Bientôt un parc de loisirs multi-activités d'intérieur au Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Bientôt un parc de loisirs multi-activités d'intérieur au Puy

Date : 05/02/2020 | Mise à jour : 06/02/2020 13:30
Partager

De l'escalade ou du trampoline en réalité augmentée, des parcours ninja, des jeux de réalité virtuelle... Unique en Auvergne Rhône-Alpes, ce concept devrait voir le jour mi-avril avec d'emblée quatre embauches. Zoomdici vous livre en exclusivité les clefs d'un complexe de 800 m² qui espère attirer 26 000 personnes dès la première année.

Ils viennent juste de signer les accords avec le développeur de jeux de réalité virtuelle. Il ne manque plus que l'autorisation de l'urbanisme pour pouvoir lancer les travaux ; elle devrait être imminente.
Ils, ce sont Fanny Pascal et Nicolas Tartiere, un couple qui s'est installé au Puy-en-Velay après avoir pas mal bourlingué en Asie. Ils ont notamment vécu six ans au Cambodge et sont finalement revenus sur les terres de Fanny, originaire de Lantriac, principalement pour "la qualité de vie".
Dans leurs bagages, une idée persistante : lancer leur propre activité. Après avoir réalisé des études de marché, ils ont jeté leur dévolu sur un centre de loisirs multi-activités d'intérieur, pour développer une nouvelle offre dans le secteur du loisir avec deux cordes supplémentaires à leur arc : le côté sportif et le côté nouvelles technologies.

16 lignes de grimpe, 400 m² de trampolines... dès 4 ans et aussi pour des sportifs aguerris

Pas évident de présenter le projet en quelques lignes tant il est fourni. On y retrouve déjà 16 lignes de grimpe (de maximum 6,50 mètres de haut, la hauteur du plafond), accessibles dès quatre ans pour une découverte de l'escalade, "un moyen de s'initier avec des parcours ludiques". Mais les ado et les adultes, même les plus aguerris, pourront également s'y exercer car il y aura différents niveaux dans cette salle d'escalade de 150 m². On pourra par exemple grimper une paroi transparente en lançant un défi à un ami et chacun verra l'autre évoluer juste en face de lui. Il y aura deux speed climb avec un buzzer et les temps enregistrés.
En complément, 400 m² de trampolines de différentes tailles permettront de rebondir à loisir avec notamment un airbag de 25 m² pour s'essayer à des sauts périlleux de 1,50 ou 2 mètres de haut, sans oublier un parcours ninja. Des jeux avec ballon seront également proposés. Il sera possible, à terme, pour les activités escalade, de s'équiper d'un bracelet connecté qui borne à des chekpoints. Pour un anniversaire par exemple, avec une quinzaine de participants, on propose un parcours, chacun le réalise et à la fin on peut comparer les résultats.

Deux murs d'escalade en réalité augmentée seront intégrés dans un espace bar-snacking-lounge de 200 m², "une façon de remplacer le babyfoot ou le flipper" car l'objectif est aussi de créer un lieu de référence pour le team building, des enterrements de vie de jeune fille ou de garçon, des séminaires d'entreprise, etc. Une activité d'attente vendue pour 15 minutes (6€).

Avec la réalité augmentée, on peut rebondir sur la tête de nos ennemis pour les éliminer, faire un ping-pong sur le mur d'escalade...

Mais ça ne s'arrête pas là, bien au contraire. Grâce à la réalité augmentée, il sera possible de se lancer dans de folles parties d'escalade ou de trampoline. Un concept unique en Auvergne Rhône-Alpes. Il y aura différents thèmes, pour les enfants, les adolescents, les adultes ou les sportifs. On peut par exemple pour le trampoline se plonger dans un univers à la Mario Bros où l'on évolue dans différents niveaux ; il faut rebondir sur la tête de nos ennemis pour les éliminer, sauter de falaise en falaise...
Pour l'escalade, des parcours se dessinent au fur et à mesure où il ne faut toucher que les prises en surbrillance. On peut aussi s'affronter en duo dans une sorte de partie de ping-pong ou traverser les parcours en évitant des obstacles (parfois en mouvement), éliminer des ennemis qui traversent le parcours en les touchant, etc.
Pour les petits comme pour les grands donc. Un membre du club d'escalde ponot va d'ailleurs finaliser les parcours. Il devrait y avoir une soixantaine de niveaux pour tous. Au terme de ces différentes parties, il sera possible de récupérer la vidéo de sa performance (par email), puis de la partager sur les réseaux sociaux. 

Le karaoké : "une institution en Asie"

On peut également citer une autre activité proposée : le karaoké. "C'est une institution en Asie", témoigne le couple, qui proposera ainsi deux salles privatives pour 10 à 12 personnes pour "pouvoir chanter comme à la maison, en intimité et pas devant tout le monde", contrairement à ce que l'on peut retrouver dans des bars ou pizzerias. 35 000 chansons internationales seront proposées dans le catalogue.

200 m² de réalité virtuelle : "on joue avec le corps, il n'y a plus de manettes, c'est plus immersif"

Enfin, dernière activité proposée, mais pas la moindre : un espace vierge de 200 m² de réalité virtuelle, accessible à partir de 13 ans. "On a choisi une activité que l'on ne peut pas reproduire à la maison", explique Fanny Pascal. On s'équipe d'un sac à dos avec un ordinateur, d'un casque de réalité virtuelle et d'un accessoire (un joystick, un fusil...), puis on évolue dans la pièce en totale immersion. "On joue avec le corps, il n'y a plus de manettes, c'est plus immersif", commente Nicolas Tartiere.
L'activité est dimensionnée pour huit personnes maximum sur un même jeu, ensemble ou en équipe. On peut communiquer avec les autres joueurs grâce au casque. Sans en dévoiler le contenu exact, on peut d'ores et déjà dire qu'il y aura divers univers : la découverte d'un monde sauvage type safari, un univers arctique, un d'aventure médiévale, un avec des zombies ou encore du type laser game. Le principe est évolutif : à chaque partie vendue, un pourcentage est reversé au développeur, ce qui lui permet de continuer à créer des suites, de nouvelles quêtes et de nouveaux univers.

  • Découvrez ci-dessous un bref extrait en vidéo de ce qui vous attend (montage réalisé à partir de vidéos existantes sur des concepts similaires) :

Quatre postes à pourvoir immédiatement

Nicolas Tartiere, en tant que directeur général de la société Alti Arena, fera partie des salariés alors que Fanny Pascal sera actionnaire. Pour lancer leur activité, ils ont besoin de quatre personnes à temps plein en CDI (contrat à durée indéterminée) et quelques contrats saisonniers ou ponctuels viendront compléter l'offre. Les annonces de recrutement vont être lancées et tous les profils sont acceptés, pour des postes allant de l'animation à l'encadrement en passant par l'accueil. Les candidatures peuvent être adressées à Alti Arena via leur page Facebook.

Installé route de Montredon, avec un parking privatif

Le principal obstacle pour monter leur projet a finalement été de trouver le lieu adéquat. Ce sera dans le dépôt de la Librairie Laïque (route de Montredon, au Puy), un espace de 1 400 m² dont Jilali El Mqirmi, le président, va leur louer un espace de 800 m² (un bail de 9 ans). Le fruit d'une "rencontre riche, avec un entrepreneur qui réussit et qui nous a distillé plein de conseils".
"C'était la dimension minimale pour notre projet", expliquent-ils, "et on voulait absolument rester au moins dans la petite couronne du Puy, ça découle de notre étude de marché". Contrat rempli, avec en prime un parking privatif d'environ 25 places et la proximité du parking de Montredon (98 places), ainsi qu'un passage piéton qui mène au complexe Alti Arena. 

Une zone de chalandise d'environ 100 000 personnes

C'est ce qui ressort de leur étude de marché, en comprenant un projet se situant à moins de 25 km du Puy. Une jauge qu'ils estiment pouvoir élargir car leur concept est unique et ils sont les seuls à proposer la plupart des activités évoquées, qu'on ne retrouve pas, par exemple, à Saint-Etienne, Lyon ou Clermont-Ferrand.
Ce projet est financé à "100 % sur nos fonds propres", soulignent-ils, "on met toutes nos économies sur la table et on croit vraiment à ce projet", concluent-ils, alors qu'ils espèrent attirer 26 000 personnes dès la première année. Un concept qui pourrait même être franchisé si le succès est au rendez-vous.

Infos pratiques

* Ouverture mi-avril
* Dans le dépôt de la Librairie Laïque (route de Montredon, au Puy-en-Velay)
* Un espace de 800 m²
* Capacité de 80 personnes en activité en simultané, et une cinquantaine dans l'espace snacking
* Ouvert du mercredi au dimanche de 14h à 22h, et en afterwork les jeudi et vendredi. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires.
Page Facebook Alti Arena
* Tarifs :
- 11 € de l'heure pour l'escalade ou le trampoline en réalité augmentée
- 18 € pour 20 minutes de jeu en réalité virtuelle
- 6 € les 15 minutes pour l'escalade en réalité augmentée.

Maxime Pitavy




 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...