A la Vellav'Extrême, chacun son style sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

A la Vellav'Extrême, chacun son style

Date : 24/09/2018 | Mise à jour : 24/09/2018 11:40
Partager

La Vellav'Exrême a rassemblé près de 500 personnes, sportives ou non, pour une course d'obstacles à l'ambiance festive samedi à Saint-Paulien.

A l’occasion de la course d’obstacles la Vellav’Extrême, qui se tenait ce samedi 22 octobre 2018 à Saint-Paulien, de nombreux participants de la Haute-Loire et des départements alentour avaient fait le déplacement. Pour la très grande majorité, il s’agissait surtout d’une performance collective. Et, plus que l’effort physique, c’est l’esprit d’équipe, sous toutes ses formes, qui comptait.

>>A lire aussi : Retour en images sur la Vellav'Extrême de Saint-Paulien

Soucieux de signifier leur appartenance commune, nombre de groupes avaient leur propre dress-code. Dans l’équipe dite des « Bella Ciao », tous les membres arborent un masque et une combinaison rouge inspirés de la série « La casa de Papel ». « On est venus avec un groupe d’amis pour s’amuser, sans les enfants. Et on s’est bien entrainés… en prenant l’apéro », glisse dans un sourire le sangerminois Jérémy, l’un des équipiers masqués.

Des participants festifs avant d'être sportifs

Question préparation, d’autres avaient pris la chose un peu plus au sérieux. L’équipe « El Mambas », qui regroupait une dizaine d’amis pompiers de Landos, est allée jusqu’à suivre quelques entraînements à base de sauts d’obstacles, de courses avec poids et d’ « immersion dans la Borne ». Mais, assurent-ils, « notre seul objectif, c’est d’arriver au bout sans se faire mal et de bien s’amuser. »

A côté de ces groupes de participants joyeux et bruyants s’en trouvaient d’autres plus discrets comme Blandine de Saint-Maurice en Gourgois (Loire) et de Sabine d'Yssingeaux. Les deux amies, qui se disent très peu sportives, ont décidé de réaliser le parcours en binôme, et s’en réjouissent : « Plonger dans la boue, c’est extra avec cette chaleur ! »

E.R.


Ludivine, de Saint-Christophe-sur-Dolaizon, a embarqué un groupe d’amis ardéchois de Coucouron, dans l'aventure, comme sa copine Anaïs. Nous leur avons demandé si elles avaient déjà participé aux précédentes éditions (alors intitulées l'Auvergnate Extrême).




 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...