Un petit Coup de Pouce pour cinq enfants de Brives sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Un petit Coup de Pouce pour cinq enfants de Brives

Date : 06/11/2018 | Mise à jour : 08/11/2018 14:47
Partager

Novembre 2018 marque la deuxième édition de l'initiative « Coup de Pouce » : une action de coopération éducative proposée à cinq enfants en classe de CP à l'école de la République. Une rentrée périscolaire qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la politique de la municipalité de Brives-Charensac en matière d’éducation.

Trois écoles retenues

"Coup de pouce" a été lancé l'année dernière, sous l'impulsion des PEP 43 qui ont réussi à trouver les subventions nécessaires. Trois écoles ont été désignées par l'Inspection d'académie et les mairies concernées : l'école de la République de Brives (public) et les écoles ponotes Marcel Pagnol (public) et Saint-Régis Saint-Michel (privé).

"Raccrocher le wagon"

Cette initiative proposée à cinq enfants de CP de l'école de la République, permet de bénéficier d'un "coup de pouce" pour ne pas se détacher de leur scolarité malgré quelques difficultés. "L'opération coup de pouce leur permet de raccrocher le wagon" nous explique Laurent Dufaud, adjoint Enfance et Jeunesse à la mairie de Brives-Charensac. C'est aussi selon lui, l'occasion de reprendre confiance en eux grâce à toutes les activités et rencontres que propose "Coup de pouce".

A la découverte de la lecture

Ces élèves de CP vont travailler 1h30 de plus que leurs camarades les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Des heures effectuées dans leur école, dans un local aménagé avec un animateur pour découvrir le plaisir de lire à travers des activités ludiques. Le tout via une méthodologie pointue. La nouvelle session d'élèves qui bénéficient de cette initiative va démarrer en novembre et terminer en juin. Odile Orfeuvre, vice-présidente des PEP 43 (Association Départementale des Pupilles de l'Enseignement Public) se félicite de ce projet, qui a connu un grand succès pour sa première édition en 2017 : "Les enfants qui ont participé ont fait beaucoup de progrès en lecture et ils ont même découvert la littérature. "Coup de Pouce" apporte également une ouverture culturelle." 

À ne pas confondre

Le dispositif "Coup de pouce" est différent des cours supplémentaires dispensés par petits groupes par des enseignants des réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) à la demande des établissements. Ce dispositif de l'Éducation nationale est mobilisable en fonction des moyens humains disponibles.

"Le CP, une classe charnière"

Odile Orfeuvre et Lucy Kendrick, directrice Del et Solidarité des PEP43, sont "engagées aux côtés de l'école et militantes pour que les élèves aient leur propre parcours de réussite. Le CP est une classe charnière, nous insistons beaucoup sur l'engagement des familles." Des familles qui signent une charte bienveillante avec par exemple, le devoir de féliciter et d'encourager l'enfant dans ses réussites. Mais encore celui de parler avec son enfant de sa journée en regardant ses cahiers d'école et son cahier coup de pouce. Les parents s'engagent également à participer à des sessions ou à des activités comme visiter la médiathèque de Brives par exemple. Les animateurs quant à eux se doivent d'aider l'enfant dans sa découverte du plaisir de lire mais aussi petit à petit, de passer le relais aux parents. Odile Orfeuvre nous l'assure, "coup de pouce est périscolaire et même périfamilial."

PEP 43 porte ce projet mais il a besoin du soutien des communes

La mairie de Brives-Charensac est partie prenante de "Coup de Pouce ", une action de coopération éducative qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la politique de la municipalité en matière d’éducation, d’accès au livre et au plaisir de la lecture. Un engagement depuis 2017, pour lancer la première édition.

A.M.



Ont subventionné cette action : la Caisse d'allocations familiales (CAF) de la Haute-Loire dans le cadre du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité, la Fondation Lire et Comprendre, les mairies de Brives-Charensac et Le Puy-en-Velay. Quant à La Librairie Laïque, elle a fourni toutes les fournitures scolaires pour les trois clubs pour la 2ème année consécutive.

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteBA le 10 novembre 2018 - 01h09
Les enseignants de l'école et le RASED (c'est-à-dire les professionnels de l'enseignement et de l'éducation) n'ont-ils pas fait progresser ces élèves ? Un peu de modestie, d'humilité et de respect envers les enseignants de ces écoles tout de même ! Quant à ces élèves étiquetés en difficultés, leur photo et celle de leurs parents paraît sur intenet... ; je ne ferai pas de commentaire...

Signaler un abus