Après les crues : l'eau contaminée dans certaines communes sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Après les crues : l'eau contaminée dans certaines communes

Date : 30/11/2019 | Mise à jour : 02/12/2019 08:43
Partager

Les incidents du week-end des 23 et 24 novembre 2019 ont créé des complications dans certaines communes de Haute-Loire, notamment avec une contamination des eaux. La préfecture a mis en place un arrêté préfectoral stipulant une interdiction de consommation d'eau.

L'épisode des crues s'est prolongé jusque dans les foyers et les robinets. En effet « les précipitations exceptionnelles du week-end dernier sur le département ont été à l'origine de contaminations bactériologiques et organoleptiques de plusieurs captages d'eau, indique l'agence régionale de santé (ARS) en référence à la couleur et à la turbidité de plusieurs captages d’eau potable, « dont certains étaient pourtant connus pour leur fiabilité », précise la préfecture.
Et de préciser que : « Les exploitants ont été réactifs et ont mis en œuvre les mesures nécessaires, avec un renforcement notable de la chloration qui localement a pu être à l’origine d’un goût prononcé de l’eau sans risque sanitaire ».

Après des prélèvements et analyses de l'eau, des arrêtés préfectoraux ont été mis en place. Ce vendredi 29 novembre, l'interdiction de consommer de l'eau touchait encore 7 communes du département. La préfecture met en évidence une perspective d'amélioration de la situation dès la semaine prochaine : « si retour à la normale, l'abrogation des arrêtés d'interdiction de consommer l'eau sera effectif lundi », indique-t-elle.

Une distribution de bouteilles d'eau

À Saint Pierre-Eynac, et comme dans plusieurs communes du département les plus touchées et soumises à un arrêté préfectoral, une distribution d'eau embouteillée a été mise en place par les différents syndicats des eaux de Haute-Loire pour pallier le problème. Les habitants peuvent alors se rendre à la Mairie de leur commune pour s'approvisionner jusqu'à la fin de la semaine.
Du côté de Saint-Germain-Laprade, une des communes non soumises aux arrêtés préfectoraux, l'eau du robinet est encore consommable, mais certains habitants ont préféré éviter, comme Sylvie, 53 ans : « jeudi, on a bu un verre d'eau au robinet, le goût était infecte, on a été au supermarché pour acheter des bouteilles ». Une habitude qu'elle compte garder pour ce week-end : « je ne préfère pas prendre de risques et continuer à boire de l'eau en bouteilles jusqu'à lundi », lance-t-elle.

Voici les communes touchées par les contaminations les plus importantes, et qui sont encore soumises à des arrêtés préfectoraux d'interdiction de consommer de l'eau.
Réseaux d’eau potable gérés par le Syndicat Eaux Assainissement d’Auteyrac :
- Commune de Mazeyrat-d’Allier : Les lieux-dits des secteurs Reilhac et Les Clastres.
- Commune de Langeac : Les lieux-dits des secteurs Von et La Madeleine et l’avenue Général Leclerc du bourg de Langeac.
Réseaux d’eau potable gérés par le Syndicat des Eaux et Assainissement du Velay Rural (SEAVR) :
- Commune de Saint-Etienne-Lardeyrol : Le bourg de Saint-Etienne-Lardeyrol et les lieux-dits Montferrat, La Mouleyre, Condros, Chantres, Combriol, Lachaud de Combriol, Les Champas, Roulhac, Le Mont, Rabuzac.
- Commune de Saint-Pierre-Eynac : Les lieux-dits Montoing, Lardeyrol, La Vigne, La Conche.
- Commune de Bellevue-la-Montagne : Le lieu-dit Uffour.
- Commune de Vorey-sur-Arzon : Les lieux-dits Eyravas et Eyravazet.
Réseaux d’eau potable gérés par la Direction Eau et Assainissement (DEA) :
- Commune de Saint-Geneys-près-Saint-Paulien en intégralité

F.R.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 30 novembre 2019 - 20h28
Effectivement le dimanche 24 Novembre à Coubon nous avons trouvé que l'eau avait une odeur bizarre inhabituelle On aurait du appeler le service des eaux !!!! Plus de d'odeur le lundi suivant

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 30 novembre 2019 - 18h59
Hé oui, l'eau sur une partie du PUY est infecte et avec cela on ne sait pas si celle ci est consommable??? Certes, pour là boire c'est difficile à avaler mais quid des préparations avec café, thé, et autres potages? là motus , il aura fallut attendre plus d'une semaine pour que la presse communique... Est elle dangereuse ? circulez y rien à voir et à boire...

Signaler un abus