Vidéo : Karen Brunon en studio avec Benjamin Biolay sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Vidéo : Karen Brunon en studio avec Benjamin Biolay

Date : 09/10/2014 | Mise à jour : 10/10/2014 12:10
Partager

Ce mercredi, la Ponote et violoniste et chanteuse illustre Karen Brunon a twitté un extrait vidéo des sessions d'enregistrement de son nouvel album, réalisé par Benjamin Biolay, son ami depuis son adolescence. Un petit bijou.

Elle baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance. Ses parents tenaient le magasin Opus 43 Musique au Puy-en-Velay. Jusqu'à l'âge de 11 ans, Karen Brunon a fait ses classes, au violon, au Conservatoire du Puy (aujourd'hui Atelier des arts), avant de rejoindre Lyon, puis Paris, pour faire carrière dans le milieu musical. C'est aujourd'hui une artiste reconnue dans la variété française. Elle est aussi " Premier violon " dans l'orchestre de Julien Clerc, et elle a déjà eu l'occasion de jouer pour les plus grands : Charles Aznavour, Michel Legrand, Vanessa Paradis, Mika, Raphaël... En 2012, Karen Brunon crée, aux côtés de Calogero et de Stanislas, le groupe Circus dont le titre « Sur un fil » est sorti le 18 juin 2012. Dans cet album, Karen Brunon fait découvrir ses talents de musicienne, mais également de chanteuse.

Elle fait profiter Le Puy de ses relations

De temps en temps, la Ponote revient en Haute-Loire... et elle ne vient pas seule. Avec son ami Laurent Voulzy, Karen Brunon a offrir un cadeau d’anniversaire aux Ateliers des Arts en janvier 2013, en permettant d’associer des élèves à quelques morceaux du concert « Lys and Love Tour » au centre culturel de Vals-près-le-Puy.

La violoniste devient chanteuse

Quelques mois plus tard, en novembre 2013, Karen Brunon est revenue au Puy avec son groupe Circus, créé en 2012. Le public du théâtre municipal, totalement complet pour l'occasion, a pu voir des grands noms de la scène française : Calogero à la basse et l'harmonica, Stanislas au piano et à l'orgue, Philippe Uminski et Elsa Fourlon à la guitare, et bien sûr Karen Brunon au violon et au clavier.

Après le single, l'album avec Biolay

Bien qu'occupée par la tournée de Circus, Karen Brunon sortait alors un premier single intitulé "Où je vais", disponible en téléchargement gratuit sur son site internet officiel. Un projet rendu possible deux ans après avoir récolté 100 000 euros sur le site de My Major Company. Elle préparait également son premier album de dix chansons, intitulé "La fille idéale", réalisé par Benjamin Biolay avec la participation de Stanislas, Keren Ann, Elodie Frégé, Marie Bastide... Le voici qui arrive. Sortie prévue le 20 octobre prochain. Ce mercredi 8 octobre 2014, Karen Brunon a twitté une vidéo de l'enregistrement de son nouvel album sur "Où je vais" :







En voici le clip officiel :






  • Biographie


La carrière de Karen Brunon a explosé très tôt, en 1996, lors d’un concert de Michel Legrand au Carnegie Hall, où elle tient la place de 1er violon. À 5 ans, elle convainc sa mère de lui offrir cet instrument qui ne la quittera plus. De l’école de musique du Puy, elle rejoint à 11 ans le Conservatoire de Lyon où elle obtient le 1er prix. Là-bas, elle fait une rencontre déterminante, celle de Benjamin Biolay, alors tubiste.

À 15 ans elle entre au Conservatoire de Paris. Adolescente moins assidue mais toujours autant talentueuse, elle y reçoit à nouveau un 1er prix. Elle a 19 ans, elle quitte le Conservatoire. L’expérience Michel Legrand lui donne des ailes. Karen Brunon devient peu à peu la violoniste référence de la chanson (au sens noble et large du terme) : Charles Aznavour, Laurent Voulzy, Étienne Daho, Keren Ann, Brian Wilson, Vanessa Paradis, Mika, Woodkid, elle est leur premier violon à tous. Mieux, quand Gad Elmaleh investit l’Opéra de Paris armé d’un quatuor à cordes, c’est encore elle qui assure la première place.

Quand Damon Albarn (Blur, Gorillaz) donne un concert intimiste à L’Alhambra, c’est Karen Brunon qu’il choisit. Une renommée qui vient du classique, qui a su conquérir les artistes français et qui, peu à peu, dépasse les frontières. Des centaines de concerts à travers le monde. Des dizaines de sessions d’enregistrements aux côtés des plus grands.

Et un premier projet personnel, en 1999, avec Keren Ann et Benjamin Biolay. Dans cette ère pré-Jardin d’hiver, les trois artistes forment le groupe Shelby, dont l’album sortira chez EMI. L’occasion pour Karen Brunon de sceller une amitié profonde avec Keren Ann et Benjamin Biolay. L’occasion aussi de se confronter pour la première fois à l’écriture.

S’en suivra une autre rencontre décisive : Calogero. Depuis quelques années, Calogero projette de créer un groupe, entouré des artistes qu’il aime. Le groupe s’appellera Circus, Karen Brunon en sera la violoniste, elle y posera aussi sa voix. Le succès sera immédiat : plus de cinquante concerts en France, un disque d’or, l’enchaînement des émissions de télé et de radio, le succès critique, le succès public.

La violoniste professionnelle redevient une débutante lorsqu’elle pénètre pour la première fois au Studio ICP pour y enregistrer SON album. À l’heure de la remise en question artistique et de la prise de risque, c’est à un vieil ami qu’elle fait appel. Benjamin Biolay assurera la réalisation du disque. Si Karen Brunon écrit une grande partie des musiques, elle laisse volontiers la place à ceux dont le talent l’impressionne. Pour les textes, elle fait appel à Élodie Frégé, Marie Bastide, David Verlant, Biolay aussi. Pour les musiques, elle s’adjoint l’aide de Keren Ann, de Stanislas, de Biolay encore.
La rythmique est pop, lourde, cadencée. La voix est là, tantôt en avant, tantôt considérée comme un instrument à part entière. L’album est féminin, romantique, sensuel. La voix est chaleureuse, embrassante, abrasive.

(source My Major Company)

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...