Vogue du Puy : ''On espère vraiment qu’elle sera maintenue'' sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Vogue du Puy : ''On espère vraiment qu’elle sera maintenue''

Date : 23/09/2020 | Mise à jour : 24/09/2020 07:43
Partager

Moins d’un mois avant la 78ème édition de la fête foraine ponote, la préfecture n’est pas encore totalement certaine d’assurer son maintien. Chose que ne peuvent envisager les forains déjà très durement impactés par des suppressions en série.

« Pour l’instant, elle est maintenue, partage la communication de la préfecture de la Haute-Loire ce mercredi 23 septembre. Mais on ne peut pas savoir comment va évoluer la situation sanitaire dans les jours qui viennent. On est certain de rien. » Si le ton semble serein quant à voir la place du Breuil du Puy-en-Velay occupée par une trentaine d’attractions du vendredi 16 octobre au dimanche 15 novembre 2020, aucune affirmation claire et nette n’a été prononcée officiellement. Depuis lundi 21 septembre, le département s’est, d’autre part, teinté en rouge niveau 1 sur le classement des vulnérabilités à la Covid-19. Si elle entrait en niveau 2, des mesures restrictives sanitaires devraient alors être appliquées comme l’interdiction de la tenue des marchés ou d’autres évènements populaires. Une vision d’avenir que Christopher Mazallon, patron de l’attraction Hilton Kasino, n’espère vraiment pas traverser.

Huit dates au lieu d’une vingtaine

« Ça fait douze ans que nous installons les machines à pièces du Hilton Kasino à la vogue du Puy-en-Velay, raconte Christopher Mazallon. Mais je suis issu d’une famille de forains qui a pris racine en 1917 avec mon arrière grand-père. Mes enfants sont ainsi la cinquième génération ! » D’habitude, le professionnel de la fête dispose ses 24 machines dans 30 à 40 lieux différents chaque année. « Cette année 2020 a été rude pour moi et l’ensemble de la profession, déplore-t-il. À ce jour, la vogue du Puy-en-Velay aurait dû être mon vingtième rendez-vous en temps normal. Or, je n’ai pu attaquer qu’à la mi-juillet et assurer seulement huit dates depuis. Et comme tout commerçant, je dois payer mon RSI (sécurité sociale des indépendants), mes assurances et tout le reste. »


(Photo fournie par Christopher Mazallon)

Entre 30 et 40 % du CA

La fête foraine du Puy apparaît comme un événement à ne pas manquer pour lui car elle assure, de par sa durée et sa longue tradition d’installation, entre 30 et 40 % de son chiffre d’affaires (CA) annuel. « Depuis très longtemps, la ville du Puy-en-Velay a gardé cette coutume d’accueillir les forains durant tout un mois de l’année, se réjouit Christopher Majallon. C’est rare ! De plus en plus de municipalités en France délaissent ce genre de rendez-vous populaires. Imaginer l’édition 2020 de la vogue du Puy supprimée nous blesserait énormément. » D’autant plus que la profession a mis les bouchées doubles pour respecter un protocole sanitaire en adéquation avec la sécurité des clients et la continuité de l’activité.

Comme chaque année, un avant-goût de la fête foraine a démarré cette semaine sur la place Carnot du Puy avec manège pour enfants, peluches et confiseries.

« Nous voulons coûte que coûte que les clients soient là et se sentent rassurés »

« En professionnels de l’amusement, nous avons dû faire des sacrifices, indique le patron du Hilton Kasino. Outre la désinfection des attractions à chaque passage de clients différents, nous nous sommes énormément concentrés pour optimiser au maximum la distanciation physique. De mon côté, j’ai divisé par deux le nombre de places possibles dans mon attraction. Au lieu de 24 machines à pièces, je n’en propose que 12. C’est bien évidemment un manque à gagner mais nous sommes des professionnels. Et nous voulons coûte que coûte que les clients soient là et se sentent rassurés. » D’après lui, environ 250 installations d’attractions ont eu lieu cette année dans le pays. « Aucun cluster de la maladie n’a été déclaré après elles, appuie-t-il. Notre protocole sanitaire prouve ainsi son efficacité. On espère vraiment que la vogue du Puy sera maintenue ».

Nicolas Defay




Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteJG le 26 septembre 2020 - 11h13
Après Firminy c'est Lyon qui vient d'annuler sa grande vogue (autrefois à Carnot/Perrache, depuis à la Croix Rousse) Aura-t-on le même bon sens au Puy?

Signaler un abus

img_journalisteL le 24 septembre 2020 - 21h26
si la fête foraine est annulé, il n'y aura peut-être pas de platanes saccagés cette année

Signaler un abus

img_journalisteJG le 24 septembre 2020 - 16h13
La vogue de Firminy vient d'être annulée, on ne voit pas bien comment celle du Puy pourrait être maintenue... Sauf à prendre le risque de belles contaminations, voire même d'un grand closter !

Signaler un abus