Centres-villes de l'agglo : vos déchets bientôt enterrés? sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Centres-villes de l'agglo : vos déchets bientôt enterrés?

Date : 20/04/2017 | Mise à jour : 24/04/2017 11:18
Partager

La collecte des ordures devrait évoluer dans les centres historiques du Puy, de Polignac, d'Espaly, d'Aiguilhe et de Coubon. La communauté d'agglomération travaille à l'installation de 125 conteneurs enterrés, et promet une mise en service en 2018.

Photo d'illustration : des conteneurs en République Tchèque

Jamais agréable de se cogner dans une poubelle... mais cela peut arriver quand on habite dans une petite ruelle du Puy ou de Polignac. Willy Guieau, vice-président de l'agglomération du Puy, veut y remédier. "Il est difficile de placer un bac gris et un bac jaune dans certains centres historiques. Et parfois il n'y a pas de place pour des poubelles à verre. Enterrer les conteneurs permet d'améliorer la collecte et la propreté."

125 conteneurs dans 5 villes de l'agglomération

L'installation de ces poubelles souterraines doit intervenir "en complément ou en substitution des tournées traditionnelles en porte-à-porte". Une étude a défini 125 sites d'enfouissement dans l'agglomération du Puy :

- A Polignac, 8 sites pourraient recevoir 31 conteneurs
- A Espaly-Saint-Marcel, 3 sites accueilleraient 10 conteneurs
- A Aiguilhe, 5 sites pour 18 conteneurs
- A Coubon, 1 site permettrait l'installation de 3 conteneurs
- Au Puy, il y aurait 17 sites susceptibles d'accueillir 59 conteneurs et 4 bacs élévateurs

Tous seront situés sur le domaine public.

Trop de frais d'études?

Un projet pas si nouveau, car la première étude a été lancée en 2014. Mais le dossier est complexe. Michel Chapuis, maire du Puy, l'a souligné lors du conseil d'agglomération, jeudi 20 avril à l'Hôtel-Dieu du Puy. "Ca peut paraitre simple comme ça, mais on n'enterre pas un conteneur où l'on veut. Dans un centre historique, on trouve des réseaux enfouis, des caves, des restes archéologiques... C'est un dossier long, qui a demandé beaucoup d'études, notamment géologiques."

Une manière de répondre aux interrogations de Cécile Gallien, maire de Vorey. "Je remarque que sur 1,3 million d'euros de budget total, 300 000 sont affectés à des études. C'est beaucoup." La conseillère s'est abstenue lors du vote, suivie par plusieurs de ses collègues. Le plan de financement a finalement été adopté.

Prévu pour 2018

Voilà une étape de franchie. Mais il faudra attendre encore un moment avant de jeter son premier sac dans ces poubelles cachées. Des nouvelles études doivent être réalisées, et des entreprises sélectionnées avant la pose du premier conteneur. La communauté d'agglomération annonce "une mise en service achevée au cours du premier trimestre 2018".

Clément L'hôte

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteGR le 21 avril 2017 - 18h57
Pourquoi une photo d'illustration en république Tchèque... alors que ce procédé existe à moins de 100km du PUY en VELAY depuis plus de 15 ans...

Signaler un abus

img_journalistepp le 21 avril 2017 - 11h29
Une excellente proposition . Il suffit de ne pas s'enliser dans des études interminables ,d'autres villes ont adopté ce système .

Signaler un abus

img_journalisteGL le 21 avril 2017 - 09h20
Ce principe existe au cœur de la ville de PAU et la conception de ce système évite bien des déchets répandus sur la voie publique et offre aux citoyens des rues propres et agréables à la ballade. Très bonne idée.

Signaler un abus