Une voiture volée en cavale sur la RN88 sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Une voiture volée en cavale sur la RN88

Date : 19/11/2019 | Mise à jour : 20/11/2019 06:28
Partager

Ce mardi, peu avant 9h, les fuyards étaient toujours recherchés. Un contrôle, une herse et des coups de feu n'ont pas réussi à les stopper, ce lundi soir, entre Bessamorel et Firminy.

Ce lundi 18 novembre 2019, vers 18h, les internautes ont donné l’alerte, notamment sur le groupe public Facebook info police/gendarmerie Pays Des Sucs RN88 St Etienne/Le Puy en Velay.

C’est parce qu’elle avait été signalée comme volée qu’une voiture a été repérée par un policier municipal, ce lundi, en fin de journée, à proximité du Puy-en-Velay, circulant en direction de Saint-Etienne.
Les gendarmes l’attendaient au niveau des travaux du viaduc du Ramel à Bessamorel. Maintenant que deux voies sont empruntables, la voiture volée a pris la voie à contre-sens. Une herse a été déployée à l’autre bout du viaduc. La voiture a continué sa course avec un pneu crevé. Un gendarme a ouvert le feu  vers le bas, mais la voiture a continué, suivie par deux véhicules de gendarmerie dont un que la voiture volée a percuté.

"On ne pouvait pas risquer de bloquer la RN88"

Sur le parcours, la voiture a échappé à un contrôle. "On ne pouvait pas risquer de bloquer la RN88, explique le colonel Rabasté, commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Loire, car les auteurs, se trouvant bloqués, auraient foncé dans les autres véhicules pour se frayer un chemin." C'est aussi pour cette raison que les gendarmes ne se sont pas livrés à une véritable course-poursuite en pleine heure de pointe, d'après le colonel Rabasté, préférant jalonner le parcours du véhicule à divers points de la nationale.

La voiture en cavale a ainsi poursuivi jusqu’à la cité de Firminy-Vert où le véhicule a été abandonné. C’est là que l’on a perdu la trace des fuyards. A cette heure (8h50 ce mardi), les fuyards sont toujours recherchés. Combien sont-ils ? Les enquêteurs ne le savent pas précisément.

La police technique et scientifique est en train de procéder aux relevés notamment autour du viaduc de Bessamorel. Aucun autre véhicule n'a été touché par les coups de feu, nous assure le colonel Rabasté.

Annabel Walker



 
Partager

Vous aimerez aussi