Un site web pour les victimes d'un prêtre accusé de pédophilie sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Un site web pour les victimes d'un prêtre accusé de pédophilie

Date : 13/01/2016
Partager

Plusieurs victimes d'agressions sexuelles durant leur enfance dans la région lyonnaise et roannaise, qui ont porté plainte contre un prêtre, ont décidé de "briser l'omerta" en créant une association, "La parole libérée", et un site internet.

"C'est un espace d'expression et de soutien aux victimes des actes de pédophilie qui se sont déroulés au sein du Groupe Saint Luc (groupe de scouts indépendants, ndlr) de 1970 à 1991. Nous saisissons la morale, nous ne sommes pas la justice", a expliqué lors d'une conférence de presse François Devaux, 36 ans, président de l'association. Les accusations ont été jugées suffisamment sérieuses pour que le diocèse de Lyon sorte de son silence en octobre et prenne l'initiative, exceptionnelle, de rendre publique l'existence des plaintes déposées contre le prêtre. Une enquête préliminaire pour "agression sexuelle" a été ouverte en juillet. L'association publie sur son site de nombreux témoignages, ainsi qu'une "lettre d'aveux" du prêtre adressée au père d'une victime: "je n'ai jamais nié les faits qui me sont reprochés. Ils sont pour moi une blessure profonde dans mon coeur de prêtre", peut-on lire dans ce courrier manuscrit et signé. Selon François Devaux, le religieux avait été écarté du camp de scouts après des faits commis en 1991. Mais pour être "seulement" déplacé dans le diocèse et se retrouver à Roanne où il a été chargé par la suite de 15 lieux de culte et de cours de catéchisme à des enfants.

Se rendre sur le site veritegroupesaintluc.fr

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...