Haute-Loire : une quinzaine d'enfants sauvés grâce aux Poupées frimousses

ven 05/04/2019 - 13:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

"C'est pour nous un bilan très positif", juge Marc Jouve, Président de l'UNICEF de Haute-Loire, "on a eu beaucoup de retours très positifs, notamment sur la beauté de ces poupées, et sur cette initiative". Pour Marc Jouve, "les habitants de la Haute-Loire ont montré un bel exemple de solidarité" et "une quinzaine d'enfants vaccinés, c'est remarquable".
Si l'action existe depuis une quinzaine d'années, c'était la première fois qu'elle était expérimentée dans le département... et on pense déjà la reconduire car ça a été "un beau succès".

Pour la vaccination... 
L'idée est simple : en adoptant une poupée en chiffon (don de 20 € minimum), on permet à un enfant d'être vacciné et donc à un enfant d'être sauvé. Selon l'UNICEF, la vaccination sauve deux à trois milloins de vies par an et "c'est l'action de santé publique la moins couteuse et la plus efficace pour protéger les enfants contre les principales maladies". Malgré tout, chaque année, on déplore 1,5 million d'enfants qui meurent faute de vaccination.

... et pour le droit à l'identité
Le second volet solidaire de cette action concerne le droit à l'identité. Cette année, en s'engageant aux côtés de Frimousses de l’UNICEF, une partie des fonds sera directement affectée au programme "Enregistrement des naissances en Côte d’Ivoire". Sans identité, pas de droit corrollaire comme la santé ou l’éducation.
Aujourd'hui, un enfant sur trois n’a pas d’identité légale. "Aidons le troisième enfant à obtenir une identité", suggère l'UNICEF quand Marc Jouve ajoute : "250 millions d'enfants dans le monde n'ont pas d'identité, ce sont les enfants fantômes, ils n'ont rien, on ne sait pas qu'ils existent ; ce n'est pas comme chez nous où les enfants nés à la maternité, comme ceux fêtés au Puy samedi dernier, sont directement enregistrés".

"C'est bien de se serrer les coudes et de penser aux autres"
"Dès l'instant où on a le label de l'UNICEF 'Ville Amie des Enfants', il y a des actions à mener en faveur de l'enfance", précise Catherine Chalaye, adjointe à la famille et à la petite enfance en mairie du Puy, "et puis c'est bien de se serrer les coudes et de penser aux autres".
Elle nous explique que ce sont les enfants du conseil municipal des jeunes qui ont eu l'idée, en proposant des coupons (car il est interdit de récolter directement de l'argent dans ce type d'opération). "On a profité du hall de la mairie pour offrir un joli cadre et ça a été très apprécié du public", ajoute-t-elle.

----Une quinzaine de coupons a été déposée dans l'urne en mairie du Puy

-----Exposées en boutique, puis à la MPT de Chadrac
Les poupées, confectionnées par le club de couture de Chapuzac et l'école Jean de la Fontaine d'Yssingeaux, sont depuis le dimanche 31 mars retournées à la boutique ponote de l'UNICEf, au 41 rue Saint-Jacques. Il est possible de retirer sa poupée pour ceux qui l'ont déjà réservée... et d'en adopter d'autres pour ceux qui souhaitent faire une bonne action.
"Tant qu'on les a, on les expose", conclut Marc Jouve, "et on va les confier à la MPT de Chadrac du 17 mai au 14 juin pour le mois des droits de l'enfant". Parmi la soixantaine de poupées confectionnées, il en reste encore une quarantaine à l'adoption.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire