Tour de France : plus de 400 gendarmes sur les routes pour l'étape en Haute-Loire sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

logo_zoom

Tour de France : plus de 400 gendarmes sur les routes pour l'étape en Haute-Loire

Date : 04/07/2019 | Mise à jour : 09/07/2019 11:22
Partager

C'est un dispositif de sécurité de grande ampleur qui sera mis en place le 14 juillet prochain à l'occasion du passage du Tour de France sur les routes altiligériennes entre Aurec-sur-Loire et Brioude.

408 militaires mobilisés dont 154 actifs et réservistes du département, 20 motocyclistes, une centaine d'élèves de l'école de gendarmerie de Montluçon, une centaine de gendarmes de départements limitrophes ainsi que des effectifs de l'escadron de Versailles-Satory.

408. C'est le nombre de gendarmes qui seront mobilisés sur la neuvième étape du Tour de France dont le tracé zigzaguera sur un parcours de 170km traversant la Loire, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme. Les coureurs devront notamment grimper le Mur d'Aurec-sur-Loire, traverser Usson-en-Forez, Craponne-sur-Arzon, Arlanc, puis La Chaise-Dieu, Javaugues, Vieille-Brioude, attaquer la Côte de Saint-Just avant d'atteindre la ligne d'arrivée à Brioude.

>> A lire : Brioude roule pour le Tour de France

Lancé samedi dernier depuis Bruxelles, le Tour de France devrait rassembler entre dix et douze millions de spectateurs sur les bords des routes françaises. Une marée humaine qui nécessite un dispositif de sécurité de grande ampleur sur chaque étape de la Grande Boucle. Depuis l'annonce du passage du Tour de France en Haute-Loire, toutes les forces vives (la Préfecture, le Conseil départemental, les services de la DIR -- Direction interdépartementale des routes -- Massif Central, les hôpitaux, les pompiers ainsi que les gendarmes) du département s'organisent pour que l'événement soit la plus belle et la plus grande fête sportive de l'année. Et cela passe notamment par la sécurité et la mise en place d'un dispositif axé sur trois thèmes : la lutte antiterroriste, la gestion de l'affluence de personnes et les comportements à risques.

"C'est grâce au Tour de France que j'ai découvert Le Puy-en-Velay"

Le colonel Jean-Pierre Rabasté, commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Loire, est en charge de la mise en place de ce dispositif qui sera assuré par 408 militaires donc, auxquels vient s'ajouter la Garde Républicaine qui escorte le Tour et la caravane. En 2017, le colonel de gendarmerie arrivait au Puy-en-Velay, tandis que le Tour de France venait tout juste de quitter la cité vellave. "C'est d'ailleurs grâce au Tour de France que j'ai découvert la ville du Puy-en-Velay", se souvient Jean-Pierre Rabasté.

>> A lire aussi : Photos : sur les routes du Tour 

La caravane gendarmerie

Quatre véhicules suivront la caravane du Tour de France pour promouvoir les métiers et les missions de la gendarmerie nationale.

Ce souvenir de spectateur s'ajoute à ceux qu'il garde en tant qu'acteur cette fois-ci, garant de la sécurité des coureurs et du public. Il se remémore avec émotion le grand départ du Tour en 2011 en Vendée et le passage du Gois, une chaussée recouverte par la mer en fonction des marées, située dans la baie de Bourgneuf. "Il avait fallu cinq jours de préparation avec les équipes", commente le colonel. Mais il se souvient également d'un autre Tour de France et de ce garçon qu'il avait dû rattraper par le col du tee-shirt alors qu'il courait en direction de la caravane sans se rendre compte qu'il risquait de se faire renverser. Une prise de risque courante lors du passage de la caravane. Les gendarmes doivent également être attentifs aux spectateurs trop enthousiastes qui parfois se mettent en travers du chemin des coureurs.

Une organisation qui a nécessité de nombreuses réunions et séances de repérages sur le terrain pour les forces de l'ordre, mais qui ne suscite aucune inquiétude. "On sait faire. Le Tour de France reste une fête, il y a du monde, l'ambiance est particulière, il y a rarement eu des incidents avec les forces de l'ordre", précise le colonel Rabasté.

>> Zone Mixte dans la dernière ligne droite avant le Tour de France

Une forte affluence attendue sur deux points particuliers

Les équipes en charge du dispositif de sécurité ont repéré sur le parcours deux points sensibles en termes d'affluence : le mur d'Aurec-sur-Loire et la côte de Saint-Just. A noter que l'accès à ces deux sites sera fermé aux véhicules 1h30 à 2h avant le passage de la course et jusqu'à 30 minutes après son passage. 

Quelques règles à respecter

Le commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Loire tient à rappeler quelques règles à respecter dont l'interdiction de faire voler un drône au-dessus du Tour de France et l'usage de fumigènes sur les bords des routes. "Nous voulons également faire un appel au civisme en ce qui concerne le stationnement, que ce soit pour les véhicules légers ou les camping-cars. Des parkings seront mis en place tout au long du parcours à proximité des villes ou des points importants pour éviter le stationnement anarchique.

Stéphanie Marin

 
Partager

Vous aimerez aussi



Commentez

Aucun commentaire pour cette actualité...