Bientôt un pôle textile de luxe à St-Germain-Laprade sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Bientôt un pôle textile de luxe à St-Germain-Laprade

Date : 09/08/2018 | Mise à jour : 13/08/2018 00:22
Partager

L'entreprise Thevenon, spécialisée dans le tissu d'ameublement, souhaite s'implanter sur la zone industrielle de St-Germain-Laprade. A moyen terme, d'autres entreprises pourraient s'y implanter afin de développer un pôle textile de luxe.

La zone industrielle de Saint-Germain-Laprade s'agrandit et attire des sociétés à la renommée internationale. Si bien, que l'entreprise de textile de Luxe Thevenon prévoit de s'y installer courant/fin 2020. Un installation qui pourrait en appeler d'autres afin de créer et développer un pôle textile de luxe au sein de la zone.

Au moins 20 créations de postes

L'entreprise Thevenon est déjà présente sur le bassin du Puy. Plus exactement à Espaly, où se trouvent une partie des stocks et le service administratif. 21 personnes y travaillent. À Saint-Germain-Laprade c'est un atelier de confection qui serait développé. « Aujourd'hui, notre production est très délocalisée. Cette implantation sur la Z.I. de Saint-Germain-Laprade nous permettrait d'être plus réactifs et d'avoir un regard sur la qualité de nos produits » explique Vincent Thevenon, PDG de Thevenon.
Au minimum, 20 postes de confectionneur(se) devraient être créés. « C'est un métier historiquement féminin, mais qui s'ouvre également aux hommes » ajoute le PDG.

Vers un pôle textile de luxe

Thevenon est actuellement en négociation avec d'autres fabricants du même univers, dans le but de créer un pôle textile de luxe. Au-delà d'être un « choix naturel », c'est aussi dans une vision de partenariat que Vincent Thevenon a choisi la zone industrielle de Saint-Germain-Laprade pour implanter son atelier de confection. « L'entreprise D'ennery dirigée par Geoffroy Millet, spécialisée dans le matelassage sur-mesure, serait un partenaire naturel ». explique le PDG natif du Puy-en-Velay. « Si tous les voyants sont au vert, l'atelier devrait voir le jour courant ou fin 2020 » ajoute ce dernier.

Un savoir-faire « Made in France »

Rideaux, stores, coussins, plaids, nappes. Thevenon propose une gamme très large de confection à base de textile haut de gamme « made in France ». « Le prix n'est pas essentiel pour notre catégorie de consommateurs. Ce qu'ils recherchent, c'est avant tout une expérience » assure Vincent Thevenon.

Thevenon, une histoire de famille qui se transmet de père en fils

De Victor, l’arrière-grand-père à Vincent, le fils et actuel dirigeant, en passant par Olivier, le père, tous ont un point commun. Celui de perpétuer un artisanat traditionnel qui puise ses racines au Puy-en-Velay. C’est en 1908 que la maison se lance dans l'art délicat de la dentelle. Viendra ensuite le voilage brodé. Dans les années 1980, Olivier développe les étoffes tissées et imprimées ainsi que le tissu peint à la main, ouvrant une nouvelle voie dans le secteur. En 2006, Vincent Thevenon reprend la direction de l’entreprise et s'emploie dès lors à lui donner un nouvel élan créatif.

V.B.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisterj le 25 août 2018 - 11h09
Une très bonne nouvelle pour l'emploi local, luxe ou pas, c'est du boulot pour nos jeunes. On transforme les usines et autres lieux de travail en salles de spectacles ou de loisir en leur donnant des noms qui font sourire " Filature, Embarcadère, Ateliers des Arts"...On s'amuse avec notre argent, on diffuse des écrans de fumée et on oublie l'essentiel, le travail qui produit les richesses dont notre pays a besoin pour se redresser.

Signaler un abus

img_journalisteR le 17 août 2018 - 19h11
Avec le mandat de Macron, ce monsieur va exploser son chiffre d'affaires.

Signaler un abus

img_journalistea le 13 août 2018 - 17h33
Les commerçants et l'ex-maire omniprésent du Puy vont bien tout mettre en oeuvre pour faire capoter ce projet comme ils l'ont déjà fait pour l'hyper U.. Je souhaite beaucoup de courage et surtout bonne chance à ce monsieur qui va embaucher . Le pays a besoin d'entrepreneurs motivés et non des boutiquiers aigris, jaloux et peu avenants.

Signaler un abus