/S.Ma)

Tout comme celui de Cuisine Schmitt, route de Coubon, qui reste vide malgré la rumeur qui court d'un possible retour du cuisiniste. D'autres friches sont inhabitées mais ne sont plus disponibles. C'est le cas du local situé à côté de Centrakor, actuellement en travaux et qui accueillera au printemps La Mie Câline (en plus de l'enseigne au Puy), ainsi que celui situé entre Le Grand Panier Bio et Nissan, où un magasin Maisons du Monde ouvrira ses portes au mois d'avril. Une autre enseigne devrait faire son arrivée sur la zone de Corsac, au plus tard en début d'année prochaine ; il s'agit d'Action. Le magasin hard-discount serait destiné à rejoindre l'ancien local Dia sur la Côte de Tireboeuf. Deux nouvelles boutiques aux activités concurrentielles avec Casa, pour la première, et Centrakor pour la seconde. "Je pense que le monde attire le monde et que les personnes qui iront chez Maisons du Monde iront également chez Casa", répond le maire.

Mr. Bricolage devient Weldom

Depuis le 1er janvier 2019, l'enseigne Weldom a pris le relais de Mr. Bricolage, rue Genebret.

Agrandissement et relooking

Les bâtiments rénovés et transformés par les nouveaux arrivants sur la zone de Corsac donnent des idées aux autres commerces existants. "Ça crée un effet boule de neige, ça fait du bien, ça dynamise la zone", se satisfait l'adjointe en charge du développement économique. Ainsi, la boutique Jérémy Chaussures et le centre commercial Auchan, ont agrandi leur surface de 300 m². Ils seront suivis d'Intersport et Peugeot qui développent des projets d'extension eux aussi. Renault et la Sovec ont quant à eux relooké leur bâtiment.

Et le centre-bourg dans tout ça ?

"Nous sommes très attachés à notre centre-bourg, nous avons envie qu'il reste dynamique", affirme le maire de Brives-Charensac. Afin de faciliter l'accès aux commerces, nous avons créé des places de stationnement limitées à 15 minutes. Pour que ça circule bien, pour éviter les voitures tampons." De ce côté-ci de Brives, depuis quelque temps, il y a, là aussi, du mouvement. Le bar-tabac-presse L'Escapade a été repris et renové par deux jeunes, Maxime Maleysson et Julian Boyer. Le bar-brasserie PMU a quant à lui été relooké par son nouveau gérant, Robert Dourlens. Une friperie pour enfants vient d'ouvrir ses portes ainsi qu'un salon de toilettage pour chiens. Mais malgré cela, "il reste quelques friches, on a besoin de trouver des porteurs de projets", souligne Marie-José Allemand.

Stéphanie Marin


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteL le 18 janvier 2019 - 15h44
vrai que le contournement sorties Brives et Chirel sont nulles : de Brives il faut autant de temps pour aller à Chirel par le contournent qu' en traversant tout le centre ville ; quand à Brives l'accès Chartreuse de la 2x2 voies nous manque beaucoup la preuve : les ralentissements récurrents : montée de Bellevue + route Leclerc / Weldom . du coup on en marre de piétiner = on rentre chez soi = et on file sur le net pour des courses ........ à bon entendeur salut

Signaler un abus

img_journalisteG le 18 janvier 2019 - 08h16
Bravo au maire et à toute son équipe qui refait vivre Brives. Il en a fait plus en 4 ans que son prédécesseur en 15 ans.

Signaler un abus

img_journalisteGR le 18 janvier 2019 - 01h19
Ils ont tout compris!!! Alors que le contournement évite ce centre commercial de Corsac, voila que nos 2 élus y voient "un développement intense mais ''équilibré'' ... Auraient ils des peaux de saucisson devant les yeux? Qu'ils aillent demander aux resto coté Chartreuse... D'après leurs dire, j'ai comme l'impression qu'il y a des "chasses gardées" des enseignes à qui il ne faut pas faire de l'ombre...

Signaler un abus