Une altiligérienne aux championnats de France d'équitation sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Une altiligérienne aux championnats de France d'équitation

Date : 12/07/2017 | Mise à jour : 17/07/2017 06:31
Partager

Cette collégienne de Brives-Charensac a disputé les championnats de France le week-end dernier. Elle termine à la 13ème position dans sa catégorie, parmi 28 concurrents.

Nous avions rencontré cette graine de championne d'équitation début juillet, avant son départ pour les championnats de France, dans le cadre de l'émision Zone Mixte. Vous pouvez (ré)écouter son interview en cliquant ici.

A cheval entre le collège et l'équitation

Amalia est une élève du collège Jules Vallès. Dès qu'elle quitte l'établissement scolaire, elle file à Yssingeaux aux écuries de Cety, de Thierry de Bladis, cavalier instructeur et chef de piste, entraîner Black, son poney. Ce poney est issu de l'élevage Ancels dans le Puy-de-Dôme (63). 
Elle était à Lamotte-Breuvon, dans le Loir-et-Cher, le week-end dernier pour disputer les championnats de France de saut d'obstacle. Il s'agit d'une énorme machine, avec 20 journées de compétitions, 1 500 clubs représentés et 8 000 poneys.


Une belle performance pour l'altiligérienne... et son cheval, le benjamin de la compétition

Amalia et son poney Black ont réalisé deux beaux parcours sans fautes en Poney 1, catégorie excellence. Ils sont classés 13e couple Français parmi 28 concurrents dans la catégorie.
Autre performance digne d'être soulignée : Black est le plus jeune cheval du groupe de 245 cavaliers présents à Lamotte-Breuvon, dans le Loir-et-Cher.


Un sport qui se démocratise

La Fédération Française d’Equitation est la troisième fédération sportive en termes de licenciés et la première en tant que sport féminin. Avec plus de 60% d’augmentation des cavaliers ces dix dernières années, elle est aujourd’hui riche de près de 665 000 licenciés. Un million de familles françaises dont le revenu fiscal moyen est de 25 à 30 000 euros par an sont concernées par le cheval.


Le premier employeur sportif privé

La filière équestre compte 40 000 emplois directs et 20 000 emplois induits, essentiellement ruraux et non délocalisables, dans 8 500 centres équestres. C’est une filière économique équilibrée, créatrice d’emplois non subventionnés, elle est également le premier employeur sportif privé en France.



Le saut d'obstacle, la locomotive de l'équitation

Le saut d'obstacles est la discipline leader en France. Elle représente plus de 80 % de l'activité concours, aussi bien en termes de compétiteurs que d'épreuves ou d'engagements en compétition.
Cette discipline consiste à enchaîner un parcours d'obstacles sans faute. les épreuves sont destinées à démontrer chez le poney sa franchise, sa puissance, son adresse, sa rapidité et son respect de l'obstacle.


Maxime Pitavy

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire