Bienvenue au Puy-en-Vélo sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Bienvenue au Puy-en-Vélo

Date : 17/07/2017 | Mise à jour : 18/07/2017 07:07
Partager

Les équipes cyclistes ont pris possession de la cité ponote, lundi 17 juillet, pour le jour de pause du Tour de France. Les techniciens réparent, les champions roulent et les fans chassent l'autographe partout en ville.

"S'il vous plaiiiit, un bidon!". Place Cadelade, de jeunes supporters en quête d'un cadeau ne lâchent pas d'un pouce les coureurs de l'équipe Barhain-Merida, qui reviennent d'un échauffement en ville. Ce lundi 17 juillet, le Puy-en-Velay est devenu un vaste club cycliste.

Face aux hôtels, où logent les coureurs, les immenses camions des équipes techniques occupent les parkings. Partout en ville, ces camps sportifs étalent leur matériel : outillage, cuisines mobiles, machines à laver. De quoi tenir un siège.




Des fans un peu collants

Aujourd'hui, le gratin du cyclisme mondial est au Puy. Et les fans l'ont compris. Inlassablement, ils traquent leurs idoles, flairant les sorties éphémères entre l'hôtel et l'entrainement. Deux techniques s'opposent : à vélo pour se mesurer aux champions sur les boulevard ponots. Où à pied, pour s'assurer un selfie ou un autographe.



Les badauds viennent de Clermont, Saint-Etienne, de Belgique ou d'Espagne. La magie du Tour provoque les rencontres.



Ces curieux côtoient les journalistes du monde entier. Place du Breuil, la télé colombienne Caracol TV prépare un reportage sur Rigorberto Uran, actuel 4e du Tour. Pendant ce temps, la télé norvégienne interviewe son champion à Aiguilhe.



C'est à deux pas de là, derrière un hôtel, qu'une trentaine de fans se tient à l'affût. Un mince cordon les sépare du bus de l'équipe Direct Energie. Fièrement, ils arborent leur collection d'autographes.



Un frisson parcours l'assemblée : le célèbre Thomas Voeckler arrive. La star française, héros du Tour 2011, vient de se dégourdir les jambes. Assailli, il troque le vélo pour le stylo et se lance - un peu contraint - dans une longue série d'autographes.





La journée va se poursuivre ainsi au Puy-au-Velay : au rythme du vélo. Ce mardi, le grand départ de l'étape 16 va vider la ville de ses visiteurs. Viendra alors le temps du bilan pour le commerce et le tourisme. Les quelque 4000 officiels du Tour, et leur innombrable cortège de spectateurs, auront-ils profité à l'économie locale? Réponse à venir.

Clément L'hôte







Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAB le 17 juillet 2017 - 17h41
Les filles qui effectuent le même Tour que les garçons n'ont pas eu autant d'honneurs ni de tapage ! Elles sont d'autant plus méritantes et dignes de respect. Elles font le Tour un jour avant les hommes et sont parties ce matin en toute discrétion à 8h30 depuis la Place Blanche à Brives-Charensac. Heureusement une poignées de supportrices et supporteurs étaient là pour les encourager ! Bravo à elle et à leur volonté de rétablir le tour cycliste féminin !

Signaler un abus