CdF : Vals, défaite non méritée sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

CdF : Vals, défaite non méritée

Date : 18/10/2020 | Mise à jour : 19/10/2020 10:15
Partager

Au terme d'une rencontre dominée presque intégralement par les valladiers qui ont offert une belle prestation face à une équipe de même niveau, l'épreuve des tirs aux buts n'a pas souri au gardien des verts jusque là impérial.
Une défaite qui donne envie de revoir ce club en coupe l'an prochain.

Avantage du terrain, du public et parcours exceptionnel en coupe jusque là, tous les ingrédients étaient réunis pour que le public venu en nombre au stade Bernard Faure assiste à une journée historique pour l’US Vals, née en 1945.
L’ambiance était donc celle des grands matchs à Vals ce dimanche après midi 18 Octobre 2020. Les supporters ont encouragé leur équipe fanion jusqu’au bout du suspense. Et du suspense il y en a eu.

Abdelkader raconte le match à 0-1

C’est Abdelkader, notre conseiller sportif local qui nous raconte la 1ère mi-temps.
On a dominé toute la première mi-temps, eux n’ont surtout fait que défendre à part une occasion franche, un tir détourné sur la barre par le gardien. Et puis, juste avant la mi-temps sur une action peu dangereuse, il y a eu un tir imparable des bleus qui est venu se loger sous la barre. Vraiment contre le court du jeu. Et depuis, on court après le score mais on ne se crée pas de véritables occasions, mais bon là je pense qu’on va égaliser
Et de fait, c’est vrai que les locaux courent beaucoup pour récupérer le ballon que leur confisque l’équipe dompierroise en début de deuxième période. Cette domination ne durera pas et l’équipe des verts qui jouaient en blanc cet après-midi, aiguillonée par un public persuadé que la victoire est à portée de main se ressaisi et reprend le contrôle des opérations.
Las, les visiteurs se sont repliés et jouent chaque contre attaque à fond en balançant sur un avant centre intenable. C’est le public qui le dit. La domination des blancs ne donne que peu d'occasion de tirs et le gardien visiteur n’a pas beaucoup de peine à capter un ou deux ballons mollassons.

Coaching gagnant

Il ne reste que 20 minutes à jouer quand Rédouane Aït Boulaalam décide de faire rentrer deux joueurs appréciés des spectateurs si l’on en juge par les clameurs que suscite leur entrée.
Vincent Ledda porte le numéro 13, c’est le secrétaire du club “il est là depuis longtemps, depuis le début je crois” explique notre conseiller sportif. “Depuis 1945 ?” rétorquais-je coquin ? (En effet, c’est marqué sur la plaque à l’entrée du stade que l’US Vals existe depuis 1945) “Non quand même pas, il est presque de mon âge, en tous cas on était en même temps au lycée, c’est un peu notre mascotte”.
Il ne fallut pas bien longtemps pour que ce numéro 13 que peu de joueurs acceptent de porter ne fasse parler la poudre.
Sur une action un peu confuse et un ballon mal repoussé par la défense, Vincent Ledda crucifie le gardien de Dompierre en poussant le ballon de la tête jusqu’au fond des filets.
1-1.
Il ne reste qu'une poignée de minutes à jouer que les valladiers gèrent très mal, sans doute fatigués d’avoir couru partout.
Alors qu’on va tout droit vers l’épreuve des tirs aux buts, sur deux actions consécutives, il s’en faut d’un cheveu que le gardien de Vals n’aille récupérer le cuir au fond des filets une deuxième fois. Le public a frémi, Abdelkader aussi.

Tirs aux buts 4-5

Au petit jeu des pronostics, à l'exception d'une seule personne dont on va taire le nom, tout le monde prédit une victoire de vals.
Jusqu’à la mère même du gardien dompierrois, Adrien Balmey. Madame Balmey dit que son fils “ Adrien, c’est tout ou rien, parfois, il ne laisse rien passer et parfois il commet des erreurs incroyables”. Elle ne se hasarde pas au pronostic, ce sera de toute façon un beau vainqueur car le match a été plaisant et, si c’est pour Vals alors ce ne sera pas grave, que le meilleur gagne !”.
Force est de constater que le gardien est finalement dans un bon jour . Il repousse le 1er penalty. L’arbitre est bon prince et cède aux clameurs du public qui demande à ce que le tir soit refait car le gardien aurait anticipé.
La deuxième chance est au fond.
Le troisième tir de Vals, lui, ne rentre pas et comme les autres tireurs vont tout rentrer, c’est sur un score officiel de 4 à 5 que se termine la partie.
Personne ne veut parler, on sent l’écoeurement, on y avait vraiment cru et on avait même rêvé qu’au tour suivant on tomberait contre Le Puy foot pour un derby de rêve.

Des réactions quand même

Il y en a quand même un qui accepte de résumer le sentiment général “ On a fait un très bon match, mais en face, ils ont su être patients, contenir les assauts et concrétiser l’une de leur seule occasion. En fait, ils n’en n’ont eu que deux. De notre côté, on n’a pas à rougir de cette fin car les penalties c’est toujours la roulette russe. Il faut bien qu'il y en ait un qui perde pour que l’autre gagne”.
Du côté de l'entraîneur, on retiendra d’abord l'engagement des joueurs et celui aussi des bénévoles et du public. “C’est sûr, on peut pas avoir le sourire après une défaite. On aurait vraiment mérité nous aussi de gagner. On était d’un niveau très comparable mais le mental et la fatigue ont sans doute jouer un rôle. Cette équipe de Dompierre a vraiment un gros mental, ils l'avaient prouvé avant d’arriver ici et je crois bien qu’ils avaient déjà fait un truc l’année passée, atteignant même le 7ème tour. C’est une équipe de coupe; En plus je crois qu’ils viennent de R2 alors que nous, au contraire on est monté de D3 en quelques années. Ils avaient sans doute aussi l'expérience pour eux ”.

Capitaliser sur cette défaite” par Rédouane Aït Boulaalam

En tous cas, l’expérience nous a bien plu et on va rejouer cette coupe à fond l’année prochaine. Pour le court terme, cela aura permis de souder les joueurs et on va pouvoir capitaliser sur cette défaite”.

T.C.



Le calendrier de la Coupe de France :
- 6e tour : samedi 31 octobre 2020
- 7e tour : dimanche 22 novembre 2020
- 8e tour : dimanche 13 décembre 2020 (entrée des clubs de Ligue 2)
- 32es de finale : dimanche 3 janvier 2021 (entrée des clubs de Ligue 1)
- 16es de finale : dimanche 17 janvier 2021
- 8es de finale : mercredi 27 janvier 2021
- 1/4 de finale : mercredi 10 février 2021
- 1/2 finales : mercredi 3 mars 2021
- Finale : samedi 24 avril 2021

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJ le 19 octobre 2020 - 09h16
Quelle belle démonstration de gestes barrière chez les spectateurs (port du masques, distanciation...) ! et après on s'étonne que le gouvernement ordonne de plus en plus de restrictions... le couvre-feu nous guette !!! Dommage pour Redouane et ses hommes quand même

Signaler un abus