Vidéo : il est midi, le Puy.... s'endort sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Vidéo : il est midi, le Puy.... s'endort

Date : 09/03/2019 | Mise à jour : 09/03/2019 13:48
Partager

Ce n'est pas Paris qui s'éveille à cinq heures comme dans la chanson de Jacques Dutronc mais bien le Puy qui plie boutique à midi avant l'arrivée des Gilets jaunes, dont le rassemblement régional doit arpenter les rues pavées de la cité mariale ce samedi après-midi.

Dire que le Puy s'est endormi à midi est exagéré, puisque certains commerçants courageux ont décidé de rester ouverts, comme Hacène Djerdi rue Pannessac ou Laurence Cottier rue Courrerie par exemple.
Ils sont tout de même très minoritaires en comparaison aux nombreux rideaux de fer tirés dès les douze coups de midi.

>> A lire aussi : Acte XVII des Gilets jaunes : Le Puy sera-t-elle "ville morte" ?


Le traditionnel marché du samedi matin était beaucoup plus calme que d'habitude. De nombreux clients n'ont pas voulu s'y rendre et bien que maintenu, il a plié bagage bien plus tôt que les autres samedis.

Barricades et mesures préfectorales

Déjà ce vendredi, nous avions aperçu plusieurs boutiques, en plus des établissements bancaires, se barricader en perspective de l'acte XVII des Gilets jaunes qui prend une saveur particulière pour la ville préfecture puisqu'elle est le point de rassemblement régional.
Entre 2000 et 3000 manifestants sont attendus selon les Gilets jaunes (plutôt entre 1 000 et 2 000 selon les autorités), mais il y a toujours un risque de voir des casseurs se mêler à la marée jaune. Les forces de l'ordre ont d'ores et déjà intercepté sabre, marteau, maillet et batrtes de baseball en amont du rassemblement.
En parallèle, le Préfet de Haute-Loire a pris un certain nombre de mesures, interdisant notamment de porter tout objet pouvant constituer une arme, mais aussi l'interdiction d'utiliser des feux d'artifice et de vendre de l'alcool à emporter ou encore la circulation de tracteurs ou engins agricoles au Puy ce samedi. L'ensemble des mesures est à retrouver ici.

Il s’agit du 17ème samedi consécutif de mobilisation. L’ampleur de la manifestation du Puy-en-Velay est encore inconnue. Mais dans la ville tout le monde a en tête l’incendie de la préfecture qui a été en partie brûlée.

 

Maxime Pitavy





Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalistec le 11 mars 2019 - 10h10
Il faut penser par soi-même et ne pas se contenter de réciter les slogans du catéchisme marxiste-cégétiste sur la banque, la bourgeoisie, les patrons etc...Par exemple, concernant les étrangers (et je vois auxquels vous faites allusion R !) ils font, la plupart du temps les travaux que les Français de veulent plus faire...donc ils sont indispensables à notre économie !

Signaler un abus

img_journalisteR le 10 mars 2019 - 19h21
Merci au préfet qui a déclaré ville morte Samedi AM !!!! DU DELIRE !!! Tous cela pour stigmatiser le Petit Peuple ( gilet jaune ) avec MEPRIS !!! La faute est aux banques à la hautes bourgeoisie qui détruisent nos emplois Le Peuple n'a plus de travail donc retombe dans la misère !!! Le COMBLE l'Etat accepte les étrangers dans notre pays !!!!!!!!!!!!! NOUS CHERCHONS LE BATON POUR SE FAIRE BATTRE !!!!

Signaler un abus