Vendu 356 800 euros en juin, le manuscrit du Puy de nouveau sur le marché sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Vendu 356 800 euros en juin, le manuscrit du Puy de nouveau sur le marché

Date : 14/12/2015 | Mise à jour : 14/12/2015 11:10
Partager

Mis en vente aux enchères le 1er juin pour 50 000 euros, il a été vendu 356 800 euros... et il est de nouveau en vente. Ce manuscrit du XIe siècle provient de la cathédrale du Puy-en-Velay et présente un très grand intérêt historique et musicologique.

Le manuscrit liturgique du XIe siècle avait suscité un intérêt considérable : mis en vente aux enchères à 50 000 euros le lundi 1er juin dernier (lire), la Haute-Loire avait mobilisé 90 000 € (une souscription en interne avait permis à la cathédrale du Puy de recueillir 50 000 €, auxquels il fallait ajouter la participation des particuliers pour environ 23 000 € et enfin l'aide des diverses collectivités et archives de France) dans l'espoir de l'acquérir.
Mais les enchères avaient grimpé bien au-delà des moyens qu'avaient mobilisé le département, puisque le manuscrit a finalement été vendu à Vienne (Autriche) pour la somme de 356 800 euros frais compris. Ainsi, ni la Haute-Loire, ni la BNF (bibliothèque nationale de France) n'étaient parvenu à mettre la main sur l'ouvrage, "perdu pour les chercheurs et le grand public" nous confiait en juin dernier (lire) Martin de Framond, conservateur en chef du patrimoine et directeur des Archives départementales de la Haute-Loire.

Inestimable car d'importance académique exceptionnelle

Ce rarissime parchemin de 276 pages est un sacramentaire inconnu de la cathédrale du Puy, datant de la seconde moitié du XIe siècle, juste avant la Première Croisade. Il s’agit d’un livre liturgique complexe, mêlant textes et musique. Ceux qui connaissent de réputation les livres ornés de Gaillac reconnaîtront l’enluminure aquitaine des débuts de l’époque romane, jusqu’ici inconnue au Puy. Le précieux document est tout de même partiellement détérioré et présente quelques lignes illisibles, mais il demeure un manuscrit d'importance académique exceptionnelle, notamment en terme d'histoire liturgique.
Il s'agit probablement du plus vieux specimen vérifiable pour ce diocèse. La valeur exceptionnelle de ce codex réside dans le fait qu'il n'a jamais été restauré, son âge très avancé et la compilation de textes partiellement inconnus. La couverture du livre manque, seul un petit plateau en bois demeure de la couverture arrière.

L'origine Ponote du manuscrit formellement établie

L'origine est absolument établie comme venant du Puy-en-Velay, comme les archives de l'Eglise en témoignent. Le codex est arrivé en Bohémie au début du XVème siècle, comme le montrent les archives de la martyrologie.
A l'intérieur, le contenu propose principalement des informations ayant trait aux rituels, aux instructions liturgiques pour le prêtre et aux sacrements pour l'évêque, qui ne sont pas bien clairement séparés au XIème siècle. Il est demandé à l'acheteur de continuer à étudier cette coopération de valeur.

Quel prix atteindra-t-il cette fois-ci ? 

Voilà que ce manuscrit réapparait en Suisse, dans un catalogue de vente de Jorn Gunther à Bâle, commerçant en livres et manuscrit rares, puisqu’il est en première position dans son catalogue n° 15 (lire). Le manuscrit de Haute-Loire est donc à nouveau en vente. Quel prix atteindra-t-il cette fois-ci ? La revue Les Cahiers de la Haute-Loire dans son dernier numéro (2014-2015) publie les premières études en français sur ce manuscrit, avec notamment la contribution de deux spécialistes de l’université de Vienne et une vingtaine d’illustrations inédites, le tout en 44 pages :
- Framond Martin de, Perre Didier, Le sacramentaire du Puy-en-Velay (XIe siècle)
- Klugseder Robert, Découvertes d'importantes sources liturgiques et musicales de Salzbourg et du Puy-en-Velay
- Roland Martin, Le sacramentaire du Puy-en-Velay, description préliminaire.

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...