Vidéo : cette année, on rentre en musique au Puy sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Vidéo : cette année, on rentre en musique au Puy

Date : 03/09/2018 | Mise à jour : 06/09/2018 07:11
Partager

Les établissements de Haute-Loire ont suivi les préconisations du ministre de l'Education Nationale en offrant aux élèves une rentrée musicale. Au Puy, c'était le cas à C&A Dupuy ; "l'occasion de montrer que ce lycée des métiers des sciences et techniques est aussi ouvert aux lettres et aux arts", se félicite son proviseur.

Ce lundi 3 septembre 2018, la rentrée scolaire avait lieu "en musique" dans les écoles, les collèges et les lycées. Pour cette seconde édition, les élèves sont accueillis par des chants ou des concerts afin de commencer l’année sous le signe de la joie et de la sérénité.
Il s'agit de proposer aux élèves, qui étaient déjà présents l'année précédente, d'accueillir leurs nouveaux camarades en musique, de manière chaleureuse de leur souhaiter la bienvenue. Les élèves et les parents musiciens sont aussi associés à ce temps fort de même que le milieu associatif et les collectivités locales.

Un mouvement généralisé

Ainsi en Haute-Loire, la plupart des établissements ont suivi la consigne ministérielle. "Toutes les écoles que j'ai visitées et que mes inspecteurs ont visitées pour la rentrée ont joué le jeu", témoigne l'Inspecteur d'Académie Jean-Williams Semeraro, lui-même joueur de guitare. On citera pèle-mèle le lycée professionnel Auguste Aymard à Espaly Saint-Marcel avec un chanteur lyrique baryton, le collège Laurent Eynac du Monastier-sur-Gazeille, les écoles élémentaires des Fraisses, Jeanne d'Arc et Pagnol au Puy-en-Velay, sans oublier Brioude ou encore "de nombreuses écoles rurales comme à Séneujols" selon le représentant de l'Education nationale dans le département. "Par exemple, sur la circonscription du Puy Sud, mon inspecteur me rapporte que 100% des écoles ont participé à l'opération", ajoute-t-il.

"Bâtir l'école de la confiance"

"Le développement de la pratique collective de la musique est essentiel pour bâtir l'école de la confiance", assure le Ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer, à l'origine de cette initiative. Commencer en musique, c’est "donner une tonalité de bonheur, de culture, de créativité. L’objectif est aussi d’encourager la musique comme pratique au quotidien dans les établissements scolaires", expliquait le ministre dans un entretien accordé au Parisien, où il évoque l'objectif de multiplier par trois le nombre de collégiens pratiquant le chant (actuellement 300 000 environ en France) .


"Pour que d'autres élèvres prennent goût à la musique ou la découvrent"

"La visée pédagogique, c'est de montrer que la culture fait partie de notre établissement", explique le proviseur de l'établissement Philippe Trefelle. Il y avait déjà le théâtre et les arts plastiques, mais la musique n'apparait pas comme enseignement à proprement parler, bien qu'elle soit pratiquée par un grand nombre d'élèves. "Nous tenions à mettre en avant tous ces talents dans le cadre de cette rentrée 2018 en musique comme souhaité par le Ministre", ajoute-t-il.
Pour le chef d'établissement, c'est aussi l'occasion de mettre en avant tous ses élèves qui pratiquent divers instruments et qui présentent l'option en candidat libre au bac, "et nous souhaitions qu'ils nous fassent part de leurs talents pour que d'autres élèvres prennent goût à la musique ou la découvrent".
À terme, l'objectif est de s'appuyer sur ces élèves pour qu'ils viennent présenter des pièces qu'ils jouent "afin d'organiser une immersion culturelle dans un premier temps à destination de nos élèves internes mais ensuite d'un public plus large", conclut Philippe Trefelle.




Maxime Pitavy

Exemple aussi au collège Laurent Eynac du Monastier-sur-Gazeille :

 



Ou encore à Séneujols :

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteR le 4 septembre 2018 - 12h47
Leur hiérarchie ordonnerait d'accueillir les élèves déguisé en casimir : certains le feraient... C'est beau l'ouverture à la culture et autres fanfreluches dans nos lycées, mais qu'en est-il de l'essentiel ? Ecrire et parler correctement, savoir rédiger un CV.... Qui trop embrasse mal étreint.

Signaler un abus