Un Roi de l’oiseau sous surveillance sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Un Roi de l’oiseau sous surveillance

Date : 15/09/2020 | Mise à jour : 18/09/2020 16:58
Partager

Tapis de comptage, vidéo surveillance, dispositif policier renforcé... Tout a été pensé pour que les 35ème fêtes Renaissance du Puy se déroulent dans le respect strict des mesures sanitaires obligatoires. Encore un grand évènement qui restera dans les annales de son histoire.

Règles sur la consommation d'alcool :

La Ville a pris des arrêtés qui interdisent la vente d’alcool à emporter de 22 heures à 6 heures ainsi que la consommation d’alcool sur la voie publique dans un périmètre délimité du centre-ville. Les rives du Dolaizon (secteur Baccarat), les squares de Lattre de Tassigny et de Saint-Laurent, le jardin de Pomarat sont aussi concernés par ces mesures d’interdiction de consommation de boissons alcoolisées.

La différence entre la vidéo de protection et la vidéo surveillance ? La première est visualisée a posteriori pour résoudre une affaire. La seconde est examinée en direct. « L’idée de mettre en place ce procédé est d’améliorer la réactivité des équipes sur le terrain, lors des grandes manifestations comme le Roi de l’Oiseau, explique Michel Chapuis, maire du Puy-en-Velay. Le personnel de la police visionnera les caméras et pourra alerter en direct les équipes présentes sur place au cœur de la manifestation pour qu’elles interviennent immédiatement. »
Michel Chapuis revient sur le fait que l’application de la vidéo surveillance durant les événements d’ampleur comme le Roi de l’Oiseau provient d’une demande forte lors de la campagne des dernières municipales.

Surveiller pour repérer les comportements inadaptés

Durant les trois jours de la fête qui se tiendront du vendredi 18 au dimanche 20 septembre 2020, des policiers municipaux seront en place, sur le terrain et derrière les écrans au Centre Opérationnel Départemental (COD) chaque soir en préfecture. « Si un agent repère quelqu’un sans masque ou une personne en train de boire debout et pas assise comme le veut le règlement en vigueur, il pourra signifier cette infraction à l’un des policiers présents sur les lieux, précise Eric Cluzeau, directeur départemental de la sécurité publique et commissaire. C’est vrai que nous faisons face à une inconnue avec ce contexte particulier. Mais nous allons tout faire pour que les risques sanitaires soient réduits au maximum. »

Chaque jour, entre quatre et six policiers municipaux, dont certains armés, couvriront toute la zone dédiée à cette édition du Roi de l’Oiseau. Juste pour rappel : le non port du masque est puni d’une amende de 135 euros.

« Un tableau d’affichage indiquera le nombre de festivaliers présents à l’intérieur »

L’espace dédié à ce 35ème opus comprendra le jardin Henri-Vinay mais aussi la place du Breuil. Les deux zones fusionneront ainsi durant les trois jours de festivités pour ne faire qu’un unique bloc. « Il y aura une seule entrée et une seule sortie, décrit Michel Chapuis. Un tapis de comptage sera installé sur ces deux portes, ces dernières connectées entre elles, afin de savoir précisément et en temps réel combien de personnes se trouvent sur la zone à l’instant T. Un tableau d’affichage indiquera aux gens le nombre de festivaliers présents à l’intérieur. La jauge maximale ne doit pas dépasser 5 000 personnes. »

Un arbre à savon est prévu pour le lavage de mains. « Il y aura même des médecins en costume Renaissance pour sensibiliser les gens sur la transmission de la maladie, confie le maire du Puy. Des spectacles sur les pandémies de l’époque comme la peste sont prévus au programme afin d’ajouter un aspect pédagogique autour du sujet ».

Des militaires pour assurer la sécurité à l’extérieur

« Ce que je redoute le plus n’est pas ce qu’il va se passer à l’intérieur car la très grande majorité des gens respectent les mesures sanitaires, souligne Eric Cluzeau. Mais c’est l’extérieur qui me préoccupe »

Stéphane Clabeaux, conseiller municipal, a été nommé conseiller délégué à la sécurité pour la Ville au mois de juillet. Son rôle est de faire le lien entre la population, la police municipale et le maire. « Nous avons sollicité l’ensemble des effectifs policiers et tous ont répondu présents pour assurer une sécurité à la fois civile et sanitaire des fêtes Renaissance », nous apprend-t-il.

Nicolas Defay


Vous aimerez aussi



Commentez

img_journalisteN le 18 septembre 2020 - 11h41
Dans ce contexte de reprise très rapide de l'épidémie, je trouve qu'il n'est pas sérieux d'avoir maintenu ces fêtes. L'épidémie est repartie parce qu'on est inondé de fausses informations, ça se soigne ( merci Raoult ), le virus est moins virulent ( merci Montagnier ), le virus n'est qu'un moyen de tenir les populations ( merci les complotistes ), et enfin, on se retrouve avec une population qui n'a pas prise la chose au sérieux, l'épidémie repart, il y a aura des morts, triste.

Signaler un abus

img_journalisteAL le 18 septembre 2020 - 07h17
Quand on sait que la course des filles a été annulée , que beaucoup de manifestations sont reportées et là, tout naturellement on maintien les fêtes du roi de l'oiseau fête bourgeoise par excellence et on verbalisera les jeunes gens ivres car il faut bien que les bars fassent du bénéfice, et ils vendront de l'alcool à tout va. C'est d n'importe quoi autorisé par monsieur le préfet .Quelle honte...

Signaler un abus

img_journalistebb le 17 septembre 2020 - 21h58
La mobilisation de l'ensemble des forces de police pour cela présentera un avantage apprécié des professionnels de la cambriole et autres malhonnêtetés nécessitant de ne pas être éclairé par des gyrophares bleus. (vous avez appelé la police, ne quittez pas.. etc..etc..etc..) Bel l'effort sur l'humour (noir..) des spectacles sur les pandémies de l'époque et des médecins costumés! Pratiquerons t-ils saignées, purges et autres clystères en public? Une 35 ème à vite oublier!

Signaler un abus