Trésoreries finalement reconduites à St-Paulien, Vorey et Saugues sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
logo_zoom

Trésoreries finalement reconduites à St-Paulien, Vorey et Saugues

Date : 10/10/2018 | Mise à jour : 11/10/2018 06:20
Partager

Les centres des impôts de Saint-Paulien, Saugues et Vorey devaient fermer au 1er janvier prochain. Finalement, la décision a été reportée à plus tard.

Dans le cadre des opérations de réorganisation des implantations des centres des finances publiques menées dans chaque département, trois projets de fermeture de trésorerie étaient prévus en Haute-Loire au 1er janvier 2019. Ces projets concernaient les trésoreries de Saint-Paulien, Saugues et Vorey.

Le Ministre de l'Action et des Comptes Publics souhaitant réexaminer de manière plus globale l'implantation du réseau, a décidé de ne pas procéder au 1er janvier 2019 à la fermeture d'un certain nombre de centres des finances publiques dont les trois trésoreries de Haute-Loire.

La réaction de la CGT Finances Publiques 43 :

« Les seules batailles perdues d'avance sont celles que l'on ne mène pas. » Cette maxime s'applique parfaitement au maintien de la Trésorerie de Vorey-sur-Arzon selon Georges Trescarte secrétaire CGT Finances publiques de Haute-Loire.

La Direction Départementale des Finances Publiques (DDFIP 43) avait décidé, en avril 2017, de fermer cette trésorerie au 1er janvier 2019. La CGT FIP 43 s'y était fermement opposé, suivie par les autres organisations syndicales locales. Les élus locaux, prévenus, avaient mobilisé les populations concernées. Une grande manifestation commune avait eu lieu à Vorey. Des élus ont même proposé une motion lors d'une réunion de la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay et ont réussi, non sans mal, à la faire adopter.

Pour Georges Trescarte, l'annonce faite officiellement du maintien de la Trésorerie de Vorey démontre, « s'il le fallait encore, que la défense des services publics de proximité peut et doit aboutir à l’arrêt de ce désengagement de l’État au plus près de tous les citoyens ». La CGT FIP 43 appelle tous les agents des Finances Publiques, tous les élus ruraux et tous les citoyens à s'opposer systématiquement à toute nouvelle fermeture. Et de renchérir : « D'autres dérives, telles que l'obligation de la télédéclaration sous peine de majorations, l'interdiction de payer en numéraire, l'obligation de prendre un rendez-vous pour compenser l'accueil traditionnel aux guichets, doivent aussi être dénoncés fermement. »



 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...

Soyez le premier à émettre un commentaire