Un hélicoptère au-dessus de la Loire pour surveiller le réseau électrique sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Un hélicoptère au-dessus de la Loire pour surveiller le réseau électrique

Date : 04/12/2018
Partager

Au mois de décembre, un hélicoptère va survoler à basse altitude une partie du réseau électrique sur la Loire pour le compte d’Enedis. L’objectif : veiller de près au réseau public de distribution d’électricité afin de garantir une bonne qualité d’alimentation aux clients.

L’hélicoptère de Jet Systems est mandaté par Enedis, gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité. Il survole, durant le mois de décembre, près de 600 km de lignes électriques moyenne tension (20 000 volts) sur le département de la Loire. Les survols, ayant pour but de scruter le réseau électrique de très près, devraient démarrer aux alentours du 3 décembre pour se terminer autour du 21 décembre, en fonction des conditions météorologiques.

En se rapprochant au plus près des lignes électrique, l’hélicoptère permet 2 choses essentielles:

- repérer la végétation qui pourrait se rapprocher trop près des lignes électrique moyenne tension, c'est-à-dire se trouver à moins de 50 cm. Les zones répertoriées précisément permettront ensuite à Enedis, gestionnaire du réseau public de distribution électrique, de programmer et de prioriser les interventions d’élagage nécessaires

- repérer et répertorier d’éventuelles anomalies présentes sur les lignes électriques moyennes tension autour du matériel. Le diagnostic réalisé sert alors pour Enedis à programmer des interventions de maintenance sur le réseau électrique. Du matériel comme des isolateurs ou des ponts sont ainsi passés au crible pour anticiper les pannes et ainsi prolonger la durée de vie du réseau électrique

Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteAnonyme le 4 décembre 2018 - 18h59
Entre les tempêtes qui arrachent des lignes (et qui sont de plus en plus fréquentes), la neige lourde, et l'élagage, il faudrait, une bonne fois pour toutes, enterrer les lignes.

Signaler un abus