VIDEO: une salle de sieste pour les étudiants stéphanois sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

VIDEO: une salle de sieste pour les étudiants stéphanois

Date : 17/01/2017 | Mise à jour : 28/01/2017 10:36
Partager

La BU Santé de l’Université Jean Monnet Saint-Étienne inaugure une salle de sieste à destination des étudiants de médecine en ce début d'année. Unique en France, cet espace innovant en bibliothèque universitaire est ouvert sur le Campus Santé.

À destination des étudiant-e-s de médecine, au rythme de vie étudiante très intensif, la salle de sieste de la BU santé offre un véritable service, soutenu par la faculté de Médecine et ses enseignants. Après avoir observé de nombreux étudiant-e-s interrompre leurs révisions pour dormir sur des tables, le personnel a pris conscience de leur état de fatigue et de stress. Il a dès lors engagé un échange pour comprendre leurs attentes. Pour y répondre, toute l’équipe de la bibliothèque universitaire du Campus Santé s’est investie dans l’aménagement et la confection d’une salle dédiée à la sieste régénérante "Powernap" à l’intérieur de la nouvelle BU Santé.

Cet espace aux couleurs apaisantes est résolument voué au bien-être des étudiant-e-s. Ainsi est née la salle des Mille et une nuits, où les étudiants pourront se glisser dans des tentes confortables, et profiter de couchages moelleux dans une ambiance étoilée et orientale pour une pause bienfaitrice et cocooning, dans un emploi du temps très chargé, entre révisions et gardes à l’hôpital.

Reportage diffusé dans le Journal de TL7 le 27 janvier:


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 28 janvier 2017 - 11h02
On veut la même pour Tréfilerie !!!

Signaler un abus

img_journalisteAnonyme le 17 janvier 2017 - 17h37
Et pour les autres étudiants à Tréfilerie, à Métare ? J'y pense à chaque fois que je vais à la BU, y'a aucun endroit pour se reposer VRAIMENT (et quand t'es dans un appart où tes voisins ne dorment jamais...) et aucun "siège" pour lire confortablement et se relaxer tout en travaillant

Signaler un abus